#1 27-06-2014 13:47:25

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4593
Site web

Inflation ou pas inflation ?

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG

 
Inflation ou pas inflation ?. Hier, le déflateur de dépenses de consommation personnelle (PCE) a été publié comme prévu à +1.8% en glissement annuel (précédent : +1.6%).  Cet indicateur, qui est l’indicateur préféré de la Fed pour mesurer l’inflation, se rapproche de la cible de 2% de la Fed. La présidente de la Fed, Janet Yellen, a déclaré après la réunion du FOMC que "les lectures récentes de l'indice IPC, par exemple, ont été un peu haussières," mais les données sont "bruyantes".  Est-ce que la hausse d'hier est "bruyante" ou est-ce "un signal" ? Le président de la Fed de Richmond, Lacker, s’est élevé contre les commentaires de Yellen, et a déclaré « je ne pense pas que ces derniers mois soient simplement bruyants » et il « pense que l’inflation se raffermira cette année ».  Le président de la Fed de St. Louis, s’est associé à ce sentiment, et a déclaré que "l'inflation remonte", il a ajouté "je ne pense pas que les marchés financiers réalisent vraiment à quel point nous sommes proches de nos objectifs ultimes, et il en va de même pour le FOMC." C'est un grand changement pour Bullard ; il y a un an il avait émis son désaccord pendant la réunion du FOMC car il pensait que le comité n’était pas assez proactif pour empêcher l’inflation de baisser. Cela montre que la situation a vraiment changé.  Bullard a aussi déclaré qu’il était en faveur d’une hausse des taux au début de 2015.

Néanmoins, les marchés ont ignoré ces déclarations et les attentes pour 2017 des futures des fonds fédéraux ont baissé de 5.5 bps, tandis que les rendements des bons ont baissé de 2-3 bps sur toute la ligne après la hausse moins importante que prévue des dépenses des ménages. Le dollar a perdu du terrain face à la plupart des devises du G10, tandis qu’il est resté mitigé face à celles des ME.

Personnellement, je suis d’accord avec Bullard.  Il a déclaré que "les investisseurs devraient écouter le comité, mais ce n'est pas le cas".  Le marché prévoit actuellement que le taux des fonds fédéraux finira l’année 2015 autour de 0.68%, tandis que la prévision moyenne du comité est presque multipliée par deux à 1.2%. Pour l'année 2016, le marché prévoit 1.69%, une hausse de 1 point de pourcentage sur l’année, tandis que le FOMC prévoit 2.53%, une hausse de 1.33 points de pourcentage. En d’autres termes, le FOMC prévoit que la hausse interviendra plus tôt et avance plus vite que le marché ne le pense. A mon avis, le marché va progressivement commencer à écarter la possibilité d’une hausse prématurée au fur et à mesure que l’inflation augmente et que le taux de chômage baisse. Pour le marché FX, ce qui va être important de savoir c’est si oui ou non cette anticipation sera suffisante pour compenser la baisse des taux d’intérêt réels qui devrait se produire au fur et à mesure que l’inflation augmente plus rapidement que les taux nominaux.

La série de données de fin de mois du Japon a produit une image mitigée. Le taux d’inflation a augmenté plus rapidement que prévu, car les effets de la hausse de la taxe à la consommation continue à se faire sentir au niveau du commerce de détail. D'autre part, les dépenses des ménages ont chuté en mai, et ce beaucoup plus qu'en avril, cela en dit long…... Les salaires, à l’exception des heures supplémentaires et des bonus ont baissé pour le 23ème mois consécutif.  Cela met en évidence la faille fatale au cœur de l’Abenomics :  un IPC qui augmente ce n’est pas la même chose que l'inflation. L'inflation est une hausse du niveau général de prix, y compris le prix du travail. Une des raisons pour lesquelles le Japon augmenterait son inflation serait d’essayer de relancer l’activité économique, mais si le résultat est simplement une baisse du pouvoir d’achat, cela ne fonctionnera jamais.  Malheureusement, la hausse de la taxe à la consommation, qui a fait grimper l'IPC de manière significative, rend un assouplissement par la Banque du Japon très improbable sur le moyen terme, le yen pourrait se renforcer davantage.  En effet, la paire USD/JPY a franchi à la baisse son canal récent.

Le NZD a enregistré une hausse pour se rapprocher de son plus haut niveau après que le pays a annoncé un surplus commercial plus élevé que prévu en mai, avec les exportations et les importation qui ont dépassé les attentes. Je reste haussier sur le NZD.  Les autres devises liées aux matières premières, AUD et CAD se sont aussi appréciées.

Pendant la journée européenne, l'IPC préliminaire de l’Allemagne est prévu en hausse de 0.7% en glissement annuel, comparé à 0.6% en glissement annuel en mai.  Une accélération de l’inflation en Allemagne réduirait davantage la possibilité que la BCE dévoile de nouvelles mesures pendant sa réunion la semaine prochaine et renforcerait l’euro.  L’indice de confiance du consommateur définitif de la zone euro pour juin sera aussi publié, mais aucune prévision n'est disponible.  Les ventes au détail de la Suède sont prévues en baisse en mai après une hausse en avril, le taux de chômage enregistré de la Norvège est prévu en hausse à 2.8% en juin comparé à 2.7%.  Le PIB définitif du premier trimestre pour l’Angleterre sera annoncé ; la prévision initiale n’a pas changé.

Aux USA, le seul indicateur sera le sentiment de confiance définitif de l’Université du Michigan pour juin.  Le marché prévoit qu’il sera inchangé comparé à la prévision initiale.

Nous n’avons qu’un intervenant au calendrier de vendredi.  Le gouverneur adjoint de la RBA, Chris Kent, fera une allocution devant le comité parlementaire concernant l’immobilier.

La paire EUR/USD voit la MM des 200 périodes comme un obstacle

La paire EUR/USD a baissé après avoir rencontré de la résistance proche de la moyenne mobile des 200 périodes, mais elle a ensuite rebondi de sa zone de support de 1.3587 (S1) et est maintenant prête pour un autre test proche de la moyenne mobile.  Si les haussiers sont disposés à mener le combat proche de la moyenne mobile cette fois-ci, ils cibleront certainement la résistance 1.3685 (R1), qui coïncide avec le niveau de retracement de 38.2% de la baisse du 5 mai – 5 juin.  Le RSI a démarré sa hausse, il a dépassé son niveau de 50 augmentant ainsi les possibilités de nouvelles hausses.  Toutefois, il est trop tôt pour parler de renversement de tendance et par conséquent, je considèrerais la hausse récente comme une phase corrective, du moins pour l’instant.

Support : 1.3587 (S1), 1.3500 (S2), 1.3475 (S3).
Résistance : 1.3685 (R1), 1.3745 (R2), 1.3790 (R3).

La paire EUR/JPY franchit 138.25 à la baisse

La paire EUR/JPY a dégringolé après avoir atteint la limite supérieure de la formation de biseau baissier.  Le taux a baissé sous l’obstacle de 138.25 et les baissiers vont certainement défier le support de 137.70 (S1).  Nos deux études de rythme ont baissé, le MACD a franchi à la baisse ses lignes zéro et de signal.  Cela amplifie le cas d’une poursuite de la baisse.  Néanmoins, tant que le taux s’échange à l’intérieur du biseau, je maintiendrais ma position neutre en ce qui concerne la situation générale.  Seul un mouvement décisif en dehors du modèle pourrait donner plus d’indications sur la direction que prendra la tendance future de la paire.

Support : 137.70 (S1), 136.75 (S2), 136.20 (S3).
Résistance : 138.25 (R1), 138.90 (R2), 139.35 (R3).

La paire GBP/USD est-elle prête pour un haut supérieur ?

La paire GBP/USD a rebondi à partir de 1.6950 (S2), formé un bas supérieur et émergé, une nouvelle fois, au-dessus de 1.7000.  Au moment de la rédaction, le câble semble prêt à défier les hauts de 1.7060 (R1).  La prochaine résistance se situe à 1.7100 (R2) et si les haussiers sont assez puissants pour mener le combat au-dessus de ce niveau, ils déclencheront certainement des extensions vers la zone de 1.7200 (R3).  Le RSI est de retour au-dessus de son niveau de 50 et se dirige à la hausse, tandis que le MACD est de retour au-dessus de ses lignes zéro et de signal, amplifiant la possibilité de nouvelles hausses. Dans l’ensemble, la moyenne mobile exponentielle des 80 périodes donne un support fiable aux bas de la trajectoire du prix, maintenant le chemin à long-terme à la hausse.

Support : 1.7000 (S1), 1.6950 (S2), 1.6915 (S3).
Résistance : 1.7060 (R1), 1.7100 (R2), 1.7200 (R3).

Le WTI toujours dans une fourchette

Le WTI a baissé hier pour trouver du support, une nouvelle fois, proche de la zone de 105.10 (S2).  Si on considère que le WTI continue à osciller entre ce support et la résistance de 107.35 (R1), à mon avis, le chemin reste latéral.  Nos deux études de rythme continuent leur baisse en dessous de leurs lignes baissières de résistance, tandis que le MACD a baissé sous ses lignes de signal et zéro. Seule une rupture décisive en dehors de la fourchette latérale pourrait donner plus d’indications sur la direction future que prendra le WTI.

Support : 105.50 (S1), 105.10 (S2), 104.00 (S3).
Résistance : 107.35 (R1), 108.00 (R2), 110.00 (R3).

L'or rebondit à partir de la zone de 1305

L'or a enregistré une baisse jeudi, après avoir trouvé du support légèrement au-dessus de la barrière de 1305 (S1), il a rebondi pour rester inchangé.  Etant donné que le métal jaune s’échange entre ce support et la résistance de 1325 (R1) depuis le 19 juin, je pense que le chemin à moyen terme reste latéral.  Le RSI a rebondi de sa barrière de 50 et a augmenté, tandis que le MACD a baissé pour rester en dessous de sa ligne de signal.  Les signaux mitigés de nos études de rythme corroborent ma vision neutre pour l’instant. Toutefois, tant que le métal précieux s’échange au-dessus des deux moyennes mobiles et au-dessus de la ligne bleue de tendance haussière, la situation générale reste positive et un mouvement net au-dessus des hauts de 1330 (R2) pourrait donner plus de poids au chemin haussier.

Support : 1305 (S1), 1285 (S2), 1268 (S3).
Résistance : 1325 (R1), 1330 (R2), 1342 (R3).

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums