#1 30-05-2014 11:58:09

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4713
Site web

Analyse Forex du 30/05/14 par IronFX

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG

 
Le grand débranchement.  Il est difficile d'expliquer pourquoi, le jour où le PIB a été révisé à la baisse pour indiquer une baisse beaucoup plus importante que prévu, les attentes de taux des fonds fédéraux ont légèrement augmenté, les rendements obligataires ont rampé vers le haut et le marché boursier américain a atteint un nouveau record.  Il se pourrait que la baisse marquée des nouvelles demandes d’allocation chômage initiales soit encourageante, mais les ventes de logements en attente pour Avril étaient aussi en deçà des attentes.  De toute façon, il est probable que cela soit plus en rapport avec le sentiment que les données, qui, de toute façon, ont été publiées avant le début du trading aux États-Unis.

Il y a eu le déversement habituel de données de fin de mois durant la nuit en provenance du Japon.  Ce qu’elles ont montré est inquiétant : une baisse plus importante que prévu de la consommation, des attentes de production faible, et la hausse des prix en ralentissement.  En d'autres termes, Abenomics ne fonctionne pas.  La BdJ va devoir multiplier ses mesures de relance plus tard dans l'année qui auront des conséquences négatives pour le yen.

Apparemment, la ruée aux achats en mars avant la hausse de la taxe à la consommation et la baisse de la demande qui a suivi en Avril ont été plus importantes que lors de l’augmentation de la taxe à la consommation précédente en 1997.  La demande a grimpé de 10,7% en glissement mensuel (SA) en mars pour ensuite s’effondrer de 13,3% en glissement mensuel en avril.  Pendant ce temps, la production industrielle a également diminué de 2,5% en glissement mensuel en avril, alors que les entreprises ont réduit leur production pour s’aligner à la baisse de la demande interne.  Le gouvernement a baissé son évaluation de la production à « semble être stable » de « continue à montrer un mouvement vers le haut», comme on pouvait s'y attendre étant donnée les prévisions des sociétés d’une production pratiquement stable en mai et juin.  Il semblerait que la baisse suite à la hausse de la taxe à la consommation soit plus importante que les gens ne l’avaient prévu.

D'autre part, l'impact sur les prix pourrait être moins important que prévu.  L'IPC national de base d’avril (à l'exclusion de l’alimentaire frais), a été de +3,2% en glissement annuel, ce qui équivaudrait à +1,5% en glissement annuel après la prise en compte de la hausse d'environ 1,7 ppt suite à la hausse de la taxe.  Cela représente une hausse de +1,3% en glissement annuel en Mars.  Mais l’IPC de base de Tokyo pour mai a apparemment ralenti à +0,9% en glissement annuel comparé à +1,0% en glissement annuel après la prise en compte de l'impact de la hausse de la taxe en mai.  Les prix des entreprises ont également atteint un sommet en novembre dernier.  Il semblerait que la pression à la hausse sur les prix soit en fait en train de baisser.  Avec une production stable et les prix en baisse, la probabilité de nouvelles actions de la part de la Banque du Japon pourraient augmenter.  Néanmoins, le JPY s'est légèrement renforcé.

Il y a eu un autre point préoccupant dans les chiffres.  Le taux de chômage est resté inchangé à 3,6% en avril, mais cela cache une tendance inquiétante : la population active a diminué de 260 000.  La main-d'œuvre a été stimulée par une hausse du nombre de femmes au travail, mais le nombre de ces femmes a commencé à diminuer en Janvier.  Globalement, le nombre de travailleurs a apparemment atteint un sommet en novembre dernier.  C'est bien sûr un scénario cauchemar pour le Japon : comment une population active en diminution va-t-elle soutenir un nombre croissant de retraités et rembourser la montagne de la dette qui accroit sans cesse ?

Les devises des matières premières ont été les plus performantes au cours des dernières 24 heures.  En Nouvelle-Zélande, les permis de construire pour avril ont surpris le marché en augmentant de +1,5% en glissement mensuel au lieu de baisser de 3,5% comme prévu, tandis qu'en Australie, le crédit du secteur privé a augmenté plus rapidement que prévu de 0,5% en glissement mensuel en avril (consensus :  +0,4 %).  En attendant, le CAD a augmenté grâce aux facteurs techniques après que les stop-loss aient été déclenchés sur des zones en-dessous des bas récents.

Aujourd'hui : La journée européenne commence avec les ventes au détail en Allemagne pour avril, qui devraient avoir augmenté de 0,2% en glissement mensuel, après une baisse de 0,7% en mars.  Le taux d’IPC préliminaire de l'Italie pour mai est prévu inchangé à 0,5%, alors que le PIB de la Suède pour le 1er trimestre est prévu en ralentissement.

Aux États-Unis, le revenu personnel et les dépenses personnelles devraient avoir ralenti en avril, alors que le sentiment consommateur de l’UdM pour mai est estimé en hausse.

Au Canada, le PIB de Mars est prévu en ralentissement à +0,1% en glissement mensuel comparé à + 0,2% en Février, faisant baisser le taux en glissement annuel de 2,5% à 2,3%.

Nous avons cinq conférenciers au calendrier de vendredi.  La présidente de la Fed de Kansas City, Esther George, prononcera un discours pendant une conférence, tandis que pendant la journée européenne, le président de la Fed de Cleveland, Sandra Pianalto, donne un discours d'ouverture lors de la deuxième journée de la conférence intitulée "L'inflation, la politique monétaire et le public».  Le nouveau président de la Fed de Cleveland, Loretta Mester, prendra la parole lors de la conférence.  Le président de la Fed de Richmond, Jeffrey Lacker, et le membre du Conseil d’administration de la Banque Centrale Européenne, Carlos Costa, feront aussi un discours.

EUR / USD en mode de consolidation

La paire EUR/USD s'est mise en mode de consolidation, restant entre le support de 1.3587 (S1) et la résistance à 1.3612 (R1).  Tant que le taux affiche des hauts et des bas inférieurs dans le canal baissier violet et sous les deux moyennes mobiles la perspective reste baissière.  Une chute en dessous de 1.3587 (S1) pourrait avoir de plus grandes implications baissières, ciblant les bas de février à 1.3475 (S2).  Néanmoins, la divergence positive entre nos études de rythme et la trajectoire du prix reste valide, ainsi je ne peux pas exclure une nouvelle consolidation ou une vague corrective à la hausse dans le canal.  Sur le graphique journalier, le taux s'échange en dessous de la moyenne mobile des 200 périodes, augmentant les possibilités de la poursuite de la tendance baissière.

Support : 1.3587 (S1), 1.3475 (S2), 1.3400 (S3).
Résistance : 1.3612 (R1), 1.3685 (R2), 1.3745 (R3).

La paire USD/JPY baisse après avoir rencontré de la résistance à 102.00

La paire USD/JPY a baissé après avoir rencontré une forte résistance dans la zone de 102.00 zone, qui coïncide avec la moyenne mobile des 200 périodes.  La vague baissière a confirmé la divergence négative entre nos études de rythme horaire et la trajectoire du prix.  En début de matinée européenne la paire s'échange légèrement au-dessus du support de 101.45 (S1).  Une rupture claire de ce support pourrait cibler le prochain à 101.10 (S2).  Le MACD, déjà en dessous de sa ligne de cible a obtenu un signe négatif, changeant le rythme à la baisse.  Dans l'ensemble, le chemin à long-terme de la paire USD/JPY reste latéral puisque nous ne pouvons pas identifier une structure de tendance claire.

Support : 101.45 (S1), 101.10 (S2), 100.80 (S3).
Résistance : 102.00 (R1), 102.35 (R2), 102.70 (R3).

EUR/GBP atteint la ligne de tendance baissière

La paire EUR/GBP a augmenté pour atteindre la ligne de tendance baissière bleue.  Si on considère que le RSI a rencontré de la résistance à son niveau de 70 et a baissé sous sa ligne de support bleue, et le fait que le MACD montre des signes de plafonnement, je prévois que la vague à venir soit à la baisse.  Un tel mouvement pourrait cible une nouvelle fois les bas de 0.8080 (S2) Tant que le taux enregistre des bas et des haut inférieurs sous la ligne de tendance baissière le chemin reste baissier.  Toutefois, il nous faudra une chute sous 0.8080 (S2) pour avoir un bas inférieur à venir et la poursuite de la tendance.

Support : 0.8130 (S1), 0.8080 (S2), 0.8035 (S3).
Résistance : 0.8200 (R1), 0.8246 (R2), 0.8285 (R3).

L'or en mode de retracement

L'or a légèrement augmenté et trouvé de support un dollar au-dessus de la barrière de 1250 (S1).  Le RSI déjà en zone de survente, se rapproche de son niveau de 30 tandis que le MACD bien qu'en territoire baissier, a dépassé sa ligne de cible favorisant la poursuite du retracement.  Néanmoins, je vois toujours une situation négative et si les baissiers sont assez forts pour reprendre le contrôle et faire baisse le métal jaune sous 1250 (S1) je prévois qu'ils cibleront le prochain support à 1235 (S2) légèrement au-dessus du niveau d'extension de 161.8% de la largeur du triangle.

Support : 1250 (S1), 1235 (S2), 1218 (S3).
Résistance : 1268 (R1), 1280 (R2), 1305 (R3).
   
Le WTI plus élevé mais rencontre de la résistance

Le WTI a augmenté jeudi mais l'avancée a été arrêtée par 103.90 (R1).  Le prix reste en dessous de la ligne de tendance haussière bleue précédente et puisque la possibilité de haut inférieur existe toujours je considère que la perspective reste négative.  Nos études de rythme à court-terme continuent leurs chemins baissiers, tandis que le MACD se situe en-dessous de ses lignes de signal et nulle, favorisant une vague baissière.  Un tel mouvement pourrait cibler la zone de 102.40, proche du niveau de retracement de 38.2% de l'avancée actuelle.

Support : 102.40 (S1), 101.70 (S2), 100.95 (S3).
Résistance : 103.90 (R1), 104.48 (R2), 105.00 (R3).

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums