#1 06-03-2014 10:28:16

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4710
Site web

Le gout du risque revient, les craintes sur l'Ukraine s'estompent

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG


Le gout du risque revient, les craintes sur l'Ukraine s'estompent.  Les données européennes ont une nouvelle fois dépassé les données américaines, mais le marché l'a à peine remarqué.  Le PMI du secteur des services a été révisé à la hausse, avec le PMI composite de la zone euro approchant son niveau record en trois ans, et les ventes au détail de la zone euro ont augmenté le plus en glissement mensuel en près de 13 ans.  D'autre part, l'ISM du secteur des services US a baissé, et le PMI du chômage a chuté à un niveau inquiétant de 47.5 en-dessous de la ligne de récession ou d'expansion de 50.  Le rapport ADP a aussi été publié en-dessous des attentes bien que le mois précédent ait été révisé à la baisse.  Il n'y a pourtant pas eu de réaction aux nouvelles sur les marchés, et en fait les rendements obligataires à 10 ans ont légèrement augmenté tout comme les attentes des fonds fédéraux.  Les faibles données des USA seraient-elles attribuées une nouvelle fois au mauvais temps ?  Le résumé du Livre Beige a mentionné le mauvais temps 25 fois et il semble que par conséquent les prévisions des salaires non agricoles de demain sont révisées à la baisse - plusieurs des nouvelles prévisions se situent dans la fourchette de 120k - 130k comparé à 150k -180k pour les prévisions faites il y a deux semaines.  Cela pourrait affaiblir l'USD aujourd'hui, mais cela réduit l'obstacle pour la surperformance de l'USD vendredi.

Pour ce qui est des devises, il semblerait que le goût du risque soit revenu - JPY et CHF ont perdu du terrain face au dollar tandis que la plupart des autres devises se sont renforcées, l'EUR étant l'exception notable.  Le marché est probablement hésitant avant la réunion de la BCE aujourd'hui.  Tandis que l'IPC préliminaire de la zone euro pour février était légèrement plus élevé que prévu, ce qui atténue la pression qui pèse sur la Banque, les projections d'inflation pour 2016 seront introduites pendant cette réunion.  Si les projections suggèrent que l'inflation sera en-dessous de la cible de 2% à l'horizon de 2 ans, alors la BCE devrait assouplir la politique davantage.  Cette possibilité a été stimulée hier par le commentaire publié sur un blog du FMI indiquant que la déflation mais aussi une inflation basse peuvent être problématique pour la zone euro, ce qui "indique une approche plus préventive par le BCE".  Les commentaires des membres de la BCE suggèrent que la mesure la plus probable est d'arrêter de stériliser les fonds de 177 milliards EUR dans le portefeuille du Programme de Marché des Titres (SMP).  Ce changement est déjà pris en compte sur le marché, donc si c'est ce qu'ils font, la paire EUR/USD devrait augmenter suite à une réponse "de vendre le fait” ; à mon avis.  Comme d'habitude, l'attention sera portée sur la conférence de presse du président de la BCE, Mario Draghi après que la banque centrale annonce sa décision de taux.

D'autre part, le trade à risque favorise l'AUD, qui a aussi été stimulé par les nouvelles que le surplus commercial du pays en janvier a augmenté le plus en 2 and et demi et les ventes au détail pour ce mois ont augmenté trois fois plus vite que les économistes ne l'avaient prévu.  Avec la paire AUD/USD maintenant supérieurs à 0.90, je pense que la Banque de la Réserve de l'Australie va certainement s'inquiéter de son impact sur l'économie et je prévois d'autres commentaires sur le fait qu'elle est surévaluée.  Les investisseurs qui attendaient le moment de commencer à prendre des positions courtes sur la devise devraient y jeter un œil.
Le CAD s’est aussi renforcé après que la Banque du Canada a maintenu son taux principal inchangé à 1.00% et réitéré que le prochain changement dépendra du progrès des données économiques.  La Banque a déclaré que "dans l'ensemble, les principaux moteurs de croissance et d'inflation au Canada continuent de se renforcer doucement, comme prévu" ce qui était un commentaire plus confiant que la phrase utilisée après la dernière réunion en janvier.  Ils ont aussi adouci leur crainte à propos d'une inflation basse.  Je prévois toujours que le CAD va s'affaiblir, alors que les prix du pétrole fléchissent.

Pour aujourd'hui, en plus de la réunion de la BCE il y a aussi la réunion de la Banque d'Angleterre.  Ce sera encore certainement un évènement sans importance.  Tous les économistes enquêtés par Bloomberg prévoient de manière unanime que la Banque ne changera pas sa politique.

Pour ce qui est des indicateurs, nous aurons les commandes d'usine pour janvier pour l'Allemagne et les USA.  Les commandes d'usine allemande sont prévues en hausse de 0.9% en janvier, un renversement comparé au -0.5% en décembre, tandis que le chiffre des USA pour le mois est prévu en baisse de 0.5% comparé au -1.5% en décembre.  Aux USA, nous aurons aussi les nouvelles demandes d'allocations chômage pour la semaine terminée le 1er mars, qui sont prévus en baisse à 336k comparé à 348k.
Ailleurs, les permis de construire au Canada pour janvier sont prévus en augmentation de 1.7% après avoir baissé de 4.1% en décembre.

En dehors du président Draghi, nous avons deux conférenciers prévus pour aujourd'hui.  Le président de la Fed de New York, William Dudley sera interviewé par Jon Hilsenrath du Wall Street Journal et le président de la Fed de Philadelphie, Charles Plosser, fera un discours sur la "Politique Monétaire Non Traditionnelle d'Aujourd'hui".



EUR/USD

La paire EUR/USD est resté bien soutenue par la barrière de 1.3715 (S1), ainsi la situation reste la même qu'hier.  Si on considère la divergence négative entre nos études de rythme et le prix, une formation en chandelier harami baissière sur le graphique journalier et l'incapacité des haussiers à dépasser le niveau de 1.3770 (R1), je prévois que la paire de devise continue de retracer et baisse en-dessous de 1.3715 (S1) dans des conditions normales.  Toutefois, l'évolution d'aujourd'hui dépendra de la décision de la BCE plus tard dans la journée et les commentaires du président, Mario Draghi pendant sa conférence de presse.

Support : 1.3715 (S1), 1.3650 (S2), 1.3560 (S3)
Résistance : 1.3770 (R1), 1.3810 (R2), 1.3893 (R3)


USD/JPY
 
La paire USD/JPY a augmenté et teste en ce moment la forte résistance à 102.70 (R1).  Une rupture claire au-dessus confirmerait un plafond plus élevé et pourrait déclencher des extensions vers la prochaine résistance à 103.45 (R2) où je prévois que le prix rencontre une forte résistance.  Le MACD se situe au-dessus de zéro et de sa ligne de cible, confirmant le rythme haussier récent du prix de l'action.  Si les haussiers ne réussissent pas cette rupture les yeux des investisseurs pourraient se tourner vers le niveau de 101.25 (S3) pour un nouveau test.

Support : 102.25 (S1), 101.65 (S2), 101.25 (S3)
Résistance : 102.70 (R1), 103.45 (R2), 103.90 (R3)


EUR/GBP

La paire EUR/GBP a légèrement baissé hier est restée dans la fourchette entre le support de 0.8200 (S1) et la résistance à 0.8260 (R1) La situation devrait rester neutre à court-terme puis que le taux oscille entre ces frontières.  Se fier à nos études de rythme ne semble pas être une bonne stratégie puisque le RSI se dirige vers le haut et le MACD se situe en-dessous de zéro et pointe vers le bas.  Dans l'ensemble, tant que cette ligne de tendance baissière à long-terme (ligne bleue clair) n'est pas violée, le chemin baissier principal reste intact, et seule une chute claire en-dessous du support solide de 0.8167 (S2) signalerait sa poursuite.

Support : 0.8200 (S1), 0.8167 (S2), 0.8080 (S3)
Résistance : 0.8260 (R1), 0.8285 (R2), 0.8340 (R3)


Or
 
L'or a continué de se consolider légèrement au support de 1332 (S1), proche de la ligne de tendance haussière bleue et de la moyenne mobile des 50 périodes.  Un rebondissement proche de cette zone de support solide pourrait d'abord déclencher la résistance de 1360 (S2), où une violation claire pourrait déclencher de nouvelles extensions vers la prochaine résistance à 1370 (R3).  Le seul point noir dans la situation du métal est que la divergence négative entre le MACD et le prix reste valide, indiquant que le rythme de la tendance haussière est en décélération.

Support : 1332 (S1), 1310 (S2), 1290 (S3)
Résistance : 1354 (R1), 1360 (R2), 1370 (R3)


Pétrole

Le WTI a baissé en-dessous de la barre des 103.25 et de la ligne de tendance haussière bleue.  Une rupture en-dessous du support de 100.75 (S1) confirmerait un plancher plus bas et renverserait la perspective à court-terme à la baisse.  Le MACD, déjà en-dessous de sa ligne de signal, a réussi à obtenir un signe négatif, indiquant un rythme baissier pour l'instant.  Néanmoins, le RSI a trouvé du support à son niveau de 30, une consolidation ou un rebondissement correctif proche du support de 100.75 (S1) ne peut être exclu.

Support : 100.75 (S1), 98.85 (S2), 96.50 (S3)
Résistance : 101.25 (R1), 105.00 (R2), 108.15 (R3)

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums