#1 27-03-2014 10:58:19

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4642
Site web

Analyse Forex : Appétit pour le risque ou aversion au risque ?

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG

 
Appétit pour le risque ou aversion au risque ?  Une journée mitigée pendant laquelle il a été difficile de discerner une tendance quelconque.  Les actions ont baissé, les rendements des bons américains ont énormément baissé et le JPY s'est renforcé indiquant une aversion au risque générale alors que les dirigeants européens se sont joints au président américain, Obama, pour avertir la Russie qu'elle ferait face à de nouvelles sanctions si elle ne réussissait pas à désamorcer la crise en Ukraine.  La vente aux enchères des bons du trésor américain à cinq ans ont eu un rendement plus bas que celui du marché actuel avant la vente, indiquant une demande importante pour les bons, les attentes des fonds fédéraux ayant baissé de près de 5 pts sur le long-terme, suggérant que les inquiétudes générées par la réunion récente du FOMC s'estompent.  L'or a continué de baisser malgré la baisse des taux d'intérêt et les devises liées aux matières premières ont été les principales gagnantes parmi les devises du G10, tandis que la plupart des devises des ME se sont renforcées face au USD, alors qu'elles ne sont pas du tout des trades sans risque.  Assez confus !

L'euro s'est affaibli, le rapport de la semaine prochaine sur l'inflation et la réunion de la BCE commencent à peser sur la monnaie unique.  Peut-être que les divers commentaires des officiels concernant la force de la devise commencent à faire de l'effet.  Tandis que les officiels de la BCE ont insisté sur le fait que la zone euro ne risque pas de tomber dans la déflation, en fait cela dépend de la façon dont on mesure les prix.  Plusieurs pays européens ont dû augmenter leurs impôts à la consommation afin d'améliorer les finances du gouvernement.  Si on enlève l'effet des impôts, alors l'union européenne est déjà en déflation !  Les indices harmonisés des prix à la consommation à des taux d'imposition constants montrent que la zone euro et l'union européenne dans son ensemble souffrent déjà de la déflation.  Et les pays en difficulté financière souffrent particulièrement de la déflation dans cette mesure.  Des impôts plus élevés ne sont pas une bonne façon d'augmenter les prix - ils diminuent tout simplement la demande du secteur des ménages.  Cela aide à améliorer le solde commercial du pays, mais le faire en réprimant la demande de ses électeurs n'est pas une bonne façon de gérer l'économie.  Je prévois toujours que la BCE va assouplir sa politique davantage afin de gérer ce problème.

Jeudi, la Banque Norges décide de son taux de dépôt.  Tandis que le marché ne s'attend à aucun changement des taux d'intérêt, l'accent sera mis sur la conférence de presse après la décision et toutes les déclarations sur le moment où la banque sera prête à augmenter ses taux.  Après la dernière réunion, la couronne a baissé après la déclaration conciliante de la Banque selon laquelle elle ne souhaitait pas augmenter les taux jusqu'après le 4T de 2015.  En septembre la banque centrale a déclaré qu'elle commencerait à augmenter les taux pendant le 4T de 2014.
L'approvisionnement monétaire de la zone euro est prévu en augmentation à un rythme de 1.3% en glissement annuel en février, une légère accélération comparé à +1.2% en glissement annuel en janvier.  cela maintiendra la moyenne mobile à 3 mois inchangée à +1.2%; Le marché surveillera aussi pour voir si le ralentissement dans le rythme de la baisse des prêts et de la création du crédit à laquelle nous avons assisté en janvier continue.

L'indice de confiance consommateur français pour mars est prévu à 85, tandis que l'indice de confiance italienne pour le même mois est prévu en hausse à 99.5 comparé à 99.1.

Au RU, la Banque d'Angleterre publie la déclaration de sa réunion du Comité de Politique Financière du 19 mars.  Pendant ce temps, les ventes au détail britanniques à l'exclusion des véhicules sont prévues en hausse de +0.3% en glissement mensuel en février, un renversement comparé à -1.5% en glissement mensuel en janvier.  Cela serait positif pour la GBP.

Pour les USA, nous avons la troisième prévision du PIB pour le 4T qui est prévu en révision à la hausse de +2.7% en glissement trimestriel SAAR comparé à la deuxième prévision de +2.4% en glissement trimestriel. Les nouvelles demandes d'allocations chômage pour la semaine terminée le 22 mars sont prévues à la hausse à 324k comparé à 320k la semaine précédente.  Néanmoins, cela fait baisser la moyenne mobile des 4 semaines de 327k à 321k.  Les ventes de logement pour février sont prévues en accélération à +0.2% en glissement mensuel comparé à +0.1% en glissement mensuel en janvier.  Dans l'ensemble, ce sont des nouvelles solides qui devraient stimuler l'USD.

Pendant la journée européenne, le président de la Fed de Cleveland, Sandra Pianalto, le membre du conseil d'administration de la BCE, Erkki Liikanen et le membre du conseil d'administration de la BCE, Carlos Costa, feront des déclarations.


EUR/USD

La paire EUR/USD a baissé et se situe une nouvelle fois proche du support de 1.3770 (R1) et de la moyenne mobile des 200 périodes.  Une chute nette en-dessous de la zone de support mentionnée plus haut confirmerait le bas inférieur à venir et pourrait déclencher des extensions vers le prochain support à 1.3715 (S2), proche du niveau de retracement de 50% de la tendance haussière à court-terme du 3 fév. - 13 mars.  D'autre part, une cassure à la hausse de la résistance de 1.3965 (R3) pourrait confirmer que la baisse récente était simplement un retracement de 38.2% de la tendance haussière actuelle.

Support : 1.3770 (S1), 1.3715 (S2), 1.3650 (S3)
Résistance : 1.3845 (R1), 1.3880 (R2), 1.3965 (R3)

   
USD/JPY

La paire USD/JPY a baissé mais a tapé le support à la barre des 101.85 (S1) et est reparti à la hausse.  Le rebond pourrait défier la résistance de 102.70 (R1).  Néanmoins, la perspective générale de la paire de devise reste neutre puisque le taux s'échange entre ces frontières depuis le 20 mars.  Les deux moyennes mobiles se dirigent sur les côtés, tandis que sur le graphique journalier, le MACD et le RSI journaliers se situent proche de leurs niveaux neutres, confirmant le chemin latéral de la paire de devise.

Support : 101.85 (S1), 101.25 (S2), 100.75 (S3)
Résistance : 102.70 (R1), 103.40 (R2), 103.75 (R3)


EUR/GBP

La paire EUR/GBP a baissé en-dessous de la barre de 0.8340, terminant une formation supérieure double possible.  Le taux s'échange maintenant légèrement au-dessus du support de 0.8300 (S1) et une rupture claire en-dessous de ce niveau pourrait élargir la baisse et défier la prochaine barre de support à 0.8260 (S2).  Nos deux études de rythme continuent leurs chemins baissiers, tandis que le MACD se situe en-dessous de ses lignes de signal et nulle, confirmant le rythme négatif récent.

Support : 0.8300 (S1), 0.8260 (S2), 0.8200 (S3)
Résistance : 0.8340 (R1), 0.8400 (R2), 0.8460 (R3)


Or

L'or a baissé sous la barre des 1310 mercredi.  Si les baissiers sont assez forts pour maintenir le prix en-dessous de cette barre, je prévois qu'ils défient le support à 1290 (S2) qui coïncide avec le niveau de retracement de 50% de l'avancée du 20 déc.-14 mars.  La moyenne mobile des 50 périodes se rapproche de la moyenne mobile des 200 périodes, ainsi un croisement baissier dans le futur proche pourrait être une autre indication négative.  Tant que le métal affiche des hauts et des bas inférieurs sous les deux moyennes mobiles la tendance sur le court terme reste baissière.

Support : 1310 (S1), 1290 (S2), 1265 (S3)
Résistance : 1325 (R1), 1342 (R2), 1354 (R3)
     
   
Pétrole

Le WTI a augmenté a réussi à dépasser la barrière des 100.00.  Je prévois que le prix continue son avancée et défie l'obstacle de résistance de 101.00.  Le MACD, déjà en territoire haussier, a franchi à la hausse sa ligne de signal, confirmant le rythme haussier du prix.  Tant que le WTI s'échange dans le canal descendant haussier violet, la situation, à court-terme reste positive.

Support : 100.00 (S1), 98.30 (S2), 97.30 (S3)
Résistance : 101.00 (R1), 103.00 (R2), 105.00 (R3)

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums