#1 22-07-2014 10:51:18

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4667
Site web

La crise en Ukraine donne le ton

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG


La crise en Ukraine donne le ton : la crise en Ukraine a dominé l'activité de ce Lundi. Le dollar a gagné face à toutes les devises du G10 (même face au Yen Japonais) l'appel à la sécurisation par le biais de la valeur refuge américaine s'est imposé au milieu de l'aversion générale au risque. Les actions ont chuté tandis que les prix du pétrole et des obligations ont augmenté. Cependant l'or a peu changé.

Seules 2 des 15 devises émergentes que nous suivons – le RUB et la CZK - étaient nettement plus faibles face à l'USD, tandis que plusieurs ont gagné sensiblement, y compris les THB, TRY, ZAR et IDR. Cela montre qu'il y a peu ou pas d'effet de contagion de la crise en Ukraine sur d'autres marchés émergents. Les gains des devises à haut rendement indiquent que les carry trades ne sont pas affectés (encore).

Perspectives de la crise : la dernière série de sanctions américaines contre la Russie ciblant les entreprises cotées en bourse montre un accroissement clair des représailles par rapport aux derniers cycles. Alors que régnait une certaine division entre les Etats-Unis et l'Europe sur l'échelle des sanctions durant la semaine dernière, le drame de la Malaysia Airlines augmente la probabilité d'une réaction unanime de l'Europe via des contraintes plus strictes et en phase avec celle déjà prononcée par les États-Unis. Nous attendons le bilan de la réunion des ministres des affaires étrangères de l'Union européenne aujourd'hui pour voir si les réactions des gouvernements de l'UE seront plus dures.

La réponse du président russe Vladimir Poutine à ces sanctions est la clé. En effet, il doit choisir entre deux solutions désagréables : soit arrêter de soutenir les séparatistes russes en Ukraine et faire face à une perte de crédibilité politique des nationalistes au pays, ou endurer les sanctions tout en assumant une baisse significative de sa popularité aux yeux du grand public. Sinon, il pourrait délibérément aggraver la crise dans le but de la désamorcer plus tard. Cette action aurait pour seul objectif de maintenir à un haut niveau sa popularité nationale. Les derniers sondages peuvent également être mis en avant puisque 56% des russes se prononcent contre l'envoi de troupes à l'Est de l'Ukraine. Ces chiffres laissent penser que Vladimir Poutine serait amené à faire décroître le conflit. Une désescalade de la crise aurait bien sûr pour conséquence une inversion de la tendance du risk-off.

Le conseil de sécurité de l'ONU a adopté hier à l'unanimité des voix y compris celle de la Russie une résolution proposée par l'Australie appelant à une enquête indépendante sur le crash du Malaysia Airlines MH317, la cessation de l'activité militaire autour de la zone et l'accès sans entrave pour les enquêteurs selon AP. Ce vote suggère également que Poutine peut prendre la voie de la désescalade. D'autre part, il y a des questions sur le degré de contrôle que possède la Russie sur le mouvement séparatiste.
En plus de l'excitation géopolitique en Europe, le rapport mensuel de la Bundesbank a montré que «la croissance économique en Allemagne a nettement perdu de son élan au cours des deux premiers mois du printemps." Pourtant, après tout cela, l'EUR/USD ouvre en Europe ce matin seulement à 13 pips plus bas comparé à son ouverture d'hier. Cependant, l'une des raisons que l'Euro a été si bien soutenu est l'achat des actions européennes par les États-Unis, mais comme les marchés européens enregistrent une baisse, ces flux sont susceptibles de se retourner, en tirant EUR/USD à la baisse.

Le programme du jour: La réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE mentionné ci-dessus est le principal événement en Europe. Il n'y a pas de données en provenance de la zone euro aujourd'hui. Au Royaume-Uni, nous obtiendrons l'enquête des Tendances CBI pour Juillet.

Aux États-Unis, l'IPC pour Juin devrait rester inchangé en rythme de +2,1% en glissement annuel. Étant donné que les salaires hebdomadaires moyens des États-Unis ont augmenté de 2,0% en glissement annuel en Juin, cela fera deux mois d'affilé que les salaires réels baissent. En s'exprimant la semaine dernière devant le Congrès, le président de la Fed, Yellen, a noté que les gains de salaires réels "ont été inexistants" (mais pour être honnête, la Fed se focalise plus sur l'indice du coût de l'emploi, qui croît légèrement plus vite). Elle a déjà souligné les risques potentiels concernant les dépenses de consommation qui croissent moins que le taux d'inflation.

Les ventes de maisons existantes pour Juin devraient augmenter, mais les données décevantes du secteur du logement de jeudi dernier peuvent pousser ce chiffre à un niveau plus faible. L'indice manufacturier de la Fed de Richmond pour le même mois est prévu à la baisse. La Federal Housing Finance Agency (FHFA), l'indice des prix des logements devrait montrer que le rythme d'augmentation des prix de l'immobilier s'est légèrement accéléré en mai.

Pendant la nuit, l'IPC pour le T2 de l'Australie a ralenti de 0,6% à 0,5% en glissement trimestriel. Cela pourrait s'avérer négatif pour l'AUD.

EUR/USD en mode de consolidation, légèrement au-dessus de 1.3500

EUR/USD – La paire la plus populaire est restée en mode de consolidation ce lundi, demeurant légèrement au-dessus du seuil autant symbolique que psychologique de 1.3500 (S1). Gardant à l'esprit que nous pouvons identifier une divergence haussière entre le RSI et la trajectoire du prix, et que le MACD est au-dessus de sa ligne de signal et est toujours dirigé vers le haut, j'anticiperais un rebond, éventuellement un nouveau test de la ligne de résistance (R1) à 1.3580. Sur le graphique journalier, on observe un chandelier marteau, qui est une figure de retournement et amplifie ainsi la probabilité d'une vague de correction à la hausse. Néanmoins, je voudrais garder une position neutre dans la mesure où la tendance générale de la paire est concernée. La paire évolue en dessous de la ligne de tendance baissière (marquée en bleu), mais il faut également observer de près si les vendeurs sont suffisamment forts pour franchir la zone de 1,3500-1,3475 avant de s'attendre à de plus grandes extensions baissières à l'avenir.

Support: 1.3500 (S1), 1.3475 (S2), 1.3400 (S3)
Résistance: 1.3580 (R1), 1.3650 (R2), 1.3700 (R3)

USD/JPY franchit le seuil de 101.40

L'USD/JPY a enregistré une hausse en cassant la droite de résistance à 101.40 qui est ainsi devenue support, et la paire évolue près de sa moyenne mobile de 50 périodes. J'anticipe toujours un nouveau test de l'objectif suivant à 101.80/85 (R1). Le RSI s'élève au-dessus de son seuil de 50, alors que le MACD, bien qu'il reste dans un territoire négatif, passe au-dessus de sa ligne de signal, n'écartant aucune possibilité de vague de correction. Cependant, la paire évolue toujours dans le canal baissier (en violet) et par conséquent, je considèrerais que la tendance générale de court terme demeure baissière et tout rebond à l'intérieur du canal ne soit qu'une correction.

Support: 101.40 (S1), 101.10 (S2), 100.80 (S3)
Résistance: 101.85 (R1), 102.25 (R2), 102.65 (R3)

EUR/GBP en consolidation

L'EUR/GBP est resté en mode de consolidation ce lundi, demeurant entre le support de 0,7915 (S1) et la moyenne mobile à 50 périodes. Bien que la tendance générale reste baissière (marquée par la ligne de tendance descendante depuis le 11 Avril), sur le graphique journalier, je vois une divergence haussière entre nos études de rythme et la direction de la paire. Cela n'exclut pas le scénario d'une vague de correction dans un avenir proche, éventuellement vers la résistance à 0,7980 (R1) ou près de la ligne de tendance baissière (en bleu).

Support: 0.7915 (S1), 0.7890 (S2), 0.7815 (S3)
Résistance: 0.7980 (R1), 0.8030 (R2), 0.8080 (R3)

L'or rebondit légèrement

L'or rebondit légèrement après avoir trouvé un support au niveau de 1305 (S1), qui coïncide avec la moyenne mobile de 200 périodes. Si les haussiers sont assez forts pour continuer le rebond, je m'attendrais à ce qu'ils ciblent encore une fois la résistance de 1325 (R1). Cependant, nos indicateurs de rythmes nous fournissent toujours des signaux neutres. Tant que le RSI et le MACD restent près de leurs niveaux neutres, en déplacement latéral. De plus, les moyennes mobiles de 50 et 200 jours sont en déplacement latéral, confirmant l'image neutre du métal précieux.
Support: 1305 (S1), 1293 (S2), 1285 (S3)
Résistance: 1325 (R1), 1332 (R2), 1345 (R3)

Le WTI est de nouveau à la hausse

Le WTI a rallié le lundi, confirmant nos attentes pour un possible rebond et des nouvelles hausses envers la barrière 102.60 (S2). Le prix a atteint et a cassé le seuil de 103.90 en trouvant une résistance de quelque cents plus bas de la barrière psychologique du 105.00 (R1). Un tel mouvement confirme une extension ascendante à venir et maintient le biais haussier à court terme. Une cassure décisive du 105.00 (R1) pourrait déclencher une nouvelle avancée vers la prochaine résistance à 106.05 (R2). Néanmoins, en faisant un zoom sur le graphique de 1 heure, le RSI est sorti de son territoire de surachat et le MACD semble prêt à baisser en dessous de sa ligne de signal. De plus, je prévois une divergence baissière entre nos deux études de rythme et la trajectoire du prix. Par conséquent, je ne peux pas exclure une autre série de prises de bénéfices avant que les haussiers reprennent le contrôle. Dans une vue d'ensemble, le RSI de 14 jours est passé au-dessus de 50, tandis que le MACD quotidien a franchi sa ligne de signal à la hausse, amplifiant la possibilité d'une continuation de la tendance haussière à court terme.

Support: 103.90 (S1), 102.60 (S2), 101.70 (S3)
Résistance: 105.00 (R1), 106.05 (R2), 106.85 (R3)

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums