#1 26-08-2014 13:18:22

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4669
Site web

La politique budgétaire se retrouve au premier plan en Europe

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG


La politique budgétaire se retrouve au premier plan en Europe. Tous les regards sont tournés vers la fiscalité de la zone Euro depuis les signes de laisser-aller et les annonces d'assouplissement de la BCE sur sa politique monétaire. Le président de la BCE Mario Draghi a ouvert le débat en réaffirmant, lors de son discours vendredi dernier à Jackson Hole, le rôle essentiel de la politique budgétaire dans la relance de l'activité économique en vue de baisser le chômage. Puis, hier, le président français François Hollande a dissous son gouvernement après que le ministre économique Arnaud Montebourg ait qualifié l'austérité budgétaire comme étant la « mauvaise façon » de s'y prendre pour favoriser la croissance de l'économie. Il est de fait difficile de prédire quel pourrait être l’impact sur l'euro si le mouvement anti-austérité gagnait du terrain. Doper la croissance et relever les taux de rendements seraient probablement euro-positif, mais l'élévation du niveau de la dette et le resserrement du crédit seraient négatifs. Certes, on retiendra les récents effets pour le yen du désastreux cocktail d’une politique monétaire et fiscale plus laxiste. Je pense qu'une politique budgétaire plus souple sera vraisemblablement négative pour l'euro, du moins au début, d'autant que les investisseurs regardent d’un mauvais œil les signes de relâchement jusqu'à ce qu’une éventuelle croissance vienne les convaincre du contraire. En tout état de cause, attendons de voir si les mauvais élèves de la zone euros pourront convaincre l'Allemagne que l'austérité est contre-productive. A ce jour, aucun signe ne semble indiquer cette éventualité, et l’on sait que la tendance Allemande en cas de crise de la zone Euro est de résister et résister pour ensuite finalement céder à presque tout.

Le marché continue à ajuster ses attentes liées aux taux américains. Les contrats à terme des fonds fédéraux sur les deux dernières années et au-delà étaient de 2.5 points plus élevé, tandis que la courbe de rendement du Trésor s'aplatit, dans un contexte de chute les taux à plus long terme et hausse des taux à plus court terme (schéma classique qui anticipe une politique monétaire restrictive). C'est un bon signe pour l'USD. Les annonces d’austérité de la Fed sont interprétées comme un support au dollar, qui se traduit généralement, comme dans le passé, par de solides gains six à neuf mois avant le début d'un cycle de resserrement.

Alors que l’euro s’affaiblit, la paire EUR/CHF a atteint un bas de 1.2072 hier avant de rebondir un peu. C’est le plus bas niveau depuis la fin de 2012. Je n’ai rien entendu concernant le changement d’engagement de la Banque National Suisse (SNB) du plancher de 1.20 et je ne pense pas qu’elle le fera. Cela signifie que le ratio risque rendement pour les positions longues sur la paire EUR/CHF va être le meilleur qu’il peut l’être pour le moment. Le taux pourrait baisser un peu à l’intérieur de la fourchette actuelle, et bien sur la SNB n’est pas obligée d’averti les investisseurs de son changement de stratégie, mais la performance passée – bien qu’aucune garantie de performance future – suggère qu’elle maintiendra son taux au-dessus de 1.20.

Calendrier d'aujourd'hui : Le président russe, Vladimir Putin, rencontre le président ukrainien, Petro Poroshenko, les membres de l’union et les officiels de la commission européenne à Minsk, Belarus. Cela pourrait être l’événement majeur pour le FX et pour l’or.


Il n’y a pas d'indicateur important prévu en provenance de la zone euro. L‘IPP de la Suède est prévu, mais aucune prévision n‘est disponible. En provenance du RU, les approbations d’hypothèque BBA sont prévues en hausse en juillet.

En provenance des USA, les commandes de biens durables pour juillet sont prévues en hausse de 8.0% m/m, une hausse comparé au +1.7% m/m le mois précédent. D’autre part, les biens durables à l’exclusion des équipements de transport sont prévues en ralentissement à +0.5% m/m comparé à +1.7% m/m de juin. L'indice des prix du logement de la Federal Housing Finance Agency (FHFA) devrait indiquer que le rythme de la hausse des prix des logements a légèrement décéléré en juin, tandis que l’indice des prix du logement S & P/Case-Shiller pour le même mois ne devrait indiquer aucun changement de prix comparé à une légère baisse en mai. L’indice de confiance consommateur pour août et l’indice manufacturier de la Fed de Richmond pour le même mois sont prévus en légère baisse. Dans l’ensemble ces chiffres sont légèrement négatifs mais étant donné la réponse timide du dollar après la publication des chiffres des ventes des nouveaux logements décevants d’hier, le dollar ne devrait pas être vraiment affecté s’ils sont publiés comme prévu.

Nous n’avons pas d'intervenant prévu au calendrier de mardi.

 
La paire EUR/USD trouve un support solide à 1.3185

La paire EUR/USD est restée soutenue par la ligne de 1.3185 (S1), malgré la baisse plus importante que prévu des trois indices Ifo hier. Aujourd’hui, au cours de la séance européenne du matin, la paire a rebondi et est de retour au-dessus de 1.3200. Le RSI est sorti de ses conditions de survente et se dirige vers le haut, tandis que le MACD, bien que négatif, semble prêt à dépasser sa ligne de signal. Si on considère ces signes de rythme, une vague corrective haussière est possible, peut-être bien pour défier la barrière de 1.3240 (R1), en tant que résistance cette fois-ci. Toutefois, je m’en tiendrais à ma vision baissière de la situation générale. Le taux s’échange toujours dans le canal baissier, connectant les hauts et les bas sur le graphique quotidien, et une chute décisive en dessous de 1.3185 (S1) dans le futur proche pourrait entrainer des extensions vers notre prochaine ligne de support de 1.3100 (S2).

Support : 1.3185 (S1), 1.3100 (S2), 1.3000 (S3).
Résistance : 1.3240 (R1), 1.3300 (R2), 1.3330 (R3).

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums