#1 29-07-2014 15:36:54

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4658
Site web

Manque de liquidité forex au Japon à cause de son isolement?

Le Japon souffre-t-il d'un manque de liquidité forex à cause de son isolement ?

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/forex-japon.png


Le Japon est de loin le pays avec le plus grand volume forex de détail. Contrairement à d'autres pays comme les États-Unis et l'Allemagne où les offres financières sont dominées par les actions et les produits structurés, le Forex est le leader des classes d'actifs pour les investisseurs de détail au Japon. Cependant, contrairement au Royaume-Uni qui domine le marché des changes interbancaire, le pôle des échanges mondiaux, l'activité du Japon se concentre principalement sur le marché intérieur.

Étonnamment, même avec son énorme marché Forex, le Japon souffre d'un déficit de liquidité. La profondeur du marché, en particulier pendant les périodes de volatilité, est considérée comme insuffisante pour le Japon. Le nombre de clients locaux et la liquidité à Tokyo ne suffisent pas à faire de la correspondance locale entre les clients. Les brokers ECN doivent donc accéder à des fournisseurs de liquidités étrangers, créant des poches de latence dans les systèmes de trading.

Le manque de banques étrangères autorisées à entrer sur le marché japonais affecte aussi les prix. La liquidité du yen est principalement offerte par les banques locales avec une exposition limitée aux marchés étrangers. L'absence de banques étrangères est en partie due à la réglementation et en partie à la culture du Japon qui n'offre pas de services de prêt en dehors du Japon, conduisant à un manque de flux de devises.

Il est intéressant de noter que les changements bancaires transfrontaliers ne sont pas souvent menés par les régulateurs financiers, mais plutôt par des sociétés agressives. Un exemple est l'entrée de Citibank en Israël, l'objectif de l'entreprise était de participer au marché commercial. Pour contourner la réglementation qui limite les banques étrangères, Citibank a ouvert une succursale de détail pour satisfaire aux exigences, mais a limité les opérations de détail effectuées dans le bureau. Citibank a donc réussi à entrée dans le marché du commerce local. La banque deviendra probablement un acteur actif dans les prix de produits forex comme le spots, les swaps et les options, ajoutant de la concurrence et une meilleure liquidité en Israélien.

Dans le cas du Japon, la concurrence des centres financiers asiatiques comme Singapour et Hong Kong pourrait conduire à plus de participation étrangère. Les données montrent que Singapour est en tête pour devenir le pays asiatique avec les volumes de trading forex les plus élevés. En tant que centre financier régional de l'Asie, Singapour a attiré de nombreuses banques mondiales grâce à des conditions d'entrées accommodantes. Pour le marché des changes, la diversité des banques étrangères qui font des affaires dans le pays signifie une liquidité supplémentaire et une plus grande gamme de devises offertes pour le trading. Bien que ne garantissant pas les changements, la tendance à long terme de l'ascension de Singapour dans le marché des changes pourrait déclencher une réaction au Japon qui pourrait devenir plus accommodant afin d'attirer des banques étrangères sur le marché local.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums