#1 20-06-2014 12:23:08

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4642
Site web

L'or et l'argent bondissent

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG

 
L'or et l'argent bondissent.  Après des semaines de trading calmes, l’or et l’argent ont fait un bond hier, avec l'or en hausse de 2.8% et l'argent qui a explosé de 4.5% dans une journée marquée par des volumes en forte hausse.  Les raisons citées dans les médias incluaient la baisse du dollar et le fait que la Fed maintiendrait les taux bas pendant une longue période, bien que la baisse de 4.5 points de base du taux d'intérêt implicite sur les contrats à terme des fonds fédéraux hier a été à peine suffisante pour justifier la forte hausse des prix des métaux précieux. La décision du président Obama d'envoyer des soldats en Irak en tant que «conseillers militaires» peut aussi être considérée comme un des facteurs ayant déclenché la volatilité des métaux précieux.  En arrière-plan, les dénouements des opérations de financement d’achats de matières premières en Chine aide peut être à stimuler le prix de l'or car les spéculateurs chinois vendent leur or physique et en même temps se couvrent sur le marché à terme.  Ce mécanisme suppose que le marché du papier domine le prix de l'or plutôt que le marché physique, ce qui semble possible compte tenu de la différence de volumes.  Toutefois, l'effet serait probablement le contraire sur d'autres marchés de matières premières concernés par le financement chinois, comme celui du minerai de fer et du cuivre.

La sur-performance marquée de l'argent n'est pas un hasard.  Tout d'abord, historiquement il est plus volatile que l’or, donc il est naturel qu'il varie plus à la hausse comme à la baisse par rapport à l’or. Deuxièmement, les positions vendeuses sur l’argent sont dominantes – selon le rapport sur l'engagement des traders (commitment of traders), les investisseurs spéculatifs étaient essentiellement en équilibre au début de juin, le plus short qu'ils aient été depuis 2003 (en effet, si l'on inclut les positions sur options, ils étaient court net).  Les investisseurs d'or continuent cependant de prendre des positions à l'achat, avec le classement récent aux alentours du 20ème percentile pour les deux dernières années (c'est-à-dire que les investisseurs spéculatifs avaient plus de positions longues sur cette période pendant environ 80% du temps pour l'or, au lieu de 100 % du temps, pour l'argent).  D'autre part, les fonds négociables en bourse d’argent (ETF) ont vu un afflux net de 1,6% jusqu'à présent cette année, tandis que les ETF de l’or ont connu une sortie nette de 2.8%.  Cela suggère que les particuliers restent haussiers sur l'argent, qui pourrait fournir un support de la demande pour le métal blanc.

Enfin, il est normal que l’argent varie plus que l'or lorsque l’activité manufacturière américaine se développe, comme le montre l’indice de l'Institute of Supply Management (ISM) au dessus de 50.  C’est parce que l’argent a beaucoup plus d’utilité industrielle que l'or.

Il semble probable que si les tensions escaladent en Irak, à mon avis, les métaux précieux pourraient continuer à augmenter et dans ce cas, l’argent devrait fluctuer plus que l'or.

Pour le marché du FX, le dollar a chuté face à la plupart des devises du G10.  Le grand gagnant a été le CHF, ce qui peut être une indication que l'aversion au risque dominait le marché du FX.  Cela expliquerait aussi pourquoi le dollar s’est renforcé face à la plupart des devises des marchés émergents malgré les attentes de baisse des taux américains et la chute post-FOMC de l'indice VIX de la volatilité anticipée.  La faible volatilité est bonne pour les carry trades, donc je m'attendais à la baisse de l'indice VIX pour encourager les flux en devises des ME à haut rendement, mais apparemment, les craintes d'une aggravation de la crise au Moyen-Orient et les prix élevés du pétrole ont dominé le marché hier.  Cela pourrait aussi expliquer pourquoi la pétro monnaie (RUB) est la devise qui s’est le mieux comportée la veille.  Celle qui a le plus perdu, a été la NOK. La krone a chuté après que la Banque Norges a révisé à la baisse sa courbe des taux hier et n'a pas réussi à récupérer ses pertes pendant la nuit.

Pendant la journée européenne, le taux de l’IPP allemand est prévu en baisse de 0.7% en glissement annuel en mai, comparé à -0.9% en glissement annuel en avril.  Nous aurons aussi les commandes industrielles italiennes pour avril et l’indicateur de confiance consommateurs préliminaire de la zone euro.  Aucune de ses publications n’a un grand impact sur le marché.

Au Canada, l’IPC principal pour mai est prévu de rester inchangé à +2.0% en glissement annuel et l’IPC de base en accélération légère à +1.5% en glissement annuel comparé à +1.4% en glissement annuel.  De plus, les ventes au détail du pays sont prévues en hausse de 0.6% en glissement mensuel pour avril comparé à -0.1% le mois précédent.  Cela devrait être positif pour le CAD.

Pour les conférenciers, le membre du conseil d’administration de la BCE, Yves Mersch, fera un discours à Bruxelles.


La paire EUR/USD toujours en mode de retracement

La paire EUR/USD a poursuivi sa route à la hausse après avoir dépassé la barrière de 1.3587, mais l'avancée a été arrêtée par la moyenne mobile des 200 périodes.  Si on considère que nos deux études de rythme continuent leurs chemins à la hausse, je prévois toujours à ce que le taux défie la zone de 1.3685 (R1), qui coïncide avec le niveau de retracement de 38,2% de la baisse du 8 mai au 5 juin.  Dans l'ensemble, nous pouvons identifier une divergence haussière entre le RSI à 14 jours et la trajectoire du prix, tandis que le MACD journalier a dépassé sa ligne de cible.  Cela augmente la probabilité de la poursuite de la vague haussière.  Cependant, la situation à long terme reste à la baisse et je considèrerais toute nouvelle avancée comme un retracement pour le moment.

Support : 1.3587 (S1), 1.3500 (S2), 1.3475 (S3).
Résistance : 1.3685 (R1), 1.3745 (R2), 1.3745 (R3).

La paire EUR/JPY légèrement au dessus de 138.65

La paire EUR/JPY a légèrement rebondi au-dessus de l'objectif de 138,65.  Vu que nos études de rythme montrent des signes de ralentissement de l'élan haussier, je prévois une nouvelle consolidation à proximité de cette zone et je ne peux pas exclure un retour en dessous de 138.65.  Dans l'ensemble, le taux fluctue à l’intérieur d’une formation d’un biseau baissier, donc je maintiens mon point de vue neutre.  Seul un mouvement décisif hors de la figure pourrait donner des indications claires sur l'orientation à venir du taux.

Support : 138.65 (S1), 137.70 (S2), 100.80 (S3).
Résistance : 139.35 (R1), 140.00 (R2), 141.00 (R3).

La paire GBP/USD maintient son taux au-dessus de 1.7000

La paire GBP/USD a enregistré une hausse jeudi, dépassant le seuil psychologique de 1.7000 et confirmant un prochain sommet supérieur à venir.  Je prévois à ce que ce mouvement ait des implications haussières plus importantes et je pense que la zone de 1.7100 sera la première cible.  Le MACD, déjà en territoire haussier, a dépassé sa ligne de cible, confirmant l'accélération du rythme de la trajectoire du prix.  J’ignorerais la lecture de surachat du RSI puisque l'indicateur ne semble pas prêt à quitter les conditions extrêmes.  Tant que le câble forme des hauts et des bas supérieurs dans le canal haussier violet et au-dessus des deux moyennes mobiles, l’image reste positive.  Sur le graphique journalier, la moyenne mobile exponentielle des 80 jours donne un support important pour les bas de la trajectoire du prix, maintenant le chemin haussier à long terme intact.

Support : 1.7000 (S1), 1.6915 (S2), 1.6880 (S3).
Résistance : 1.7100 (R1), 1.7200 (R2), 1.7300 (R3).

L'or décolle vers 1320

Hier, l’or a connu une hausse spectaculaire, brisant deux lignes de résistance d’affilé.  La hausse du métal précieux a été arrêtée près de la zone des 1320 (R1).  Un mouvement au-dessus de cette résistance pourrait amener la suivante à 1330 (R2).  Le mouvement au-dessus de la barrière de 1285 a confirmé un haut supérieur à venir et a inversé la situation à court terme du métal à positive.  Néanmoins, étant donné que le RSI montre des signes de plafonnement sur son territoire de surachat, je ne peux pas exclure une certaine consolidation du prix ou un retrait avant que les détenteurs de positions longues ne reprennent le contrôle.

Support : 1305 (S1), 1285 (S2), 1268 (S3).
Résistance : 1320 (R1), 1330 (R2), 1342 (R3).
   
Le WTI a-t-il terminé sa correction ?

Le WTI a rebondi après avoir trouvé du support au niveau de retracement de 38.2% de la hausse du 5 juin au 13 juin, à 105.25 (S1).  Le RSI a dépassé sa ligne de tendance baissière bleue, tandis que le MACD semble prêt à franchir sa ligne de cible.  Par conséquent, je crois que la phase de correction est terminée et nous pourrions assister à un mouvement vers la zone de résistance de 108.00 (R1).  Un mouvement net au-dessus de cette zone est susceptible de déclencher des extensions vers la zone de 110.00 (R2).  Tant que nous voyons une structure de hauts et de bas supérieurs, je considère que le chemin haussier reste intact.

Support : 105.25 (S1), 104.10 (S2), 103.65 (S3).
Résistance : 108.00 (R1), 110.00 (R2), 112.00 (R3).

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums