#1 25-09-2014 11:30:29

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4658
Site web

Les options binaires en Australie - Jeu ou trading ?

Les options binaires en Australie - Jeu ou trading ?

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/options-binaires.png


Les options binaires sont arrivées en même temps que la crise financière de 2008. Elles permettent aux traders de spéculer sur l'issu des marchés financiers d'une manière beaucoup plus simple par rapport au trading forex traditionnel. La simplicité d'utilisation, les rendements potentiels élevés et les marchés ultra-volatiles ont préparé le terrain pour l'industrie des options, mais ces produits financiers sont largement controversés.

Le régulateur national Australien, (ASIC) aux côtés de nombreux autres régulateurs a trouvé des éléments d'arbitrage réglementaire et des irrégularités dans ce marché en forte expansion. Le régulateur s'inquiète, car les clients de détail sont attirés par le "jeu" des options binaires qui ne nécessitent pas un niveau élevé de connaissances techniques.

En 2012, la Securities and Exchange Commission de Chypre (CySEC) a été le premier organisme de réglementation membre de l'UE à considérer les options binaires comme des instruments financiers.

Aux États-Unis, les options binaires relèvent de la compétence de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) qui réglementent uniquement les options listées dans la bourse Nadex. Au Royaume-Uni et en Australie, les options binaires ne sont pas directement réglementées, mais les entreprises qui offrent des services financiers doivent avoir une licence réglementaire pour opérer légalement.

Certaines options binaires sont listées dans des bourses qui font l'objet d'une surveillance des régulateurs, mais cela ne représente qu'une petite partie (en diminution) de l'ensemble du marché des options binaires. La majorité des courtiers d'options binaires offrent leurs services exclusivement en ligne par le biais de plateformes de trading qui ne sont pas nécessairement conformes aux exigences réglementaires applicables.

Chypre est devenu un lieu privilégié pour de nombreux brokers d'options binaires. Cependant, la plupart de ces entreprises sont des brokers en marque blanche. L'augmentation du nombre de courtiers a entraîné une augmentation du nombre de plaintes.

La CFTC et la SEC ont reçu de nombreuses plaintes pour des fraudes liées aux options binaires. Les plaintes se répartissent en plusieurs catégories : le refus de rembourser des fonds à des clients, le vol d'identité et la manipulation de logiciels pour générer des trades perdants. Ces fraudes se produisent sur des sites non réglementés qui ne sont pas soumis à une surveillance réglementaire et qui ne sont pas tenus de conserver les fonds dans des comptes ségrégués.

Le marché des options binaires en Australie ne dispose que d'une poignée de courtiers réglementés avec des bureaux basés dans le pays. Les grandes entreprises qui ont obtenu une approbation réglementaire pour offrir des options binaires connaissent actuellement une croissance à deux chiffres des comptes actifs et des volumes de trading. Cette tendance est similaire pour les courtiers non réglementés, ce qui suggère que les clients ne choisissent pas forcement un broker en fonction de la réglementation. Ceci en dépit des centaines de plaintes des clients et des avertissements émis par les régulateurs.

Les courtiers d'options binaires australiens sont pour la plupart des brokers forex et CFD, car ils peuvent également offrir le trading des options comme une extension de leur licence ASIC. Cependant, l'ASIC ne considère pas les options binaires comme un produit financier ou une classe d'actifs, mais comme un jeu de paris sur le résultat d'un événement. La structure de pay-out est également différente de tout autre actif financier. Si une option binaire expire "out-of-the-money" le client perd 100% de son investissement, mais si l'option expire "dans la monnaie", le client peut s'attendre à gagner environ 80% ou moins. Quand le pay-out cumulatif négatif est atteint, le courtier peut s'attendre à "battre" le client. Cela a conduit à des appels de toute l'industrie des services financiers pour que les options binaires soient classées comme des plates-formes de jeu. Dans ce cas, tout surveillance réglementaire relève de la compétence de la Commission des jeux. En Australie, chacun des huit Etats du pays possède une commission des jeux.

Il y a très peu de chance que l'ASIC parviennent à stopper la chasse au jackpot des traders de détail qui participent au trading d'options binaires. Les clients peuvent ouvrir des comptes en dehors de l'Australie dans des régions comme la Nouvelle-Zélande ou Chypre. Étant donné que la plupart des acheteurs d'options binaires sont des clients de détail avec un appétit pour le risque démesuré, il est très probable que les courtiers non réglementés à travers le monde continuent à exploiter le marché australien en raison de la tendance des clients de détail à négliger la stabilité en faveur du potentiel de profits.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums