#1 17-06-2014 12:51:16

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4593
Site web

Commentaire de marché par IronFX

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG

 
Il est probable que la BCE s'abstienne de mettre en place de nouvelles mesures d'assouplissement dans les mois à venir.  Lundi, Bloomberg News a déclaré que la BCE s'abstiendra probablement de mettre en place des nouvelles mesures de relance dans les mois à venir, en attendant que la Banque Centrale vérifie le bilan des prêteurs, selon deux sources officielles non identifiées de la BCE.  Une des deux sources officielles a ajouté que les législateurs pourraient prendre de nouvelles mesures avant la vérification de la banque si l'économie subit un choc qui aggraverait la perspective de l'inflation.  ces sources ont ajouté aussi que l'impact des mesures de la BCE pouvait être réduit par la réticence des banques d'augmenter l'emprunt pendant l'évaluation.  La paire EUR/USD a augmenté jusqu'à notre barre de résistance à 1.3587.  Toutefois, je pense que ce n'est qu'une question de temps avant que la paire ne baisse sous le niveau de 1.3500, essentiellement à cause de la divergence de politique entre la BCE et la Fed, et à cause aussi du nouveau rôle de l'euro en tant que devise de financement.

La veille, la Banque de Réserve de l'Australie a publié le compte rendu de sa dernière réunion politique.  Les législateurs australiens ont exprimé leur inquiétude sur le fait que des taux d'intérêt bas ne compenseraient pas nécessairement la baisse dans l'investissement minier.  Ils ont aussi répété que la position accommodante actuelle de la politique devrait être appropriée pendant un certain temps et la croissance du PIB est prévue en dessous de la tendance pour l'année à venir.  Les législateurs ont maintenu leur vision que l'AUD reste élevé comparé aux normes historiques, étant donné la nouvelle baisse des prix des matières premières ces derniers mois.  Le compte rendu a révélé un ton plus conciliant de la part de la RBA et si un mouvement est possible sur les taux d'intérêt durant les six prochains mois, il est probable que ce sera une baisse plutôt qu'une hausse.

Les données positives en provenance des USA ont été compensées lundi, après que la Fond Monétaire International (FMI) ait baissé sa prévision de croissance de l'économie américaine cette année.  Cette décision du FMI arrive moins d'une semaine après que la Banque Mondiale ait réduit des prévisions de croissance des USA pour 2014.  Lagarde a déclaré que la réduction était liée à la contraction de l'économie au 1T, attribuée essentiellement à l'hiver qui a été rude.  Toutefois, l'annonce n'a pas eu d'impact important sur l'USD.

Le rouble russe s'est déprécié et l'indice MICEX a baissé alors qu’OAO Gazprom a chuté suite aux craintes que le producteur de gaz ne sera pas payé pour les livraisons ukrainiennes après que les pourparlers concernant les prix de l'énergie aient échoués.  La Russie a réduit ses livraisons de gaz vers le réseau d'oléoduc ukrainien après que les pourparlers aient été interrompus et a déclaré que le pays recevra du gaz si celui-ci est payé d'avance à cause du non-paiement chronique des factures par l'Ukraine.

Pendant la journée européenne, l'événement principal a été l'enquête ZEW allemande pour juin.  L'indice de situation actuelle est prévu inchangé à 62.1 tandis que l'indice des attentes est prévu en hausse à 35.0 comparé à 33.1 le mois précédent.  Le mois dernier, la paire EUR/USD s'est affaiblie de près de 20 pips après que l'indice des attentes ait baissé.  Il sera intéressant de voir si une hausse de l'indice pourrait entrainer un mouvement similaire dans la direction opposée.

Au RU, l'IPC est prévu en ralentissement à +1.7% en glissement annuel en mail comparé à +1.8% en glissement annuel en avril, tandis que l'IPP du pays pour la même période est prévu en accélération à +0.7% en glissement annuel comparé à +0.6% en glissement annuel. Je ne pense pas qu'un ralentissement de l'IPC britannique pourrait stimuler les attentes que la BdA maintiendra ses taux bas pendant longtemps, surtout après les commentaires du gouverneur, Carney, de jeudi.

Aux USA, nous aurons l'IPC principal ainsi que le taux d'inflation de base (hors alimentaire et énergie).  Les deux taux sont prévus inchangés en mai à 2.0% en glissement annuel et 1.8% en glissement annuel respectivement.  Les mises en chantier et les permis de construire sont prévus en baisse en mai.  Mardi, la réunion de deux jours du FOMC débutera et se terminera mercredi.

Nous avons deux conférenciers au calendrier de mardi.  Le membre du conseil d'administration de la BCE, Ewald Nowotny participera à une discussion à Vienne et le gouverneur de la banque centrale norvégienne, Oeystein Olsen fera un discours à Oslo.


La paire EUR/USD rencontre de la résistance à 1.3587

La paire EUR/USD a augmenté lundi, mais l'avancée s'est arrêtée au niveau de la barrière de 1.3587 (R1).  Le taux oscille entre le support de 1.3500 (S1) et la résistance mentionnée plus haut depuis le 10 juin, ainsi je maintiens ma vision neutre pour l'instant.  Se fier à nos études de rythme à court terme ne semble pas être une bonne stratégie pour l'instant, puisque le RSI se dirige vers le bas et le MACD déjà au-dessus de sa ligne de cible, semble prêt à obtenir un signe positif.  Le prochain niveau de support est marqué par les bas de février à 1.3475 (S2).  Une chute nette en-dessous de cet obstacle pourrait signaler la poursuite de la tendance baissière à court-terme actuelle et déclencher des extensions vers la zone de 1.3400 (S3).  Dans l'ensemble, le taux reste sous la moyenne mobile des 200 jours, maintenant une perspective négative.

Support : 1.3500 (S1), 1.3475 (S2), 1.3400 (S3).
Résistance : 1.3587 (R1), 1.3685 (R2), 1.3745 (R3).

La paire EUR/JPY rebondi à partir de 137.70

La paire EUR/JPY a augmenté après avoir trouvé du support à 137.70 (S1), qui se situe proche de la moyenne mobile des 200 jours.  Au moment de la rédaction, la paire se dirige vers la barrière de 138.65 (R1) qui coïncide avec le niveau de retracement de 38.2% de la vague baissière précédente.  Si on considère la divergence positive entre nos études de rythme et la trajectoire du prix, je ne peux exclure un mouvement au-dessus de cette barrière.  Sur le graphique journalier, je considère toujours que le chemin à long terme est latéral puisque nous ne pouvons pas identifier une structure de tendance claire.

Support : 137.70 (S1), 136.20 (S2), 134.10 (S3).
Résistance : 138.65 (R1), 139.35 (R2), 140.00 (R3).

La paire GBP/USD atteint 1.7000

La paire GBP/USD atteint la zone psychologique de 1.7000 (R1) pour ensuite baisser.  Si on considère que le RSI est sorti de ses conditions de surachat, tandis que le MACD, bien qu'en territoire haussier, a baissé sous sa ligne de cible, je prévois que le retrait continu pour se diriger vers la zone de 1.6900 (S1), qui coïncide avec le niveau de retracement de 38.2% de la hausse actuelle.  Dans l'ensemble, la moyenne mobile des 80 jours donne du support aux bas de la trajectoire du prix, mais il faut un mouvement clair au-dessus de la zone de 1.7000 (R1) pour que la tendance à long terme se renforce.

Support : 1.6900 (S1), 1.6845 (S2), 1.6735 (S3).
Résistance : 1.7000 (R1), 1.7100 (R2), 1.7200 (R3).

L'or atteint la ligne de tendance haussière
 
L'or a brusquement baissé hier, pour rencontrer la ligne de tendance haussière bleue du court-terme.  Si les haussiers sont assez forts pour tirer profit du retrait, je prévois qu'ils cibleront une nouvelle fois l'obstacle de 1285 (R1), où une violation claire signalerait la poursuite de la tendance haussière à court terme et pourrait paver la voie vers 1305 (R2).  En dépit du fait que la tendance haussière reste intacte pour l'instant, j'adopterai une position neutre, puisque le RSI est sorti de son territoire de surachat et a baissé sous sa ligne de support bleue, tandis que le MACD a baissé sous sa ligne de cible favorisant la poursuite de la baisse.  Toutefois, seule une chute sous la ligne de tendance et du support de 1268 (S1) pourrait renverser la situation une nouvelle fois.

Support : 1268 (S1), 1257 (S2), 1240 (S3).
Résistance : 1285 (R1), 1305 (R2), 1315 (R3).

Le WTI baisse encore

Le WTI a baissé pour rencontrer du support à la barrière de 106,50 (S1) une nouvelle fois.  Une chute sous cet obstacle pourrait signaler la fin d'une formation à double fond sur le graphique de 1 heures et déclencher un nouveau retracement.  Sur le graphique à 4 heures, le RSI a baissé sous son niveau de 70, tandis que le MACD a baissé sous sa ligne de cible, favorisant le scénario mentionné plus haut.  Toutefois, tant que le WTI reste au-dessus des deux moyennes mobiles, je considère que le chemin haussier restera intact et toutes nouvelles baisses seraient considérées comme des vagues correctives pour l'instant.

Support : 106.50 (S1), 105.00 (S2), 104.10 (S3).
Résistance : 108.00 (R1), 110.00 (R2), 112.00 (R3).

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums