#1 30-06-2014 13:27:40

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4625
Site web

Une semaine chargée! Les moments forts sont :

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG

 
Une semaine chargée!  Nous avons une semaine très chargée. Les moments forts sont :

Mardi :  Réunion de la Banque de Réserve d’Australie.  Il est improbable que les taux changent, car la RBA a elle-même déclaré durant chaque réunion de l’année que « si on regarde ce qui se passe en ce moment, l'approche la plus prudente sera certainement de maintenir une certaine stabilité des taux d’intérêt ».  Effectivement le marché ne s’attend absolument pas à un changement des taux, au moins jusqu’en mars 2015.  L'accent sera effectivement sur la vision de la RBA sur l'économie.  Pendant la dernière réunion (le 3 juin) la RBA était assez optimiste et a déclaré que « la croissance a été plus soutenue » avec pour cible « une croissance modérée » de la demande consommateur et « une forte expansion des constructions immobilières ».  Elle a réitéré que « le taux de change reste élevé comparé aux normes historiques » et ajouté, « surtout étant donné la nouvelle baisse des prix des matières premières ».  La paire AUD/USD est légèrement plus élevée depuis la dernière réunion (0.94 comparé à 0.92), ne vous attendez donc pas à une déclaration plus forte.  Les dernières réunions n’ont pas eu beaucoup d’impact sur la paire AUD/USD et je ne pense pas que celle-ci sera différente.

L'indice Tankan du Japon.  L'indice Tankan (L'enquête des conditions économiques à court-terme de la Banque du Japon) devrait montrer une baisse de la confiance actuelle mais de l’optimisme pour le futur.  L'indice des grands industriels, par exemple, est prévu en baisse de 17 à 15 mais la perspective pour le troisième trimestre devrait revenir à 17. Ce schéma reflète le fait que l’économie a ralenti pendant le deuxième trimestre à cause de la hausse de la taxe à la consommation, mais elle devrait revenir à la normale d'ici le troisième trimestre.  A mon avis, la prévision du troisième trimestre sera donc plus importante que celle du deuxième trimestre.  Si on regarde la réaction du marché pendant l’année dernière, la paire USD/JPY n’a que très légèrement augmenté la dernière fois qu'il y a eu une surprise négative (en avril).  Les quatre fois où nous avons eu une surprise négative la paire USD/JPY était au moins légèrement plus basse qu’avant l’annonce, et 30 minutes après la publication.

Les PMI pour juin.  La journée commence avec le PMI manufacturier official de la Chine pour juin avec le PMI définitif manufacturier de HSBC/Markit.  Le PMI préliminaire de HSBC/Markit pour le mois a augmenté de manière inattendue de 49.4 à 50.8, il est donc fort probable que le PMI officiel augmente aussi.  Ensuite nous avons le PMI manufacturier de juin pour l’Angleterre et plusieurs autres pays de l’Union Européenne ainsi que les PMI définitifs pour la zone euro, la France et l’Allemagne.  Nous aurons aussi l’indice ISM pour les USA qui est prévu en légère hausse et l’indice des prix payés se maintient à un niveau élevé, ce qui devrait être positif pour l'USD.

A part cela, La présidente de la Fed, Janet Yellen, présente le discours inaugural Michel Camdessus devant le FMI, qui sera suivi par une « conversation » de 30 minutes entre Yellen et la présidente du FMI, Christine Lagarde.  Etant donné la vision du FMI et de Mme Lagarde sur la politique américaine, cette conversation devrait être assez conciliante.

Jeudi : Le grand jour de la semaine :

Réunion du conseil politique de la BCE :  Après la décision sans précédent du mois dernier de mettre en place un taux de dépôt négatif, la première grande banque centrale à le faire, je pense qu'il est fort improbable que la BCE prenne d’autres initiatives ce mois-ci.  Ces mesures d'assouplissement ne seront même pas totalement mises en place avant le mois de septembre, lorsque aura lieu leur première opération de refinancement à plus long terme ciblée, (TLTRO).  En attendant et tant qu’ils ne savent pas de quelle façon la série de mesures stimule l'emprunt, la BCE va certainement s’abstenir de mettre en place d’autres mesures.  Cela risque de durer plusieurs mois (au moins) pendant lesquels les réunions de la BCE seront beaucoup moins attendues qu’elles ne l’étaient tout comme la volatilité pendant cette journée.

Réunion de la Riksbank :  Par contre, on s’attend largement à ce que la Riksbank baisse son taux des pensions de 0.75% à 0.5%.  Durant la dernière réunion du conseil exécutif en avril, elle a nettement baissé ses prévisions du taux des pensions et deux des six membres du conseil ont voté une réduction des taux, alors que les autres ont déclaré que « même des révisions mineures de la prévision d’inflation pourrait avoir un effet sur leur vision de la politique monétaire ».  L’IPC principal a été en déflation toute l’année, mais l’endettement élevé des ménages et la possibilité d’une bulle immobilière à empêche la Riksbank d’assouplir davantage.  Le plus important ne sera pas s’ils réduisent les taux, mais comment ils voient l’évolution de la trajectoire du taux après – si oui ou non ils pensent qu’il y a une possibilité d’assouplissement ou s’ils pensent qu’ils sont arrivés au bout.

Créations d'emplois non agricoles :  Vendredi est un jour de congé national aux USA (Journée de l’Indépendance), les créations d’emplois non agricoles pour juin seront donc publiés un jour plus tôt.  Avec l’inflation qui se rapproche doucement de la cible de la Fed aux USA, les données du chômage sont encore plus importantes que d’habitude car c’est ce qui reste entre le FOMC et une hausse des taux.  Le marché indique une hausse de 215K des CENA, pratiquement la même prévision qu’en mai (217K), tandis que le taux de chômage est prévu stable à 6.3%.  En général, il y a 50 pour cent de chance que le chiffre dépasse ou n’atteigne pas les attentes (il a dépassé 20 fois les attentes, et les a ratées 21 fois depuis 2011).  Nous ne pouvons donc pas vous recommander de prendre une position essentiellement sur la base de ce chiffre, mais il faut noter que l’année dernière, le dollar a, dans l’ensemble, terminé à la baisse pendant la semaine qui a suivi la publication du chiffre des CENA, indépendamment de celui-ci, qu’il ait dépassé ou pas les attentes (et pourtant, cela n’a pas été le cas le mois dernier).

Les événements d'aujourd’hui :  L'IPC de la zone euro est prévu stable à +0.5% en glissement annuel, avec le taux de base aussi prévu stable à 0.7% en glissement annuel.  Il est inhabituel que l’évolution d’un taux aussi bas ait un effet baissier sur l’euro, mais étant donné que la BCE ne prendra pas d’autres mesures, l’inflation va devoir évoluer de manière importante afin d’avoir un impact sur le marché.  Les ventes au détail allemandes pour mai sont prévues en hausse de 0.8% en glissement mensuel, après une baisse de 0.9% en avril.  La masse monétaire M3 de la zone euro est prévue en hausse de 0.8% en glissement annuel en mai, le même rythme qu’en avril.  Toutefois, la moyenne mobile des 3 mois décélèrera si la prévision se réalise.

En Angleterre, les approbations d’hypothèques de la BdA sont estimées en baisse à 61.7k en mai comparé à 62.9k en avril.  L’indicateur est devenu encore plus important depuis les derniers commentaires du gouverneur Carney qui indiquent un plafonnement des hypothèques afin de calmer le marché immobilier tout comme la nouvelle règlementation introduite par le Comité de Politique Financière concernant les prêteurs et emprunteurs.

Le PIB du Canada est prévu en hausse de 0.3% en glissement mensuel en avril ; une accélération comparé à +0.1% en mars, faisant grimper le taux en glissement annuel de 2.1% à 2.3%.

Aux USA, l’indice d’activité manufacturière de la Fed de Dallas pour juin est estimé en hausse, tandis que l’indice des directeurs d’achats de Chicago pour le même mois est prévu en baisse.  Les ventes des mises en chantier pour mai sont prévues en accélération de 1.2% en glissement mensuel, comparé à +0.4% en avril, bien que cela fera légèrement baisser le rythme en glissement annuel.

La paire EUR/USD dépasse la moyenne mobile des 200 périodes

La paire EUR/USD a augmenté vendredi, franchissant à la hausse la moyenne mobile des 200 périodes.  Le RSI a continué à augmenter après avoir dépassé son niveau de 50, tandis que le MACD se situe au-dessus de ses lignes nulle et de signal.  Puisque la paire s’échange toujours au-dessus de sa ligne bleue de support à court-terme et étant donné les signes positifs de nos études de rythme, je pense que les haussiers dirigeront le taux vers la barre de résistance de 1.3685 (R1), qui coïncide avec le niveau de retracement de 38.2% de la baisse du 8 mai – 5 juin.  Toutefois, il est trop tôt pour parler d’un renversement de tendance et par conséquent je considère l’avancée récente comme une phase corrective, du moins pour l’instant.

Support : 1.3587 (S1), 1.3500 (S2), 1.3475 (S3).
Résistance : 1.3685 (R1), 1.3745 (R2), 1.3790 (R3).

La paire USD/JPY continue sa baisse après être sortie du triangle

La paire USD/JPY a chuté après avoir franchi à la baisse la barrière de 101.60.  Si les baissiers souhaitent continuer à faire baisser le taux, je pense qu’ils cibleront l’obstacle de support de (S1).  Une chute décisive en dessous de ce niveau pourrait paver la voie vers 100.80 (S2).  Tant que le taux reste en dessous de la limite inférieure du triangle symétrique, la situation à court-terme reste négative.  Néanmoins, dans l’ensemble, la trajectoire à long-terme de la paire USD/JPY reste latérale puisque nous ne pouvons pas identifier une structure de tendance claire.

Support : 101.10 (S1), 100.80 (S2), 100.00 (S3).
Résistance : 101.60 (R1), 101.85 (R2), 102.15 (R3).

La paire EUR/GBP toujours en mode de retracement

La paire EUR/GBP a rebondi de la ligne violette de support à court-terme et au moment de la rédaction elle se dirige vers l’obstacle de résistance de 0.8030 (R1).  Le MACD, déjà en territoire positif, a montré le bout de son nez au-dessus de sa ligne de signal, tandis que le RSI a franchi à la hausse son niveau de 50.  Cela étant, je ne peux exclure une nouvelle hausse proche de la ligne bleue de tendance baissière proche de l’obstacle de 0.8080 (R2).  Néanmoins, la paire s’échange en dessous de la ligne bleue de tendance baissière du 11 avril, ainsi je considère toute nouvelle hausse comme une vague de retracement avant que les baissiers ne prévalent.  Une chute en dessous de 0.7960 (S1) est nécessaire pour confirmer un bas inférieur à venir et déclencher la poursuite de la tendance baissière.

Support : 0.7960 (S1), 0.7900 (S2), 0.7830 (S3).
Résistance : 0.8030(R1), 0.8080 (R2), 0.8140 (R3).

L'or toujours dans une fourchette à court-terme

L'or a légèrement baissé, restant à l’intérieur de la fourchette à court-terme entre la barrière de support de 1305 (S1) et la résistance de 1325 (R1).  Cela étant, je maintiens ma position neutre en ce qui concerne la situation à court-terme.  Toutefois, tant que le métal précieux s’échange au-dessus des deux moyennes mobiles et au-dessus de la ligne bleue de tendance haussière, la situation technique générale reste positive.  Un mouvement clair au-dessus des hauts de 1330 (R2) pourrait renforcer le chemin haussier.

Support : 1305 (S1), 1285 (S2), 1268 (S3).
Résistance : 1325 (R1), 1330 (R2), 1342 (R3).

Le WTI reste neutre

Le WTI est en mode de consolidation, restant proche de ses niveaux de vendredi.  Si on considère que le WTI continue de s’échanger entre le support de 105.10 (S1) et la résistance de 107.35 (R1), le chemin reste latéral.  Nos deux études de rythme continuent à baisser sous leurs lignes de résistance baissière, tandis que le MACD a baissé sous ses lignes de signal et nulle.  Bien que nos études de rythme favorisent de nouvelles baisses, seule une rupture décisive en dehors de la fourchette latérale pourrait donner plus d’indications sur le mouvement directionnel à venir du WTI.

Support : 105.10 (S1), 104.00 (S2), 103.05 (S3).
Résistance : 107.35 (R1), 108.00 (R2), 110.00 (R3).

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums