#1 08-07-2014 12:07:37

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4658
Site web

Trois intervenants au calendrier de ce mardi

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG


Lundi c'est pour le Canada. Le lundi est souvent un jour avec très peu de risque, certainement parce que les investisseurs lisent des articles de presse inquiétants dans la presse du weekend, tels que les allusions du directeur du FMI, Christine Lagarde, selon lesquelles le FMI pourrait réduire ses prévisions de croissance mondiale. Les actions américaines ont baissé, comme cela arrive souvent le lundi (11 sur les 24 lundis pour l'instant cette année, ou 46% des lundis comparé à 39% les autres jours). Les taux d'intérêt n'ont pas beaucoup changé, les attentes des fonds fédéraux ont baissé d'1 petit bp aux alentours de 2017, et le dollar a été généralement à la baisse, alors que la bonne humeur après-emploi s'est rapidement dissipée.

L'attention hier était sur le CAD. Il a d'abord augmenté grâce à la hausse plus importante que prévu des permis de construire en mai, pour ensuite baisser car l'indice Ivey, la version canadienne du PMI, a baissé à 46.9 en juin, contrairement aux attentes d'un rebond en territoire d'expansion. L'enquête sur la perspective économique de la Banque du Canada a porté un nouveau coup dur à la devise lorsqu'elle a déclaré que « plusieurs entreprises n'ont pas encore les signes nécessaires pour parler d'une demande soutenue qui se renforce. » Le bilan des opinions sur les attentes d'inflation s'est aussi assoupli, ôtant un peu de pression sur la BdC pour augmenter les taux. J'ai pensé à changer ma vision négative sur le CAD à cause du béta élevé du pays face aux USA, mais il semblerait que pour l'instant la perspective du CAD, comme pour beaucoup de devises, sera décidé par la politique de la banque centrale, et celle-ci devrait rester stable pendant un moment. La BdC a maintenu son taux de financement à un jour à 1% depuis septembre 2010 et elle ne semble pas pressée du tout de le changer.

Le surplus de compte courant du Japon a augmenté plus que prévu en mai, alors que le déficit commercial a été moins important que prévu. Cela a entrainé un renforcement momentané du JPY, mais il est rapidement revenu à son niveau d'avant-annonce. Le Japon n'a pas vraiment bénéficier de la dépréciation du JPY. Selon un article récent de la Fed de New York, le yen s'est déprécié de 30% de son pic du 4ème trimestre de 2011 face aux devises des partenaires commerciaux du Japon, mais le volume des exportations japonaises a baissé de 0.6%. On ne peut attribuer la baisse à une demande extérieure faible, car les exportations de marchandises américaines ont augmenté de plus de 6% sur la même période. C'est pour cela que je pense que « l'Abenomics » va échouer, parce qu'il ne fait qu'augmenter les prix consommateurs sans pour cela en faire bénéficier les producteurs et diminue ainsi la demande globale dans l'économie.

Pendant la journée européenne, les seuls indicateurs intéressants sont les données de compte courant et commerciales de l'Allemagne pour mai. Le surplus du pays est prévu en hausse légère.
Au RU, la production industrielle pour mai est prévu en ralentissement à +0.3% en glissement mensuel, compare à +0.4% en glissement mensuel le mois précèdent, tandis que la production industrielle du pays pour le même mois est prévu en hausse au même rythme qu'en avril. Ces indicateurs nous donneront très certainement des indications sur le second trimestre, et plus les données sont solides, plus elles auront un impact important sur le moment auquel aura lieu la première hausse des taux par la BdA.

Aux USA, les seuls indicateurs économiques d'importance secondaire seront publiés. L'indice d'optimisme commercial des petites entreprises NFIB pour juin devrait atteindre son plus haut niveau depuis septembre 2007. L'enquête sur les créations de poste et du taux de roulement des effectifs (JOLTS) pour mai devrait aussi être publiée. Bien qu'il n'ait pas un impact important sur le marché, il est important de la considérer comme un autre indicateur du marché du travail comparé aux données de l'emploi, surtout après les données solides de la semaine dernière sur la situation de l'emploi.

Nous avons trois intervenants au calendrier de mardi : le président de la Fed de Minneapolis, Narayana Kocherlakota, le président de la Fed de Richmond, Jeffrey Lacker, et le membre du conseil d'administration de la BCE, et gouverneur de la Banque d'Espagne, Luis Maria Linde.

La paire EUR/USD rebondit à partir de 1.3580

La paire EUR/USD a rebondi de notre zone de support de 1.3580 (S1), confirmant le rebond prévu dans nos commentaires précédents. Toutefois, elle reste en dessous des deux moyennes mobiles et si les baissiers sont assez forts pour en profiter, je prévois qu'ils défient une nouvelle fois la barrière de 1.3580 (S1) très bientôt. Une baisse en dessous de cet obstacle pourrait signaler que l'avancée récente, marquée par la ligne de support haussière, n'était qu'un retracement de 38.2% de la baisse du 8 mai – 5 juin, et pourrait paver la voie vers le support principal de 1.3500 (S2). Ne vous fiez pas à nos études de rythme pour l'instant, puisque le MACD a franchi à la hausse sa ligne de signal, mais le RSI a plafonné à son niveau de 50 et a baissé.

Support : 1.3580 (S1), 1.3500 (S2), 1.3475 (S3).
Résistance : 1.3690 (R1), 1.3745 (R2), 1.3790 (R3).

Paire USD/JPY : Le retrait est-il terminé ?

La paire USD/JPY a baissé après avoir plafonné à 102.25 (R2), comme prévu. Le retrait a été stoppé légèrement au-dessus de la barrière de support de 101.60 (S1), à l'endroit où la ligne bleue de support à moyen terme et la ligne violette de tendance baissière précédente se rencontrent. De plus, si on fait un gros plan sur le graphique à 1 heure, le RSI à 14 heures est sorti de ses conditions de survente et se dirige maintenant vers le bas, tandis que le MACD, bien qu'en territoire négatif, a franchi à la hausse sa ligne de signal. Etant donné les signes mentionnés plus haut, je pense que le retracement est terminé et je prévois que la vague à venir sera haussière. Dans l'ensemble, le chemin à long-terme de la paire USD/JPY reste latéral, puisque nous ne pouvons pas identifier une structure de tendance claire.

Support : 101.60 (S1), 101.22 (S2), 100.80 (S3).
Résistance : 101.95 (R1), 102.25 (R2), 102.65 (R3).

La paire EUR/GBP rebondit à partir de 0.7915

La paire EUR/GBP a augmenté lundi, après avoir trouvé du support à 0.7915 (S1). Si on considère que le MACD reste au-dessus de sa ligne de signal, et se dirige vers le haut, je ne peux exclure la poursuite de la vague haussière. De plus, sur le graphique quotidien, je peux voir un modèle de bougie enveloppante haussière et une divergence positive entre nos études de rythme quotidiennes et la trajectoire du prix. Cela amplifie le cas de la poursuite de la vague haussière. Néanmoins, tant que la paire forme des hauts et des bas inférieurs en dessous des deux moyennes mobiles et en dessous de la ligne bleue de tendance baissière du 11 avril, je considère que la perspective générale est baissière et toutes nouvelles avancées seront des nouvelles opportunités de vente.

Support : 0.7915 (S1), 0.7830 (S2), 0.7760 (S3).
Résistance : 0.7960 (R1), 0.8030 (R2), 0.8080 (R3).

L'or trouve du support légèrement au-dessus de 1310

L'or a baissé lundi pour trouver du support légèrement au-dessus de la zone de support de 1310 (S1). Bien que le métal précieux s'échange au-dessus de la ligne bleue de tendance haussière, maintenant la situation technique générale positive, et étant donné les signes de rythme, j'adopterais une position neutre pour l'instant. Le RSI et le MACD sont en dessous de leurs lignes de résistance de tendance baissière, avec le premier qui a atteint son niveau de 50 et continue de baisser. A mon avis, seul un mouvement décisif en dessous de la ligne de tendance et du support de 1305 (S2), pourrait rendre la perspective à court-terme négative.

Support : 1310 (S1), 1305 (S2), 1285 (S3).
Résistance : 1325 (R1), 1330 (R2), 1342 (R3).

Le WTI s'approche du support de 103.05

Le WTI a continué sa baisse et semble prêt à défier notre barrière de support de 103.05 (S1). Un mouvement décisif en dessous de cet obstacle pourrait déclencher de nouvelles extensions baissières, peut-être même vers le prochain support à 101.85 (S2). Tant que le WTI affiche des hauts et des bas inférieurs à l'intérieur du canal de tendance baissière, la perspective à court-terme reste baissière. Néanmoins, si on considère que le RSI a trouvé du support, une nouvelle fois, à son niveau de 30, je ne peux exclure une vague corrective haussière à l ‘intérieur du canal baissier. Sur le graphique hebdomadaire, nous pouvons identifier un modèle enveloppant baissier, favorisant la poursuite de la tendance baissière à court-terme.

Support : 103.05 (S1), 101.85 (S2), 100.80 (S3).
Résistance : 104.60 (R1), 106.05 (R2), 107.30 (R3).

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums