#1 17-04-2014 10:52:43

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4642
Site web

Analyse Forex - Les chiffres en disent plus que Yellen.

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG

 
Les chiffres en disent plus que Yellen.  Le dollar a suivi une tendance à la baisse après que la présidente de la Fed, Janet Yellen, ai souligné la flexibilité de la Fed concernant la période à laquelle les taux d'intérêt seraient augmentés plutôt que de réitérer son commentaire précédent selon lequel l'augmentation des taux aurait lieu six mois après la fin de l'assouplissement quantitatif.  Pendant un discours au Club Economique de New York, Yellen a déclaré "Nous devons être attentifs à ce qui se passe dans l'économie et réagir, et ne pas se fier à une idée fixe qu'on aurait pu avoir eu auparavant sur ce qui risque d’arriver".  Au lieu de cela, elle a déclaré que la Fed maintiendra la fourchette de cible actuelle pour les fonds fédéraux tant que l'emploi et l'inflation n'auront pas atteint leurs cibles respectives.  En ce moment, le taux de chômage est de 6.7% ce qui représente plus de 1 pour cent de plus que le haut de la fourchette de la prévision de plein emploi du FOMC, tandis que le déflateur principal des dépenses de consommation personnelles, la mesure favorite d'inflation de la Fed, n'augmente que de 1.1% en glissement annuel, près de la moitié de la cible de 2.0%. Néanmoins, elle a aussi déclaré que les raisons d'une inflation basse ne sont que temporaires et que la Fed prévoit d'atteindre ces objectifs d'ici la fin de 2016. Ce commentaire, plus une production industrielle plus forte que prévu pour mars ainsi que les commentaires dans le Livre Beige qui indiquent que l'économie est effectivement sur la bonne voie, a fait augmenter les taux d'intérêts des fonds fédéraux de 5.50 bps sur le long-terme. En clair, les attentes de taux d'intérêt ont augmenté malgré les commentaires de Yellen.

Néanmoins, le dollar a été généralement plus bas face aux devises du G10 et des ME.

Les investisseurs devraient se souvenir que bien que la Fed donne une ligne directrice, elle se laisse très souvent une certaine marge de manœuvre.  Par exemple, même maintenant la Fed souligne que les réductions mensuelles de son programme d'achat obligataire n’ont pas un cap prédéterminé, alors qu'elles le sont, ou plutôt elles suivent la première loi de Newton, qui dit qu'un corps en mouvement a tendance à rester en mouvement à moins qu'une force extérieure l'en empêche.  En d'autres termes, la "réduction" du programme d'achat obligataire de la Fed est sur un cap prédéterminé à moins que quelque chose ne se passe pour interférer, et nous savons grâce aux commentaires de certains officiels que ce "quelque chose" devra être très important.  Il en va de même pour la restriction, le FOMC a un calendrier en tête et s'y tiendra tant que les membres pensent que l'économie est sur la bonne voie pour faire face aux prévisions.  Cela devrait commencer à soutenir le dollar car le changement de politique approche.

Toutefois, au Canada, la Banque du Canada a maintenu ses taux à 1.0% comme on s'y attendait, et réaffirmé sa crainte concernant le bas niveau d'inflation, qui se situe aux alentours de 1.1% en glissement annuel comparé à un objectif de 2.0%.  La Banque a aussi révisé à la baisse sa prévision de croissance et noté que les perspectives de croissance reposent largement sur l'augmentation des exportations, qui à leur tour dépendent en partie d'un CAD plus faible.  Par conséquent, le CAD a été l'une des devises à baisser face à l'USD et je prévois qu'il continue de perdre du terrain.  Surveillez l'IPC d'aujourd'hui, qui est prévu en accélération à +1.4% en glissement annuel comparé à +1.1% en glissement annuel.

Le calendrier est assez léger pour ce jeudi/ La journée européenne démarre avec l'IPP allemand pour mars, qui est prévu en baisse à 0.7% en glissement annuel après avoir baissé à 0.9% en février.

Aux Etats-Unis, les nouvelles demandes d'allocations chômage pour la semaine terminée le 12 avril sont prévues en hausse à 315k comparé à 300k la semaine précédente.  Néanmoins, cela fait baisser la moyenne mobile des 4 semaines à 314k comparé à 316,25k, un niveau vu pour la dernière fois en 2007.  Les revendications au chômage pour la semaine terminée le 5 avril sont prévues en hausse légère à 2778k comparé à 2776k.  L'indice d'activité commerciale de la Fed de Philadelphie pour avril sera aussi publié et est prévu en hausse.

Yves Mersch, membre du conseil d'administration de la BCE, fera un discours pendant une conférence de presse.

EUR/USD

La paire EUR/USD a légèrement augmenté pour défier la barre de résistance de 1.3845 (R1).  Un mouvement clair au-dessus de cet obstacle confirmerait le rebondissement à partir de la barre de 1.3790 (S1) et défierait probablement la résistance de 13900 (R2).  Une cassure au-dessus de ces hauts signalerait la poursuite du chemin haussier et peut-être paverait la voie vers l'obstacle de 1.3965 (R3).  Nos études de rythme donnent des signaux mitigés.  Le RSI a commencé son chemin haussier, mais le MACD reste proche de sa ligne neutre.

Support : 1.3790 (S1), 1.3695 (S2), 1.3650 (S3)
Résistance : 1.3845 (R1), 1.3900 (R2), 1.3965 (R3)

EUR/JPY

La paire EUR/JPY a augmenté mais a rencontré de la résistance à 141.75 (R1) et a reculé.  Le taux continue son chemin latéral et cela est confirmé par les lectures neutres du MACD et du RSI journaliers.  Le mode neutre est aussi confirmé par les deux moyennes mobiles, qui se dirigent sur les côtés.  Dans l'ensemble, le taux reste dans la formation en triangle identifiée sur le graphique journalier.

Support : 140.20 (S1), 139.15 (S2), 137.55 (S3)
Résistance : 141.75 (R1), 143.20 (R2), 143.80 (R3)

GBP/USD

La paire GBP/USD a augmenté pour atteindre et dépasser la barrière de 1.6820.  Un tel mouvement confirme un haut supérieur à venir et je prévois que le taux augmente et défie la résistance de 1.6885 (R1).  Le MACD se situe au-dessus de ses lignes nulle et de cible confirmant le récent rythme haussier.  Dans l'ensemble, le câble reste dans un canal descendant baissier et garde une perspective positive sur le long-terme.

Support : 1.6820 (S1), 1.6760 (S2), 1.6700 (S3)
Résistance : 1.6885 (R1), 1.7000 (R2), 1.7500 (R3)

Or

L'or est en mode de consolidation, et reste légèrement au-dessus du support de 1295 (S1).  Si les baissiers réussissent à faire baisser en dessous de 1295 (S1), je prévois qu'ils ciblent le prochain obstacle à 1280 (S2).  Le MACD reste en-dessous de sa ligne nulle et de cible, et maintient le rythme à la baisse.  Tant que le métal précieux s'échange en-dessous des deux moyennes mobiles et de la barre de résistance de 1315 (R1), la perspective à court-terme reste négative.

Support : 1295 (S1), 1280 (S2), 1265 (S3)
Résistance : 1315 (R1), 1330 (R2), 1342 (R3)
   
Pétrole

Le WTI a augmenté pour atteindre la résistance clé de 105.00 (R1).  Cela confirme un haut supérieur et maintient la tendance haussière intacte.  Toutefois, si on considère que la divergence négative entre nos études de rythmes et la trajectoire du prix reste valide, et le fait que la dernière fois que le WTI a atteint 105.00 (R1) il a brutalement baissé, j'attendrai un mouvement clair au-dessus de cette barre si de nouvelles extensions doivent avoir lieu.  Un mouvement au-dessus de 105.00 (R1) pourrait avoir de plus grandes implications haussières ciblant la zone de 108.00 (R2) A la baisse, un mouvement en-dessous de 103.00 (S1) confirmerait la divergence mentionnée plus haut et pourrait d'abord cibler la barre de 102.00 (S2)

Support : 103.00 (S1), 102.00 (S2), 100.00 (S3)
Résistance : 105.00 (R1), 108.00 (R2), 110.00 (R3)

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums