#1 11-03-2014 11:07:21

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4667
Site web

Analyse Forex du 11/03/14 par IronFX

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG

 
Les marchés n'ont pas beaucoup bougé hier, les devises ayant simplement inversé récemment les tendances récentes.  Le dollar a gagné face à la plupart des devises du G10 et près de la moitié des devises des ME que nous suivons.  Bien que cette section soit appelée, « la situation dans son ensemble » il n'y a pas eu « d'ensemble » hier, juste « des petits mondes ».  La plupart des mouvements ont eu lieu pendant la journée européenne ou très tôt pendant la session américaine.

La NOK  a été la grande gagnante parmi les devises du G10 au cours de dernières 24 heures après que son IPC ait fortement augmenté en janvier, tandis que la GBP a été la grande perdante après que le vice-gouverneur de la Banque d'Angleterre, Charlie Bean, ait déclaré que le niveau actuel de la sterling était "bien", mais qu'une livre plus forte ne « serait pas très utile » ce qui signifie « désastreux » en langage britannique.

Les actions chinoises ont rebondi après que les taux du marché monétaire aient baissé pour la quatrième journée consécutive et le yuan s'est renforcé, mettant fin à une baisse de deux jours.  Le rebondissement du sentiment a aidé les contrats à terme du cuivre qui a récupéré certaines de ses pertes de vendredi.  Mais le minaire de fer a continué de baisser, dépassant les 8%, indiquant que le déstockage associé à la crise des liquidités en Chine est loin d'être terminé.  Avec les stocks ayant atteint des niveaux record dernièrement, je prévois que les spéculateurs inquiets seront impatients de se débarrasser de leurs stocks et rembourser leurs prêts qui arrivent à échéance, ce qui fera certainement baisser davantage les prix des matières premières – et de l’AUD.  L'AUD a gagné peu avec les actions asiatiques, mais est resté en-dessous de ses niveaux d'il y a 24 heures.  Le NZD a augmenté grâce à divers indicateurs économiques meilleurs que prévus, y compris une forte hausse des dépenses faites avec des cartes de crédit en février et une augmentation en glissement mensuel de l'indice du prix du logement REINZ.  Je prévois toujours que la paire AUD/NZD continuera de baisser.

La Banque du Japon n'a pas changé sa politique pendant sa réunion d'aujourd'hui.  La déclaration après la réunion a indiqué que l'économie « a continué de se reprendre modestement » ce qui pourrait signifier qu'aucune action n'est nécessaire pour l'instant.  La Banque a baissé ses prévisions d'exportations, déclarant qu'elle a « récemment stabilisé plus ou moins » et a relevé sa prévision de production industrielle et investissement.  Au moment de la rédaction nous attendons toujours la conférence de presse de Mr Kuroda, mais il est clair qu'ils ont décidé d’attendre de voir l'impact qu'aura l'augmentation de la taxe sur la consommation avant de prendre des mesures supplémentaires.  La baisse des exportations suggère que cela ne les dérangeraient pas de voir un yen plus faible, mais l'augmentation de l'investissement suggère qu'ils pensent que la liquidité est convenable pour l'instant, je prévois donc qu'ils ne bougeront pas pour l'instant.  Le JPY s'est affaibli presqu'au même niveau que le CHF, suggérant que le mouvement du JPY a été dû au rebondissement des actions chinoises et des prix du cuivre ramenant le sentiment du risque plutôt qu'une évaluation quelconque de la politique de la BdJ. 

Parmi les devises EM, il a été notable de voir que le RUB a gagné tandis que le PLN, HUF et CZK se stabilise.  Il y aura peut-être une prise de bénéfice parmi les trades courts sur le RUB, car plusieurs des autres devises qui avaient baissé avec lui, tels que le ZAR se sont aussi renforcées.  Mais à mon avis, la faiblesse des autres devises d'Europe de l'Est montre des doutes qui subsistent sur la situation en Ukraine et suggère que la force du RUB ne sera que temporaire (à moins que celle-ci soit provoquée par la banque centrale, qui détient à peu près une puissance de 470bn USD pour imposer ses visions sur le marché). 

Pour ce qui est de la journée européenne, le surplus commercial de l'Allemagne est prévu en augmentation à 15.0bn EUR comparé à 14.2bn EUR, tandis que le surplus de compote courant du pays est prévu en baisse à 15.3bn EUR comparé 23.5bn EUR. Le PNB définitif de l'Italie pour le 4T est aussi prévu.

Au RU, la production industrielle est prévue en ralentissement à +0.2% en glissement mensuel en janvier comparé à +0.4% en glissement mensuel en décembre.  Néanmoins, cela fera grimper le taux en glissement annuel (+3.0% comparé à +1.8%) tandis que la production manufacturière pour le mois est prévue en augmentation au même rythme qu'en décembre, faisant grimper le taux en glissement annuel à 3.3% comparé à 1.5%;

Le taux de chômage du Public Employment Service de la Suède (PES) est prévu en baisse à 4.5% en février comparé à 4.6% en janvier, tandis que l'IPC du pays pour janvier est prévu en baisse de 0.2% en glissement annuel le même qu'en janvier.  Cela officialise la déflation à laquelle est confronté le pays.  La Riksbank a indiqué qu'elle surveillera l'inflation de près, donc une telle baisse pourrait augmenter les chances d'une réduction de taux par la Banque pendant la prochaine réunion.  Cela pourrait endommager le SEK et je prévoie que la paire EUR/SEK sera une des principales bénéficiaires, considérant le sentiment positive récent sur l'EUR.

Enfin, aux Etats-Unis, les inventaires en gros pour janvier sont prévus en hausse à +0.4% en glissement mensuel comparé à +0.3% en glissement mensuel en décembre.

De plus, le gouverneur Kuroda, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, le directeur des marchés, Paul Fisher et les membres du comité de politique monétaire, David Miles et Martin Weales témoignent et répondent aux questions devant une audience du comité au trésor du parlement sur le rapport de l'inflation de février de la banque centrale. Cela suggère que la GBP sera probablement la devise la plus volatile aujourd'hui encore.


EUR/USD

La paire EUR/USD s'est mise en mode de consolidation, restant en-dessous du plafond de décembre à 1.3893 (R1).  Le RSI a baissé en-dessous de 70, tandis que le MACD, bien qu'en territoire positif, a franchi à la baisse sa ligne de cible.  Ces mouvements renforcent ma conviction que nous devrions assister à plus de consolidation ou à une vague corrective baissière, peut-être pour tester la zone de 1.3810 (S1) en tant que support cette fois-ci.  Toutefois, la structure des plafonds et des planchers plus élevés reste valide ainsi je considère le chemin à court-terme à la hausse.  Dans l'ensemble, une clôture proche de 1.3893 (R1) signalerait la poursuite de la tendance haussière à long-terme et pourrait avoir davantage d'implications haussières.

Support : 1.3810 (S1), 1.3770 (S2), 1.3715 (S3)
Résistance : 1.3893 (R1), 1.4000 (R2), 1.4200 (R3)
   
   
USD/JPY

La paire USD/JPY s'échange légèrement en-dessous de la résistance à 103.45 (R1).  Dans les commentaires précédents, nous avions déclaré que nous prévoyions que le prix fera face à une forte résistance porche de ce niveau.  Les détenteurs de positions longues ont essayé de dépasser cette barrière mais ils n'ont pas réussi la clôture journalière au-dessus de ce niveau et ont baissé pour se fixer légèrement au-dessus.  Si on considère la pente baissière du RSI et le fait que e MACD a franchi à la baisse sa ligne de cible, je prévoie que la vague qui arrive sera à la baisse.  Toutefois, la perspective à court-terme reste à la hausse puisque le taux s'échange au-dessus du support de 102.70 (S1), qui a agi comme une résistance clé dans le passé.

Support : 102.70 (S1), 102.25 (S2), 101.65 (S3)
Résistance : 103.45 (R1), 103.90 (R2), 104.90 (R3)


EUR/GBP

La paire EUR/GBP a augmenté après une consolidation proche de la ligne de tendance baissière à court-terme et a atteint la résistance à 0.8340 (R1).  Une rupture claire au-dessus de cette barrière pourrait paver la voie vers le prochain obstacle à 0.8390 (R2), qui coïncide avec le niveau de retracement de 38.2% de la tendance baissière du 1 aout - 17 fév.  Néanmoins, puisque le RSI se situe dans son territoire de surachat, prêt à franchir à la baisse les 70, tandis que le MACD semble être à son maximum, je prévoie un retrait, peut-être pour tester les alentours de la zone des 0.8300 (S1), avant que les haussiers ne reprennent l'avantage.

Support : 0.8300 (S1), 0.8260 (S2), 0.8200 (S3)
Résistance : 0.8340 (R1), 0.8390 (R2), 0.8460 (R3)


Or

L'or a légèrement augmenté, restant à l'intérieur de son chemin latéral entre le support à 1332 (S1) et la résistance de 1354 (R1).  Puisque le métal n'est pas dans une phase de tendance, je garde une position neutre jusqu'à nous sortions de la fourchette de trading d'une façon ou d'une autre.  Une rupture au-dessus de la limite de 1354 (R1) pourrait paver la voie vers la zone de 1370 (R3) tandis qu'une chute en-dessous du plancher de la fourchette à 1332 (S1) pourrait déclencher des extensions vers la zone de 1310 (S2).  la divergence négative entre les deux études de rythme et du prix confirme l'incapacité des détenteurs de positions longues à faire grimper le métal pour l'instant.

Support : 1332 (S1), 1310 (S2), 1290 (S3)
Résistance : 1354 (R1), 1360 (R2), 1370 (R3)
 
   
Pétrole
 
Le WTI a formé les plafonds inférieurs mentionnés dans les commentaires précédents et a baissé pour se fixer une nouvelle fois proche du support de 100.75 (S1).  Une chute nette ne-dessous de cet obstacle signalerait la fin de l'échec oscillatoire et pourrait renverser le biais à la baisse.  Le prix reste au-dessus de la moyenne mobile des 200 périodes de tempos, ainsi une violation à la baisse de la moyenne mobile pourrait être un signe négatif supplémentaire et augmenter les possibilités de nouvelles baisses.  Côté positif, une rupture au-dessus du plafond de 105.00 (R2) est nécessaire pour signaler la poursuite de la tendance haussière précédente.

Support : 100.75 (S1), 98.85 (S2), 96.50 (S3)
Résistance : 103.25 (R1), 105.00 (R2), 108.15 (R3)

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums