#1 19-05-2014 12:55:00

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4658
Site web

Analyse Forex - la semaine de la Fed

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG

 
La semaine de la Fed :  Cette semaine tous les yeux seront tournés vers la Fed.  Parce que vendredi dernier, la Fed de New York a publié ses dernières prévisions économiques, tandis que la Fed de Philadelphie a publié l'enquête du 2T des prévisionnistes professionnels (SPF).  La FED de NY a été assez optimiste :  elle voit le taux de chômage à 6.1% à la fin de cette année, et à 5.4% l'année prochaine, tandis que le déflateur PCE devrait être de 1.6% à la fin de l'année et 1.9%, à peu près la cible de la Fed, d'ici la fin de 2015.  Les prévisionnistes professionnels ont prévu que le chômage serait de 6.2% à la fin de cette année, mais étaient beaucoup moins optimistes que la Fed concernant les années suivantes : ils pensent qu'il sera en moyenne de 5.6% en 2016 et 5.5% en 2017, au-dessus de la prévision de la Fed de NY pour la fin de 2015.  Les projections de la Fed de NY sont aussi optimistes comparé au FOMC.  Par exemple, la tendance centrale des membres du FOMC pour le chômage atteint la cible de 2015 de la Fed de NY seulement l'année suivante (5.2%-5.6%), alors que la prévision PCE principale pour l'année suivante est de 1.6%-2.0% et 1.8%-2.0% en 2016.  Naturellement les prévisions de la Fed de NY résultent d'une croissance plus forte que les professionnels ou le FOMC ne l'ont prévu.

La question est de savoir si oui ou non ces prévisions influenceront la pensée des membres du FOMC et entraineront une révision de leurs prévisions.  La présidente du FOMC, Yellen par exemple ne pense pas que le chômage baissera tant que ça l'année prochaine.  D'autre part, le président Bullard de la Fed de St Louis, un membre sans droit de vote, a déclaré vendredi que le chômage baissera probablement en-dessous de 6% d'ici la fin de cette année, préparant la scène pour la première restriction de la Fed du 1T de 2015.  C'est plus tôt que le marché ne l'avait prévu ; les contrats à terme des fonds fédéraux prévoient en ce moment que le taux des fonds fédéraux (aujourd'hui aux alentours de 0.09%) reviendront vers le taux de la cible officielle de 0.25% aux alentours du mois de mai ou juin 2015 et la première hausse, à 0.5% aura lieu en octobre.

Nous n'aurons pas beaucoup à attendre pour savoir ce que les membres de la Fed pensent de ces prévisions car beaucoup d'entre eux feront des discours cette semaine, à commencer par aujourd'hui.  L'ancien président de la Fed, Ben Bernanke apparaitra dans une conversation avec l'ancien chef de cabine de la maison Blanche, alors que le président de la Fed de San-Francisco John Williams et le président de la Fed de Dallas, Richard Fisher parleront pendant une conférence.  Bernanke a récemment parlé pendant des dîners privés avec des investisseurs (pour lesquels il aurait accepté 250.000USD par discours) et apparemment il aurait déclaré que les taux d'intérêt resteraient bas indéfiniment.  "Au moins un des invités a quitté un restaurant à New York avec l'impression que Bernanke, qui a 60 ans, ne s'attend pas à ce que les taux des fonds fédéraux... atteignent à nouveau leur moyenne à long-terme de près de 4% tant qu'il sera vivant". La durée de vie moyenne d'un américain est de 76 ans, donc il stipule apparemment que les taux resteront sous les 4% pendant encore au moins 16 ans.

Mardi, le président de la Fed de Philadelphie, Plosser et le président de la Fed de New York, Dudley feront un discours.  Dudley parlera mercredi, un peu avant que la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen ne fasse le discours d'ouverture aux diplômés de l'Université de New York au Stade Yankee.  Le président de la Fed de Kansas City, George, et le président de la Fed de Minnéapolis, Kocherlakota, parleront aussi mercredi, et le FOMC publiera son compte rendu de sa réunion politique des 29 et 30 avril.  Enfin, Williams fera un discours vendredi.  Un thème qui sera certainement abordé pendant ses discours et le compte rendu n'est pas simplement quand la Fed augmentera les taux d'intérêt mais aussi :  la façon dont la Fed devrait s'en tenir à l'ajustement du taux cible pour les fonds fédéraux ou ajouter plus d'outils, tels que changer le taux qu'il paie aux banques sur les réserves qu'il détient auprès de la Fed ou utiliser des prises en pension à 24 heures avec des fonds du marché monétaire.

De toute façon, l'accent sera sur la Fed, et l'amélioration récente des indicateurs économiques américains.  Il est donc fort probable que cela maintienne le dollar solidement soutenu cette semaine.  Des pensées de taux d'intérêt plus élevés aux USA pourraient ôter un peu de la pression des carry trades, mais cela pourrait être partiellement compensé par le fait que la BCE soit juste au début d'un cycle de relâchement.  Le rapport de vendredi sur l'engagement des traders (COT) a montré que les positions longues sur l'euro ont chuté la semaine dernière, de +32.6k à -2.2k, ce qui signifie que les investisseurs pourraient se tourner vers l'euro en tant que devise de financement.  Le rapport COT a aussi souligné que le marché ajoute aux positions courtes sur le JPY alors que la paire USD/JPY baisse.  D'un point de vue technique, la situation à court-terme est légèrement baissière mais sur le graphique journalier la paire USD/JPY est toujours sans tendance.  La réunion du conseil d'administration de la Banque du Japon de mercredi ne devrait ni apporter de changement de position, ni impacter le marché ; la majeure partie de cette année la paire USD/JPY a bougé dans une fourchette de ±0.2% après les réunions de la BdJ.

Pour aujourd'hui, le seul indicateur économique est le taux de chômage de la Suède pour avril, qui est prévu en baisse de 8.6% en mars à 8.5%.  Il y a plusieurs membres de la BCE qui feront des discours aujourd'hui, mais comme ils ont tous déjà fait des discours la semaine dernière, il ne devrait pas y a voir de grande révélation aujourd'hui.  Jens Weidmann, le membre du conseil d'administration de la BCE et Yves Mersch, membre du conseil exécutif de la BCE feront un discours pendant un symposium à Francfort et le Benoit Coeure, membre du conseil exécutif de la BCE fera un discours à Paris.

Mardi, la RBA publie le compte rendu de la réunion de politique monétaire de mai et pour le RU, nous aurons les données d'IPC et d’IPP pour avril.  Le PIB de la Norvège sera aussi publié.  Mercredi, le Japon publie ses données commerciales pour avril.  Jeudi est le jour du PMI.  La Chine démarre avec le PMI manufacturier HSBC préliminaire pour mai suivi par les PMI des secteurs des services et manufacturier préliminaires du mois pour la France, l'Allemagne et la zone euro dans son ensemble.  Au RU, nous aurons la deuxième prévision du PIB pour le 1T et aux USA nous aurons les ventes de logements existants pour avril.  Enfin, vendredi, l'événement principal sera l'enquête Ifo allemande pour mai.  L'Allemagne publie aussi son PIB définitif pour le 1T tandis qu'aux USA les ventes des nouveaux logements pour avril seront aussi publiées


La paire EUR/USD toujours en mode de retracement

La paire EUR/USD a légèrement baissé pour tester le support de 1.3695 (S1) pour ensuite augmenter légèrement pendant la session asiatique de lundi matin.  Si on considère que le RSI continue d'augmenter après être sorti  de la zone de surachat, et que le MACD bien qu'en territoire baissier, se situe au-dessus de sa ligne de cible, je n'exclurais pas la poursuite de la vague haussière pour un défi proche de la zone de 1.3745 (R1).  Néanmoins, je considère la perspective à court-terme générale à la baisse et l'avancée actuelle une vague corrective.  Par conséquence, je prévois que les baissiers prennent le contrôle dans le futur proche et ciblent une nouvelle fois le niveau de support de .13650 (S2).

Support : 1.3695 (S1), 1.3650 (S2), 1.3600 (S3)
Résistance : 1.3745 (R1), 1.3790 (R2), 1.3815 (R3)
   
La paire EUR/JPY fait face à un support à 138.80

La paire EUR/JPY a rencontré du support à 138.80 (S1) et a légèrement augmenté.  Tant que le taux enregistre des hauts et des bas consécutifs à la hausse en dessous des deux moyennes mobiles, la situation reste négative.  Une nette chute en-dessous de 138.80 (S1) pourrait cibler des extensions vers le prochain support de 137.55 (S2).  Néanmoins, le RSI a trouvé du support à son niveau de 30 et a augmenté, tandis que le MACD bien qu'en territoire baissier, a franchi à la hausse sa ligne de signal.  Par conséquent, je prévois une vague corrective à la hausse, peut-être pour tester la zone proche de l'obstacle de 140.00 (R1) proche de la moyenne mobile des 50 périodes.

Support : 138.80 (S1), 137.55 (S2), 136.20 (S3)
Résistance : 140.00 (R1), 141.00 (R2), 142.40 (R3)

La paire GBP/USD maintient la tendance haussière intacte pour l'instant

La paire GBP/USD a augmenté après avoir trouvé du support proche de la frontière inférieure du canal  haussier à long-terme connectant les hauts et les bas du graphique journalier.  L'avancée a été stoppée par la moyenne mobile des 50 périodes et la barrière de résistance de 1.6840 (R1), où une violation à la hausse pourrait nous diriger vers l'obstacle de 1.6900 (R2).  Le rebondissement mentionné plus haut maintient la tendance haussière intacte pour l'instant, mais sur le graphique journalier, nous pouvons identifier une divergence négative entre le MACD journalier et la trajectoire du prix.  Par conséquent, bien que je prévoie une nouvelle avancée sur le court-terme, je maintiens ma position neutre pour ce qui est de la situation à long-terme.

Support : 1.6760 (S1), 1.6700 (S2), 1.6600 (S3)
Résistance : 1.6840 (R1), 1.6900 (R2), 1.7000 (R3)

L'or reste sans tendance

L'or a bougé en mode de consolidation, restant proche des niveaux de vendredi matin.  Le métal précieux semble préférer un chemin latéral entre le support de 1280 (S1) et la résistance de 1315 (R2) Nos deux moyennes mobiles se dirigent toujours sur les côtés, tandis que le MACD et le RSI journaliers se situent proche de leurs niveaux neutres, confirmant la situation sans tendance du métal précieux.  Une rupture au-dessus de 1315 (R1) est nécessaire pour rendre la situation positive et pourrait cibler la résistance de 1330 (R3), tandis qu'une chute en-dessous de 1280 (S1) pourrait nous mener vers le support de 1268 (S2).

Support : 1280 (S1), 1268 (S2), 1250 (S3)
Résistance : 1305 (R1), 1315 (R2), 1330 (R3)
   
Les haussiers du WTI seraient-ils de retour ?

Le WTI a augmenté et est de retour au-dessus de la barrière des 102.00.  Cela confirme que le recul est terminé et je prévois que les haussiers ciblent la résistance de 103.00 (R1).  Une rupture claire au-dessus de cet obstacle pourrait paver la voie vers les hauts d'avril à 104,10 (R2).  Tant que le WTI affiche des hauts et des bas supérieurs au-dessus des deux moyennes mobiles, la tendant haussière reste intacte.  Sur le graphique journalier, le RSI journalier continue son chemin haussier, tandis que le MACD a franchi à la hausse ses lignes de signal et nulle, favorisant une nouvelle hausse.

Support : 102.00 (S1), 101.15 (S2), 99.85 (S3)
Résistance : 103.00 (R1), 104.10 (R2), 105.00 (R3)

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums