#1 01-08-2014 12:08:06

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4658
Site web

Aujourd'hui : annonce des emplois non agricoles américains

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG


Le plan de resserrement de la politique monétaire de la FED peut supporter le dollar. Il semblerait que les gens commencent à suivre mon point de vue compte-tenu de ce qu'implique le rapport du FOMC. Les actions sont en baisse de même que le crédit à la consommation qui a également souffert. Les taux de la FED (FED Funds) anticipé et les rendements des obligations ont initialement augmenté pour retomber à des niveaux bas, alors que les actions étaient en vente. Aux États-Unis, l'indice du coût de l'emploi a augmenté de 0,7% en glissement trimestriel au T2, en forte hausse par rapport au 0,3% du 1er trimestre et dépasse les estimations de 0,5%. C'est le taux le plus élevé depuis la crise financière de 2008 et les faits laissent penser qu’il n'y a peut-être pas autant de mou dans le marché du travail. Moins de mou dans le marché du travail signifierait un resserrement plus tôt que prévu par la Fed. Il semble que nous commençons à répéter sur une petite échelle ce qui s'est passé en mai 2013, quand le président de la Fed Ben Bernanke a commencé à songer mettre fin au programme d'assouplissement quantitatif de la Fed. À l'époque, le dollar s’est apprécié globalement contre une grande variété de devises. Je m'attends à voir sa performance se répéter, mais pas sur le même ordre de grandeur.

Le dollar a continué à gagner partout même si les taux d'intérêts américains et les anticipations de taux ont à peine bougé. Il y avait une grande différence entre hier et ces derniers jours, liée à l'effondrement des devises émergentes. Mercredi, le dollar avait légèrement battu les devises émergentes mais Jeudi, le billet vert a explosé face à presque toutes les devises EM nous suivons. Il était en hausse de 1,7% par rapport à l’IDR, 0,8% contre les HUF, INR et BRL, 0,7% face au THB, etc. Curieusement, le RUB a relativement bien résisté, la paire USD/RUB n'a progressé que de 0,2%. Nous voyons plutôt une faiblesse des EM qu’un renforcement du dollar. Nous avons un scénario similaire avec les paires EUR / EM. Le mouvement a été en réaction aux attentes de serrage, comme mentionné ci-dessus, ou il est peut être dû à l’impact du défaut de paiement argentin, qui ajouté aux sanctions russes, a rappelé aux investisseurs les risques potentiels dans le monde de EM. (Bien que nous n'oublions pas que plusieurs pays de la zone euro étaient près du défaut de paiement récemment. Les personnes tentées par le carry-trade devraient être prudentes car cela pourrait durer un long moment. Sur le long terme, je m'attends à un rebond des EM car l'écart de rendement est très attrayant face à ceux de la zone euro qui sont au plus bas, mais la prudence est de mise, pour l'instant.

Le PMI manufacturier officiel de la Chine pour Juillet a augmenté plus que prévu, passant de 51.0 à 51,7 (attentes du marché: 51,4). D’autre part, le PMI final manufacturier HSBC/Markit du mois de Juillet a légèrement été révisé de 52,0 à 51,7. L’AUD/USD a enregistré une hausse lorsque les chiffres du mois précèdent ont été publiés, puis a plongé par la suite. Maintenant, il s’échange à la baisse, ce qui implique que le marché croît d’avantage le HSBC/Markit.

Aujourd'hui: C'est aussi une journée PMI en Europe. La journée commence par les chiffres PMI manufacturier pour Juillet de plusieurs pays européens, la zone euro dans son ensemble, le Royaume-Uni et plus tard, les États-Unis. Comme d'habitude, les prévisions finales pour la France, l’Allemagne et les chiffres de la zone euro sont les mêmes que les estimations initiales. On prévoit un PMI manufacturier du Royaume-Uni en légère baisse de 57,5 à 57,2, tandis qu’aux Etats-Unis, l’ISM PMI manufacturier devrait augmenter de 55,3 à 56,0, ce qui pourrait soutenir le dollar américain.

Le principal événement du jour est l'annonce des emplois non agricoles américains pour Juillet. Le consensus de marché prévoit une hausse de 231k vs 288k de la masse salariale du mois de Juin. Une bonne surprise de NFP, avec un taux de chômage de 6,1%, prévu à rester inchangé à son plus bas de six ans, devrait renforcer les récentes données probantes des Etats-Unis et donner un coup de pouce supplémentaire au USD. Comme d'habitude, je recommande aux traders de garder un œil sur la paire USD/JPY car elle a tendance à être plus réactive aux publications de NFP que la paire EUR/USD.

Nous obtiendrons également les revenus et dépenses personnels des États-Unis pour Juin, qui devraient accélérer. D'autre part, le taux de croissance annuel du déflateur de base PCE devrait légèrement ralentir, contrairement à la forte accélération du déflateur de base PCE et le PIB pour le second trimestre publiés mercredi. Le déflateur de base devrait ralentir pour s'établir à 1,4% contre 1.5% en glissement annuel. L’indice final de confiance de l'Université du Michigan pour Juillet sort également.

L'EUR/USD dans l’expectative avant le NFP

L'EUR/USD a été en mode de consolidation ce Jeudi, fluctuant entre le support de 1,3365 (S1) et la résistance clé de 1,3400 (R1). On observe toujours la tendance baissière à court terme sur le graphique de 4 heures et une cassure claire en dessous de la zone 1.3350/65 pourrait conduire le taux vers le prochain niveau de support à 1,3300 (S3). Néanmoins, l’évolution de la paire aujourd’hui dépendra du NFP (la création d’emplois non agricoles aux USA) cet après-midi. Sur le graphique journalier, le taux enregistre des nouveaux bas et reste au-dessous des moyennes mobiles à 50 et à 200 jours, la première citée (50) étant en dessous de la seconde (200) et pointant vers le bas. Tout cela permet de maintenir notre vision sur une tendance baissière à long terme.

• Support: 1.3365 (S1), 1.3350 (S2), 1.3300 (S3).
• Résistance: 1.3400 (R1), 1.3425 (R2), 1.3445 (R3).

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums