#1 08-05-2014 11:26:34

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4715
Site web

Analyse Forex - Janet Yellen serait-elle une bodhisattva ?

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG

 
Janet Yellen serait-elle une bodhisattva ?  Le témoignage de la présidente de la Fed, Janet Yellen, devant l’ensemble de membres de la commission économique était très attendu mais n'a pas changé grand-chose. Les taux de change  pendant le discours n’ont pas connu de fluctuation importante et à la clôture la fourchette de la journée était en fait plus étroite que d'habitude pour la plupart des paires de devises (à savoir 0.2% pour la paire EUR/USD comparé à 0.5% en moyenne pour l'année).  A cet égard, c'était la même chose pour les créations d'emploi non agricoles de la semaine dernière, qui ont à peine reculé.  Yellen a été conciliante sur certains points, tel que le logement, et plus dure sur d'autres, telle que la stabilité financière.  Mais l'ancien président américain Harry Truman, qui une fois a déclaré "Donnez-moi un économiste à une main !" ne l'aurait pas aimé du tout.  Plusieurs de ses réponses comportaient tellement "d'une part, d'autre part" (en anglais "one the one hand, on the other hand") qu'on aurait dit qu'elle imitait une Senju Kannon Bodhisattva, la déesse Bouddhiste du pardon avec 1000 bras.  Elle s'est tenue au texte des déclarations du FOMC et n'a donné aucune indication sur ce que fera le comité ou quand il le fera.  Le problème c'est que les décisions du FOMC dépendent des données, ce qui ne nous met pas en meilleure position pour prédire le chemin que prendront les taux.  Elle a déclaré qu'elle préférait réviser les données de l'emploi sur les trois ou six mois, et c'est peut-être la raison pour laquelle le marché n'a pas fortement réagi au chiffre CENA meilleur que prévu d'avril. Elle a aussi reconnu que le taux de participation est en tendance baissière et a déclaré qu'une tendance latérale représenterait une réduction de la tension.  Cela implique qu'une nouvelle baisse du taux de chômage ne va pas nécessairement déclencher une restriction et rendra plus difficile la prédiction de la réaction du FOMC aux future rapports CENA.  Elle a déclaré que le marché du travail s'est "remarquablement amélioré", et c'est  certainement la raison pour laquelle l'USD n'a pas enregistré de nouveaux bas pour l'année après ses remarques.  Nous retournons surveiller les données et nous attendons.

Mon avis est que les données américaines s'améliorent et, comme Yellen l'a dit, l'économie américaine prend de l'élan, et par conséquent je prévois que le marché va commencer à augmenter ses attentes en matière d'augmentation de taux aux USA, qui prévoient la première augmentation autour du mois de septembre 2015.  Mais cette nouvelle approche n'aura lieu que par palier sur les prochains mois.

Le président russe, Putin, a certainement eu plus d'impact que Yellen sur les marchés hier.  Après une réunion avec le président de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) et le président suisse, Didier Burkhalter, Putin a demandé aux séparatistes au sud-est de l'Ukraine de reporter leur référendum sur l'indépendance prévue le 11 mai pour permettre un dialogue.  De plus, il a assoupli son opposition au programme de l'Ukraine d'organiser une élection présidentielle le 25 mai et a appelé les élections un mouvement "dans la bonne direction".  Selon la société d'analyse politique, Stratfor, les déclarations de Putin font partie d'une négociation plus large dans laquelle la Russie a principalement déclaré que la décentralisation aura lieu en Ukraine - que ce soit par référendum et le refus de l'est de reconnaitre les décisions à Kiev ou dans un contexte diplomatique acceptable par tout le monde. Pour l'instant, il semblerait que la Russie essaie d'inciter l'Ukraine à prendre la dernière option, qui serait bien meilleure pour les marchés.  Toutefois, les autorités occidentales ont déclaré qu'elles ne voyaient aucun signe de retrait russe à la frontière.  Les paroles n'engagent pas autant que l'action.  Néanmoins, le RUB a été la meilleure devise parmi celles que nous suivons, gagnant à peu près 1.25%.  Je prévois de voir une amélioration dans le sentiment du risque basé sur les espoirs d'une solution pacifique.  Ce sera positif pour les devises des matières premières (AUD s'est le mieux comporté parmi les G10) et négatif pour le JPY et CHF, ainsi que pour l'or et le palladium, qui ont brutalement chuté ce matin.

Aujourd'hui, nous avons trois réunions de banque centrale.  La BCE, la Banque d'Angleterre et la Banque Norges.  J'ai déjà donné mon avis sur ces réunions lundi, je ne les répèterais pas.  Les positions longues sur l'EUR ont été réduites depuis le pic de mars mais elles resteront relativement longues, ce qui signifie que le marché n'anticipe probablement aucun changement.  Je ne prévois donc aucun changement, je pense que le plus probable est moins de volatilité que d'habitude pendant la journée de la BCE.  Il y a probablement plus de marge de manœuvre pour le NOK aujourd'hui.  Je pense que la Banque Norges pourrait changer de ton et le rendre plus enthousiaste, ce qui pourrait stimuler le NOK.

Au sujet des indicateurs économiques, la production industrielle allemande est prévue en ralentissement en mars, tandis que l'IPC de la Suisse est prévu en hausse de 0.1% en glissement annuel en avril comparé à un chiffre inchangé en mars.

Aux Etats-Unis, Les nouvelles demandes d'allocations chômage pour la semaine terminée le 3 mai sont prévues en baisse de 344k (la semaine précédente) à 325k.  Néanmoins, la moyenne mobile des 3 semaines est prévue en hausse de 320k à 326k.

Les mises en chantier du Canada sont aussi prévues.

En plus des conférences de banque centrale, nous avons près de cinq conférenciers de la Fed prévus au calendrier de jeudi.  La président de la Fed, Janet Yellen, témoigne devant le comité du budget sur la perspective économique, le président de la Fed de Philadelphie, Charles Plosser, Le président de la Fed de Chicago, Charles Evans, Le président de la Fed de St. Louis, James Bullard et le gouverneur de la Fed, Daniel Tarullo, feront aussi des discours.


La paire EUR/USD baisse avant la réunion de la BCE.
 
La paire EUR/USD a baissé mercredi pour faire face au support légèrement au-dessus de la barrière de 1.3900 (S1).  La structure des hauts et des bas supérieurs au-dessus des deux moyennes mobiles reste valide, ainsi je considère que la baisse récente est un retrait temporaire.  Dans des circonstances normales, un rebondissement proche de la zone de 1.3900 (S1) pourrait déclencher des extensions haussières vers les hauts de 1.3965 (R1).  Toutefois, la direction à venir de la paire dépendra des commentaires du président Draghi pendant la conférence de presse après la réunion de la BCE aujourd'hui.

Support : 1.3900 (S1), 1.3815 (S2), 1.3790 (S3)
Résistance : 1.3965 (R1), 1.4000 (R2), 1.4100 (R3)
   
La paire EUR/JPY toujours sans réelle tendance

La paire EUR/JPY a continué en mode de consolidation restant entre le support de 141.00 (S1) et la résistance à 142.40 (R1) Nos deux moyennes mobiles continuent sur leur chemin latéral, tandis que le MACD et le RSI journaliers se situent proche de leurs niveaux neutres, confirmant la phase sans tendance de la paire de devise.  Une rupture au-dessus de 142.40 (R1) pourrait cibler la prochaine résistance à 143.40 (R2) tandis qu'une chute en-dessous de 141.00 (S1) pourrait paver la voie vers 140.20 (S2).

Support : 141.00 (S1), 140.20 (S2), 139.15 (S3)
Résistance : 142.40 (R1), 143.40 (R2), 143.50 (R3)

Les haussiers sur la paire GBP/USD souhaitent-réussir ?

La paire GBP/USD a baissé après avoir trouvé de la résistance quelques pips sous l'obstacle de 1.7000 (R1).  le RSI a franchi à la baisse le niveau de 70 tandis que le MACD, bien qu'en territoire haussier, a franchi à la baisse la ligne de signal, favorisant la poursuite de la baisse.  Néanmoins, tant que le taux enregistre des hauts et des bas supérieurs au-dessus de la ligne de support à court-terme bleue et au-dessus des deux moyennes mobiles, je vois toujours la situation comme positive et je considère que la baisse actuelle est un retrait avant que les haussier ne regagnent du terrain.

Support : 1.6900 (S1), 1.6840 (S2), 1.6770 (S3)
Résistance : 1.7000 (R1), 1.7100 (R2), 1.7200 (R3)

L'or est revenu sous la barre des 1300.

L'or a brutalement baissé hier, les tensions en Ukraine s'étant calmées et est de retour sous la barrière des 1305.  Pour l'instant je reste neutre, puisque la baisse a été stoppée au-dessus de la ligne de tendance baissière bleue et la possibilité d’une hausse existe toujours.  Un rebondissement au-dessus de la ligne de tendance mentionnée plus haut pourrait défier une nouvelle fois l'obstacle de 1305 (R1).  D'autre part une chute en-dessous de 1280 (S1) pourrait étendre la baisse vers 1268 (S2).  Nos deux études de rythme ont poursuivi leur baisse avec le MACD obtenant un signe négatif, confirmant le rythme baissier d'hier.

Support : 1280 (S1), 1268 (S2), 1250 (S3)
Résistance : 1305 (R1), 1315 (R2), 1330 (R3)

Le pétrole prêt à défier 101.25

Le WTI a augmenté après que les stocks de brut aient baissé pour la première fois depuis mars aux USA.  Le prix a réussi à dépasser l'obstacle de 100.45.  Je maintiendrai mon point de vue neutre puisque je prévois toujours que le prix rencontre une résistance proche de la barrière de 101.25 (R1) et la ligne de tendance haussière à long-terme bleue actuelle.  Nos deux études de rythme continuent leur chemin haussier, tandis que le MACD est entré en territoire positif confirmant le rythme positif récent.  Un mouvement au-dessus de 101,25 (R1) pourrait raviver la hausse et pourrait nous amener à la prochaine résistance à 102.00 (R2).

Support : 100.45 (S1), 98.85 (S2), 98.00 (S3)
Résistance : 101.25 (R1), 102.00 (R2), 103.00 (R3)

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums