#1 14-07-2014 11:45:25

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4598
Site web

Yellen et la BdC seront les points culminants de cette semaine

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG


Yellen et la BdC seront les points culminants de cette semaine. Le dollar s'est affaibli la semaine dernière face à la plupart des devises du G10. En effet, l'enthousiasme créé par le rapport des chiffres démesurés des créations d'emplois s'est très vite estompé et a été remplacé par une vision plus prudente de ce que la Fed va probablement faire. Les contrats à terme des fonds fédéraux de mai ont perdu tous les gains d'après la publication du rapport des NFP et se situent à présent 9 bps en dessous du niveau où ils se situaient avant la publication. Etant donné que la spéculation concernant la politique de la Fed domine la trajectoire du dollar plus que les données, le point fort de cette semaine sera sans aucun doute la clarification sur ce que pense la présidente de la Fed, Janet Yellen, et donc la Fed, lorsque le rapport bimensuel sur la politique monétaire sera publié devant le Congrès (le Sénat jeudi et la Chambre des Représentants mercredi).

Le grand gagnant de la semaine dernière a été le NZD, qui s'est renforcé après que l'agence de notation Fitch ait augmenté la note de la perspective du crédit du pays de stable à positive et a confirmé sa notation AA. La publication en fin de semaine de divers indicateurs économiques chinois indiquant une croissance robuste en Chine aiderait à soutenir le NZD (et l'AUD aussi d'ailleurs).

Par contre, le CAD a été le grand perdant. Toutes les pertes ont eu lieu vendredi après que le taux de chômage du pays ait augmenté de manière inattendue de 7.0% le mois dernier à 7.1% en juin. L'économie canadienne a perdu 9.4k emplois le mois dernier, une grande différence comparée à la prévision d'une augmentation de +20.0k d'emplois. Les chiffres moins bons que prévu ont contrasté avec les chiffres récents des ventes au détail du pays en hausse, l'indice manufacturier canadien RBC et plusieurs indicateurs du marché du logement. Ces chiffres ont déconcerté les traders qui anticipaient un ton plus guerrier pendant la réunion de la Banque du Canada de cette semaine. Récemment, le CAD s'est raffermi car on s'attendait à ce qu'elle change son biais de neutre à restreint, mais je ne suis pas d'accord ; je continue à penser qu'elle prendra une position plus conciliante pour contrecarrer la force récente de la devise (voir mon article, « le marché pourrait subir un choc à cause de la Banque du Canada », sur www.cnbc.com/id/101824413 ). La réunion de mercredi devrait être un des principaux événements de cette semaine.

La paire EUR/USD a très peu bougé (0.2%) pendant la semaine. Ce chiffre est médiocre même pour une fourchette de trading quotidienne.

Il y a eu plus de mouvement sur les matières premières. L'argent s'est renforcé de 1.8% pendant la semaine, et l'or n'était pas loin derrière. Les deux métaux ont baissé en début de semaine, car les marchés boursiers ont atteint des nouveaux niveaux record. Mais ils ont augmenté grâce à la hausse des paris sur les valeurs refuges entraînés par le problème du système bancaire portugais. On parle aussi sur le marché du dénouement des contrats financiers chinois des matières premières qui exerce une pression sur les positions à découvert des deux métaux. Toutefois cette situation s'est quelque peu inversée lundi sur les marchés asiatiques. D'autre part, l'escalade de la violence au Moyen Orient n'a pas aidé le pétrole et le Brent a été le grand perdant de cette semaine. Il a baissé de 3.7% après que les forces kurdes aient pris le contrôle de plusieurs gisements de pétrole irakiens et que la Libye ait rouvert deux terminaux d'exportation de pétrole. Les matières premières agricoles ont été fortement touchées car le mauvais temps et l'abondance des précipitations dans le Midwest des USA ont créé des conditions excellentes pour les récoltes. Le blé a perdu 4.1% vendredi (-8.1% sur la semaine), le maïs a baissé de 2% sur la journée (-7.3% sur la semaine) et le soja a baissé pour la dixième séance consécutive.

Aujourd'hui : Le calendrier de lundi est assez serré. La production industrielle de la zone euro est prévue en baisse en mai en glissement mensuel. Selon Bloomberg, c'est la baisse la plus importante depuis septembre 2012. La baisse du bloc de l'euro suit la baisse brutale de la production industrielle allemande annoncée lundi dernier et va probablement affaiblir l'euro car cela confirme le ralentissement généralisé de la reprise de la zone euro. A part cela, l'attention sera une nouvelle fois sur la situation au Portugal et la performance des actions des banques européennes. Le président de la BCE, Mario Draghi, témoigne devant le parlement européen et le comité monétaire, mais ses visions sont bien connues et il ne devrait rien déclarer qui puisse impacter le marché.
Nous n'avons aucun indicateur en provenance des USA.

Cette semaine : Mardi, pendant la matinée asiatique la RBA publie le compte rendu de sa dernière réunion politique monétaire. Il n'y a eu aucun changement important dans la déclaration qui a suivi la réunion, nous ne pensons donc pas que ce compte rendu sera différent. L'événement principal pendant la journée européenne sera l'enquête ZEW allemande pour juillet. L'indice de situation actuelle et l'indice des attentes sont prévus en baisse, ce qui amplifierait la nervosité récente concernant la reprise de la zone euro. Au RU, nous aurons les données d'IPC et d'IPP pour juin. En provenance des USA, nous aurons l'enquête manufacturière de l'Empire State pour juillet et les ventes au détail pour juin, ainsi que le premier témoignage de la présidente de la Fed, Yellen. Mercredi, nous aurons plusieurs indicateurs chinois importants, tels que l'investissement en immobilisation, la production industrielle et le PIB du deuxième trimestre, qui devrait indiquer une croissance au deuxième trimestre au même rythme que celle du premier trimestre. En provenance du RU, nous aurons le taux de chômage pour mai, qui est prévu en baisse. Cela pourrait aider à favoriser le sentiment envers la livre sterling. Celle-ci s'est affaiblie récemment car certains indicateurs ont été plus « souples ». Pendant la journée européenne, la Riksbank publie le compte rendu de sa dernière réunion politique monétaire, pendant laquelle elle a choqué les marches en réduisant les taux plus que prévu. Aux USA, la production industrielle et l'indice du marché de la National Association of Home Builders (NAHB) seront publiés pour juin tous les deux. Au Canada, la Banque du Canada se réuni pour décider de ses taux d'intérêt. Jeudi, nous aurons l'IPC définitif de la zone euro pour juin, et aux USA nous aurons les mises en chantier et les permis de construire pour le même mois. Nous aurons aussi l'indice d'activité commerciale de la Fed de Philadelphie pour juillet. Enfin, vendredi, nous aurons le solde de compte courant pour mai, l'indice de confiance préliminaire de l'U de M américaine pour juillet et l'IPC du Canada pour juin.

La paire EUR/USD en mode de consolidation

La paire EUR/USD est en mode de consolidation vendredi. Elle est restée entre la zone de support de 1.3580 (S1) et les deux moyennes mobiles. Cela étant, et le fait que les deux moyennes mobiles de 50 et 200 périodes se dirigent latéralement, je maintiendrais ma position neutre pour l'instant. Seule une baisse en dessous de 1.3580 (S1) confirmerait un bas inférieur à venir et déclencherait des extensions baissières. Une telle chute devrait paver la voie vers la barrière psychologique de 1.3500 (S2). Sur le graphique quotidien, le RSI à 14 jours et le MACD se situent proche de leurs niveaux neutres, soutenant la vision stable, en tout cas pour l'instant.

Support : 1.3580 (S1), 1.3500 (S2), 1.3475 (S3).
Résistance : 1.3650 (R1), 1.3685 (R2), 1.3745 (R3).

La paire EUR/JPY se maintient en dessous de 138.00

La paire EUR/JPY s'est mise en mode de consolidation. Elle se maintient entre la barrière de support de 137.50 (S1) et la résistance de 138.10 (R1). Le RSI pointe vers le haut et pourrait défier son niveau de 50 dans le futur proche, tandis que le MACD est prêt à franchir à la hausse sa ligne de signal. Ainsi, une nouvelle consolidation et la possibilité d'un haut inférieur existe toujours et je continue à penser que la perspective à court-terme reste légèrement baissière. Sur le graphique quotidien, je ne peux pas identifier une structure de tendance claire, ainsi je considèrerais que le chemin à long-terme de la paire EUR/JPY reste latéral. De plus, le prix oscille entre les moyennes mobiles des 50 et 200 périodes, qui se dirigent latéralement, corroborant ma vision neutre en ce qui concerne la situation à court-terme.

Support : 137.50 (S1), 136.75 (S2), 136.20 (S3).
Résistance : 138.10 (R1), 138.75 (R2), 139.35 (R3).

La paire GBP/USD ne prend aucune direction

La paire GBP/USD a légèrement baissé mais la baisse a été stoppée une nouvelle fois sur la zone des 1.7100 (S1). Je maintiens donc ma vision stable puisque le taux s'échange entre ce support et la résistance de 1.7175 (R1) depuis le 30 juin. Un mouvement au-dessus de l'obstacle de 1.7175 (R1) confirmerait un haut supérieur à venir et signalerait la poursuite de la tendance haussière actuelle, tandis qu'une chute en dessous de la zone des 1.7100 (S1) déclencherait une nouvelle correction. Dans l'ensemble, le MACD quotidien a atteint son orteil en dessous de sa ligne de signal tandis que le RSI à 14 jours a baissé après être sorti de son territoire de surachat. Cela rend plus probable une baisse en dessous de 1.7100 (S1). Néanmoins, la moyenne mobile exponentielle des 80 jours donne un support fiable aux bas de la trajectoire du prix, maintenant le chemin à long-terme à la hausse. Par conséquent, je considèrerais toutes nouvelles baisses comme une phase corrective de la tendance haussière à long-terme.

Support : 1.7100 (S1), 1.7060 (S2), 1.7000 (S3).
Résistance : 1.7175 (R1), 1.7200 (R2), 1.7300 (R3).

L'or se "retire"

L'or a baissé quelque peu après avoir rencontré de la résistance à 1345 (R1). Si on considère que le RSI a baissé après être sorti de ses conditions de surachat et que le MACD semble prêt à franchir à la baisse sa ligne de signal, je ne peux exclure la poursuite du retrait, peut être vers la zone de support de 1325 (S2). Néanmoins, tant que le métal précieux s'échange au-dessus de la ligne bleue de tendance haussière et au-dessus des deux moyennes mobiles, la situation à court-terme reste haussière. Une rupture décisive de l'obstacle de 1345 (R1) pourrait entraîner une poursuite de la tendance et devrait cibler la prochaine résistance à 1355 (R2). Sur le graphique quotidien, l'or reste au-dessus de la moyenne mobile des 200 périodes tandis que la moyenne mobile des 50 périodes semble prête à franchir à la hausse la moyenne mobile des 200 périodes dans le futur proche. Cela amplifie la possibilité de la poursuite de la tendance haussière.

Support : 1332 (S1), 1325 (S2), 1310 (S3).
Résistance : 1345 (R1), 1355 (R2), 1365 (R3).

Le WTI confirme la situation négative

Le WTI a chuté vendredi après avoir rencontré de la résistance à 103.05 (R2). Le prix a baissé en dessous de l'obstacle de 101.70 pour trouver du support à 100.40 (S1), légèrement en dessous du niveau de retracement de 76.4% de l'avancée du 1 mai – 23 juin. Ce mouvement confirme que le WTI s'échange en dessous des deux moyennes mobiles et de la ligne bleue de tendance baissière, la situation reste donc négative. Un mouvement clair en dessous de 100.40 (S1) pourrait avoir de plus grandes implications et pourrait paver la voie vers le prochain support à 99.20 (S2). Toutefois, le RSI se situe à l'intérieur de son territoire de survente et semble prêt à défier son niveau de 30. Par conséquent, une nouvelle consolidation ou un rebond semblent possible avant que les baissiers ne prévalent.

Support : 100.40 (S1), 99.20 (S2), 98.75 (S3).
Résistance : 101.70 (R1), 103.05 (R2), 104.60 (R3).

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums