#1 21-07-2014 12:22:40

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4642
Site web

La politique prend le pas sur l'économie

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG


La politique prend le pas sur l'économie. Bien sûr, les marchés regarderont les indicateurs économiques de la semaine mais tous les yeux devraient être tournés vers la crise en Ukraine. Jusqu'il y a peu, les marchés étaient plutôt optimistes quant à cette affaire, supposant que l'occupation russe en Crimée ne serait que ponctuelle. Maintenant, les problèmes en Ukraine semblent s'imposer au reste du monde et pourraient devenir un facteur plus important pour les marchés à mesure que le conflit s'amplifie. Il suffit de regarder les cours de Jeudi dernier (USD, JPY, Bons au trésor, Or et Pétrole en hausse alors que les actions et les métaux industriels à la baisse.), il serait intéressant d'observer quel serait l'impact sur le marchés. Nous pourrions assister à un retour du Risk-Off dans le monde après tout.

La crise en Ukraine met l'économie du pays à la marge de l'économie européenne. Selon Berenberg Securities, les exportations de marchandises allemandes vers la Russie l'année dernière se sont élevées à 1.3% du PIB allemand les exportations vers l'Ukraine quant à elles ont ajouté 0.2% à cette dernière. Ces chiffres sont en train de s'effondrer -17% pour les exportations vers la Russie et un plongeon de -43% pour les exportations vers l'Ukraine pour le mois d'avril en glissement annuel. Le conflit s'étant aggravé depuis, les données pour les mois à venir, devraient être pires. Heureusement que l'Allemagne est l'économie la plus forte de la zone Euro et la plupart des pays de l'eurozone sont moins exposés que l'Allemagne. Certes, cela ne va pas sceller la reprise de la zone euro mais ses évènements n'aident certainement pas.

Le bilan sur l'économie russe est susceptible d'être meilleur. Cependant, la Grande- Bretagne, l'Allemagne et la France ont convenu Dimanche qu'ils étaient prêts à annoncer de nouvelles sanctions envers la Russie lors de la réunion de mardi du conseil des affaires étrangères de l'UE. L'incertitude et la fuite des capitaux ajoutés à la charge et aux coûts de la guerre pourrait porter un grand coup à l'économie déjà trouble de la Russie. Le RUB et les actions russes pourraient être les grands perdants du marché.

Aujourd'hui : Le calendrier de ce Lundi est relativement léger. Au cours de la journée européenne, le taux de l'IPP devrait diminuer de 0.7% en glissement annuel pour le mois de Juin par rapport à -0.8% en glissement annuel au mois de Mai. Nous aurons également les commandes industrielles en Italie pour Mai mais qui ne devraient avoir aucune conséquence sur le marché.

Le seul indicateur provenant des Etats-Unis est l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago mais aucune prévision n'est disponible.
Il n y a pas de conférenciers ce Lundi.

Cette semaine: Le point fort de la semaine sera la réunion sur la politique monétaire de la Banque de réserve de la Nouvelle-Zélande, ce jeudi. Nous prévoyons que la Banque augmente son taux directeur par 25 points de base à 3,50%. Alors que la hausse des taux est largement attendue, les données récentes de l'inflation plus faible que prévue et la poursuite de la baisse des prix des produits laitiers peuvent prendre un peu de pression à la RBNZ à relever ses taux dans les mois suivants. C'est l'evenement principal qui va attirer l'attention. Le Gouverneur Wheeler tiendra une conférence de presse à la suite de la décision de taux de la banque. Mercredi, la Banque d'Angleterre publie les comptes rendus de sa dernière réunion sur la politique monétaire. Les derniers commentaires et les discours des membres du MPC, ainsi que les procès-verbaux des réunions récentes, indiquent qu'au moins certains membres se sont rapprochés à un vote dissident, mais je doute que cela va se produire ce mois-ci. Avec aucune opposition claire, l'accent sera mis sur la diversité des opinions entre les membres du MPC au sujet des capacités non utulisées et le débat sur ​​le moment de commencer à relever les taux.

Le reste de la semaine: Le mardi, l'IPC américain pour Juin devrait rester inchangé en rythme +2,1% en glissement annuel. Étant donné que les salaires hebdomadaires moyens des États-Unis ont augmenté de 2,0% en glissement annuel en Juin, cela serait le deuxième mois d'affilé que les salaires réels ont baissé.Le président de la Fed, Yellen, a souligné que le salaire augmente au-dessous du taux de l'inflation et presente ainsi des risques aux dépenses des consommateurs. Les ventes de maisons existantes pour Juin sortent également mardi et les prévisions pour le chiffre sont à la hausse, mais les données du secteur du logement décevant de jeudi dernier peuvent pousser ce chiffre à un niveau plus faible. En Australie, Q2 l'IPC de la nation devrait avoir ralenti de 0,6% à 0,5% en glissement trimestriel. Au Canada nous obtiendrons les ventes au détail pour mai, et de la zone euro, l'indicateur préliminaire de la confiance des consommateurs pour Juillet. Jeudi: outre la réunion de politique RBNZ, le jeudi est le jour du PMI. Nous avons le préliminaire HSBC PMI manufacturier de la Chine pour Juillet ainsi que les chiffres préliminaires PMI manufacturier du Japon pour le même mois avec la balance commerciale du pays pour Juin. Au cours de la journée européenne nous obtiendrons le PMI préliminaire de la zone euro pour Juillet, juste après les deux plus grands pays du bloc, l'Allemagne et la France, la publication de leurs chiffres pour le même mois. Plus tard dans la journée, aux États-Unis,les données preliminaire PMI manufacturier (Markit ) seront au centre. Il y a des signes que l'économie mondiale ralentit; ces PMI aideront à confirmer ou corriger cette impression. Enfin, le vendredi, nous obtiendrons l'IPC japonais, l'enquête Ifo allemand de Juillet et la première estimation du PIB du Royaume-Uni pour T2. Aux USA, les commandes de biens durables pour Juin seront publiés.

EUR/USD chute jusqu'à 1.3500 puis rebondit

L'EUR/USD a de nouveau chuté pour s'arrêter à la ligne de support à 1,3500 (S1). Cette baisse a declenché des ordres d'achat en dessous de cette barrière psychologique et a légèrement rebondi pour osciller autour de 1.3530. Gardant à l'esprit que nous pouvons identifier une divergence haussière entre le RSI et la trajectoire du prix, et que le MACD franchit à la hausse sa ligne de signal et est maintenant dirigé vers le haut, je m'attends à ce que le rebond continue, peut-être à remettre en question la barrière 1.3580 (R2) en tant que résistance cette fois-ci. Sur le graphique journalier, je vois un possible chandelier marteau, amplifiant la possibilité d'une poursuite de la vague haussière de correction. Néanmoins, je voudrais garder une position neutre dans la mesure où la tendance générale de la paire est concernée. Le taux évolue en dessous de la ligne de tendance baissière (marquée en bleu), mais il faut voir si les vendeurs sont assez forts pour surmonter la zone de 1,3500-1,3475 avant d'anticiper des plus grandes extensions baissières à l'avenir.

Support: 1.3500 (S1), 1.3475 (S2), 1.3400 (S3)
Résistance: 1.3580 (R1), 1.3650 (R2), 1.3700 (R3)

EUR/JPY touche le support à 136.75

EUR/JPY a plongé significativement, en cassant la barre de 137.50 (support devenu résistance) et a rencontré notre prochaine barrière à 136,75 (S1). Cette baisse confirme un nouveau plus bas et conserve la tendance baissière à court terme. Considérant que le RSI a remonté légèrement en sortant des conditions de survente et que le MACD, bien qu'il se trouve dans son territoire négatif, est passé au-dessus de sa ligne de déclenchement, j'anticipe une prochaine poussée à la hausse. Toutefois, tant que le taux évolue en dessous de la ligne de tendance baissière (marquée en bleu) et en dessous des deux moyennes mobiles, la tendance à court terme reste baissière et je considérerais toutes prochaines hausses comme des retracements.

Support: 136.75 (S1), 136.20 (S2), 135.00 (S3)
Résistance: 137.50 (R1), 138.45 (R2), 138.75 (R3)

GBP/USD, prêt à la correction?

La paire GBP/USD ce vendredi a enregistré une baisse, mais a ensuite récupéré une grande partie du terrain perdu après avoir atteint le support de 1.7035 (S1). Malgré le fait que la paire est restée sans tendance depuis le 1e juillet, la divergence baissière entre nos études de rythme et la trajectoire du prix indique que la paire GBP/USD est peut-être en train de plafonnement et cela maintient les perspectives baissières à court terme. Néanmoins, la situation dans son ensemble est que la moyenne mobile exponentielle de 80 jours fournit un soutien fiable, en gardant la voie à long terme à la hausse. Ainsi, je considèrerais toutes baisses comme une phase corrective de la tendance haussière.

Support: 1.7035 (S1), 1.7000 (S2), 1.6950 (S3)
Résistance: 1.7115 (R1), 1.7190 (R2), 1.7300 (R3)

L'Or a trouvé du support à 1305

L'or a chuté vendredi mais la baisse a été stoppée par le support de 1305 (S1), lequel coïncide avec la moyenne mobile de 200 périodes. Une reprise de cette zone est susceptible de viser à nouveau la résistance de 1325 (R1). Néanmoins, nos études de rythme nous indiquent des signaux neutres. Le RSI se trouve prêt de sa ligne de 50, tandis que le MACD reste légèrement en dessous de sa ligne de zéro mais est en déplacement latéral. De plus, les moyennes mobiles de 50 et 200 jours sont également neutres, en ajoutant sur l'image imprécise du métal précieux.

Support: 1305 (S1), 1293 (S2), 1285 (S3)
Résistance: 1325 (R1), 1332 (R2), 1345 (R3)

Le WTI retrace

Le WTI recule après avoir atteint la résistance de 103.90 (R1) et la baisse a été arrêtée par le support 102.60 (S1). La possibilité de nouvelles hausses existe toujours, et par conséquent, je considère la baisse de Vendredi comme une vague corrective de la forte reprise. Un rebond proche de la zone 102.60 pourrait viser à nouveau la barrière 103.90 (R1) où une cassure à la hausse confirmerait de nouvelles extensions à venir et susceptible de tester la prochaine résistance à 104.60 (R2). En faisant un zoom sur le graphique d'une heure, le RSI 14 semble prêt à dépasser le seuil de 50, tandis que le MACD horaire montre des signes de stabilisation et un croisement au-dessus de zéro et de la ligne de signal est possible. Cela amplifie la possibilité d'un rebond et des extensions supplémentaire dans l'avenir proche.

Support: 102.60 (S1), 101.70 (S2), 101.10 (S3)
Résistance: 103.90 (R1), 104.60 (R2), 106.05 (R3)

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums