#1 01-07-2014 12:55:57

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4707
Site web

Les nouvelles économiques sont bonnes, mais cela n'a pas suffi

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG

 
La devise d'un pays ne représente pas le prix de son action.  Certaines personnes pensent que lorsque les fondamentaux économiques d'un pays s'améliorent, la devise devrait suivre et s'apprécier.  Cette notion est probablement basée sur le fait qu'une devise se comporte comme une action.  Lorsque la rentabilité d'une entreprise s'améliore, il est normal que le prix de son action augmente.  Cela devrait être la même chose pour un pays.  Mais ce n’est pas nécessairement vrai, et nous avons pu le vérifier la veille avec l'USD.  Les nouvelles économiques étaient bonnes, mais cela n'a pas été suffisant pour le marché.  Les ventes des mises en chantier pour mai ont été beaucoup plus importantes que prévues -- +6.1% en glissement mensuel au lieu d'un consensus de marché de +1.5%, et beaucoup plus élevées que les +0.4% d’avril.  Effectivement, cela suggère que l’économie redémarre et se remet d'un premier trimestre décevant, et que le PIB sera plus élevé au deuxième qu’au premier trimestre, parce que les ventes de logements améliorent le chiffre du PIB (les commissions des agents immobiliers et tout le reste).  Le PMI de Chicago est décevant mais la moyenne sur trois mois reste la plus élevée de ces dernières années et les informations ont été solides.  Pendant ce temps, l’enquête manufacturière de la Fed de Dallas a été meilleure que prévue.  Il y a aussi eu le discours du président de la Fed de San Francisco Fed, Williams, qui a déclaré que le PIB devrait se situer autour de 3% pour le reste de l'année, ce qui est un rythme assez bon et que le taux de chômage atteindra les 6% d’ici la fin de l’année.  Et pourtant les rendements obligataires ont baissé de 1 ou 2 bps, tout comme le taux d’intérêt implicite des prix à terme des fonds fédéraux, et le dollar s’est affaibli face à presque toutes les devises du G10.  L’achat de fin de mois a été responsable de cet affaiblissement, et nous ne savons pas encore si oui ou non un de ces mouvements s’inversera pendant la semaine à venir.

Le yen a été la seule exception ;  il s'est affaibli à cause d’un rapport Tankan, légèrement meilleur que prévu qui a fait grimper les actions japonaises.  Les conditions actuelles ont été dans plusieurs cas plus faibles que prévu, mais les attentes pour le troisième trimestre ont été généralement conformes ou même meilleures que les attentes.  Les prévisions de la hausse importante des dépenses en capital des grands industriels ont été particulièrement encourageantes.  L'indice de prix de production a aussi augmenté, indiquant que les pressions déflationnistes s’estompent.  Toutefois, le Tankan n’a indiqué aucune pression haussière sur les salaires, je remets dont en question le scenario de la Banque du Japon selon lequel l'inflation augmentera pendant la deuxième moitié de l'année (à moins que le yen ne recommence à s’affaiblir).  L’inflation qui est déjà à son point mort sur les obligations gouvernementales japonaises indexées suppose que le marché ne pense pas que l’inflation atteindra la cible de 2% de la BdJ.  J’émets aussi des réservations sur le succès de la réforme structurelle « Troisième Flèche » du PM Abe.  Je continue à penser que la BdJ va devoir prendre de nouvelles mesures en fin d’année pour assouplir davantage sa politique, ce qui affaiblira le yen.

La Banque de Réserve d'Australie (RBA) a maintenu ses taux stables à 2.5%, comme tout le monde le pensait.  Je n’ai pu discerner aucune différence entre cette déclaration et la précédente.  La paire AUD/USD a gagné près de 20 bps, probablement parce que tout le monde a été soulagé qu'il n’y ait pas eu de déclaration plus forte sur l'AUD.

C'est la journée du PMI.  On commence avec celui de la Chine et le PMI manufacturier officiel pour juin a augmenté et a été conforme aux attentes du marché de 50.8 à 51.0.  Cependant, le PMI manufacturier définitif pour juin de HSBC/Markit a été révisé en légère baisse, bien qu'il soit resté au-dessus de sa barrière cruciale de 50.  Il est important de noter que la paire AUD/USD n’a pratiquement pas bougé lorsque le chiffre a été publié.  L'AUD est peut-être en train de devenir moins sensible aux nouvelles économiques chinoises et plus sensible aux facteurs domestiques.

Plus tard, nous aurons les chiffres du PMI manufacturier pour juin de plusieurs pays européens, la zone euro dans son ensemble, l'Angleterre et les USA.  Comme d’habitude, les prévisions définitives pour la France, l’Allemagne et la zone euro sont les mêmes que les prévisions initiales.  Le PMI manufacturier britannique est prévu en légère baisse de 57.0 à 56.8, tandis qu’aux USA, le PMI manufacturier ISM est prévu en hausse de 55.4 à 55.8.  Cela pourrait être favorable pour l'USD, sauf qu’hier les bons indicateurs américains n'ont pas réussi à soutenir le dollar, donc on ne sait pas encore si ce sera différent aujourd’hui.

A part les PMI, nous avons le taux de chômage de l'Allemagne pour juin et le taux de chômage de la zone euro pour mai.  Les deux chiffres sont prévus inchangés à 6.7% et 11.7% respectivement.

Il n’y a qu'un intervenant prévu au calendrier de mardi, le membre du conseil d’administration de la BCE, Ewald Nowotny, parlera pendant une réunion conjointe avec le FMI sur un examen du Fond de l’Autriche.


La paire EUR/USD atteint la zone des 1.3690

La paire EUR/USD a augmenté lundi et atteint le niveau de retracement de 38.2% de la baisse du 8 mai – 5 juin.  Le MACD se situe au-dessus de ses lignes nulle et de signal, mais le RSI semble prêt à sortir de sa zone de surachat.  Par conséquent, je pense que la vague à venir sera baissière, probablement pour tester la ligne bleue haussière de support.  Puisque la paire s’échange toujours au-dessus de la ligne de support à moyen terme, je pense que la phase corrective haussière reste intacte.  Seule une baisse en dessous de 1.3587 (S1) pourrait signaler que le retracement est terminé et pourrait paver la voie vers le support principal de 1.3500 (S2).

Support : 1.3587 (S1), 1.3500 (S2), 1.3475 (S3).
Résistance : 1.3690 (R1), 1.3745 (R2), 1.3790 (R3).
   
La paire EUR/JPY franchit la limite supérieure du coin

La paire EUR/JPY a augmenté hier, et cassé la limite supérieure de la formation du coin en baisse.  L’avancée a été stoppée par notre barrière de résistance de 138.90 (R1), où une cassure à la hausse pourrait confirmer que nous sommes sortis du modèle en coin, ce qui pourrait déclencher des extensions vers la zone psychologique de 140.00 (R3).  Nos deux études de rythme ont augmenté, et le MACD a franchi à la hausse ses lignes nulle et de signal.  Cela confirme le rythme haussier récent et augmente les possibilités d’une nouvelle avancée dans le futur.  Dans l’ensemble, le canal à long-terme du taux reste latéral puisque nous ne pouvons pas identifier une structure de tendance claire.

Support : 138.25 (S1), 137.70(S2), 136.75 (S3).
Résistance : 138.90 (R1), 139.35 (R2), 140.00 (R3).

La paire GBP/USD dépasse 1.7100

La paire GBP/USD s'est envolée lundi, elle a dépassé l'obstacle de 1.7060 et confirmé un haut plus élevé à venir.  La hausse a été stoppée par la barre de résistance à 1.7115 (R1), où une cassure haussière décisive pourrait paver la voie vers la zone de 1.7200 (R2).  Le MACD se situe au-dessus de ses lignes de signal et nulle, mais le RSI semble prêt à sortir de son territoire de surachat.  C’est pourquoi, je pense que nous assisterons à une consolidation ou un retrait avant que les détenteurs de positions longues ne reprennent le contrôle.  Dans l’ensemble, le chemin à long-terme reste haussier.

Support : 1.7060 (S1), 1.7000 (S2), 1.6950 (S3).
Résistance : 1.7115 (R1), 1.7200 (R2), 1.7300 (R3).

L'or sort de la fourchette

L'or a émergé au-dessus de 1325, la limite supérieure du canal latéral à court-terme sur lequel il s’échangeait depuis le 19 juin.  Le métal précieux s'échange maintenant en dessous de la résistance de 1330 (R1) et si les haussiers souhaitent dépasser cette barrière, je pense qu’ils déclencheront des extensions vers le prochain obstacle à 1342 (R2).  Le MACD, déjà en territoire positif, a franchi à la hausse sa ligne de signal, tandis que le RSI a augmenté après avoir rencontré du support au-dessus des moyennes mobiles et de la ligne bleue de tendance haussière, la situation générale reste donc positive.

Support : 1325 (S1), 1305 (S2), 1285 (S3).
Résistance : 1330 (R1), 1342 (R2), 1350 (R3).

Le WTI maintient le canal latéral intact

Le WTI a baissé et essayé de franchir à la baisse le support de 105.10 (S1), mais il a échoué et se maintient dans la fourchette entre cette barrière et la résistance de 107.35 (R1).  Puisque le canal à court-terme du pétrole reste latéral, je pense que la situation reste neutre.  Seule une rupture décisive de la fourchette latérale pourrait apporter des indications sur le mouvement directionnel à venir du WTI.

Support : 105.10 (S1), 104.00 (S2), 103.05 (S3).
Résistance : 107.35 (R1), 108.00 (R2), 110.00 (R3).

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums