#1 03-03-2014 11:33:04

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4713
Site web

Analyse Forex du 03/03/14 par IronFX

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG


La semaine démarre en sursaut, le marché se concentre sur l'intervention de la Russie en Ukraine.  L'aversion du risque domine, comme prévu.  Le pétrole est le grand gagnant suite aux inquiétudes concernant les sources d'énergie européennes (la Russie est le plus grand exportateur énergétique, y compris le pétrole et le gaz) Les métaux précieux se sont aussi renforcés, tout comme les valeurs refuges que sont le JPY et le CHF. Le CAD a été le plus grand gagnant parmi les devises du G10, probablement à cause de ses exportations en pétrole.  Il n'est pas surprenant que le RUB ait été le grand perdant du matin, baissant de 1.5%.

Le deuxième thème du marché ce matin a été le ralentissement de la Chine.  Le PMI manufacturier HSBC/Markit pour la Chine a baissé à 48.5 comparé à 49.5 tandis qu'une mesure similaire du gouvernement a été publiée pendant le weekend à 50.2 comparé à 50.5.  Les deux sont à leur point le plus bas depuis juin dernier, confirmant le ralentissement en Chine.  Cela ajoute à l'incertitude qui règne dans le pays suite aux fluctuations inhabituelles récentes qu'a subi le renminbi.  Les PMI plus bas ont atteint l'AUD et NZD qui ont été les grands perdants parmi les devises du G10.

Je prévois que les évènements dramatiques en Ukraine continuent de dominer le marché et les trades d'aversion du risque dominent jusqu'à la fin des évènements.  Et cela me semble peu probable dans un futur proche.  De plus, la combinaison d'une aversion au risque importante et un ralentissement en Chine est une recette pour un JPY solide.  Vendre AUD/JPY serait une bonne façon de jouer sur les deux scénarios.  La paire EUR/USD devrait baisser, à mon avis, les évènements en Ukraine impactent l'Europe beaucoup plus que les USA.

Pendant la journée européenne, nous aurons le PMI pour février de plusieurs pays européens et pour la zone euro dans son ensemble et les USA.  Les chiffres définitifs pour la zone euro, l'Allemagne et la France sont les mêmes que la prévision initiale, comme d'habitude.  Le PMI manufacturier du mois pour le RU est prévu en hausse à 56.9 comparé à 56.7 en janvier, tandis que l'indice ISM manufacturier des USA pour février est prévu à 52.0 comparé à 51.3 précédemment.

Pour le RU, nous avons aussi les approbations d'hypothèques de la Banque d'Angleterre pour janvier, qui sont estimées en hausse à 74.0k comparé à 71.6k en décembre Après l'amélioration de vendredi de l'indice des prix du logement Nationwide, un autre indicateur vient confirmer l'expansion du secteur du logement au RU.

A part l'indice ISM manufacturier, les salaires et les dépenses personnels américains pour janvier devraient être publiés.  Les salaires personnels sont prévus en hausse de 0.2% en glissement mensuel après être resté inchangé en décembre, tandis que les dépenses personnels sont prévues à +0.1% en glissement mensuel comparé à +0.4% en glissement mensuel le mois précédent.  Le déflateur de dépenses de consommation personnelles, la mesure d'inflation préférée de la Fed est prévu en léger ralentissement à +1.1% en glissement annuel comparé à + 1.2%/

Un seul conférencier est prévu lundi.  Draghi, le président de la BCE témoigne devant le Comité des Affaires Économiques et Monétaires (ECON) du parlement européen à Bruxelles.

Le reste de la semaine sera chargé, la politique monétaire sera une nouvelle fois au centre de la scène.  Mardi, nous avons la réunion politique de la RBA, tandis que jeudi la Banque d'Angleterre et la BCE décident de leurs taux d'intérêt.  L'autre évènement important est les salaires non agricoles US pour janvier, le vendredi.  Le marché a baissé sa prévision à 150k après les derniers chiffres décevants.  Une troisième surprise négative pourrait montrer que le mauvais temps était simplement une excuse pour expliquer les chiffres précédents et révéler que le marché du travail américain est réellement en difficulté.


EUR/USD

La paire EUR/USD a augmenté vendredi après les données IPC meilleures que prévu, mais a ouvert la session de lundi avec un écart à la baisse.  Néanmoins le taux a réussi à rester au-dessus de la barrière de 1.3770 (S1).  La perspective à court-terme reste à la hausse et je prévois un autre défie proche de la zone des 1.3810 (R1) où une rupture claire à la hausse pourrait cibler les plafonds de décembre à 1.3893 (R2).

Support : 1.3770 (S1), 1.3715 (S2), 1.3650 (S3)
Résistance : 1.3810 (R1), 1.3893 (R2), 1.4200 (R3)
   
   
EUR/JPY

La paire EUR/JPY a aussi démarré avec un écart à la baisse.  La paire reste dans sa fourchette latérale entre le support de 139.15 (S1) et la résistance clé de 141.25 (R1).  Je considère la perspective à court-terme neutre pour le moment, puisque seule une évolution au-dessus des 141.25 (R1) signifierait que la situation est devenue positive.  La divergence négative entre nos études de rythme et le prix reste valide et une chute claire en-dessous du support de 139.15 (S1) changerait le biais et le rendrait négatif.  Pendant ce temps, nos deux moyennes mobiles sont proches l'une de l'autre et de dirigent latéralement, confirmant la phase de non tendance de la paire de devise.

Support : 139.15 (S1), 137.55 (S2), 136.20 (S3)
Résistance : 141.25 (R1), 142.85 (R2), 144.35 (R3)


GBP/USD

La paire GBP/USD a augmenté et réussi à dépasser la barrière de 1.6725 vendredi.  La perspective à court-terme est devenue positive, à mon avis, et je prévois que la paire cible une nouvelle fois le plafond de 1.6820 (R1).  Une violation claire de cette barre signalera probablement la poursuite de la tendance haussière à long-terme et que la baisse du 17 au 24 février était simplement un retracement de 38.2% de la hausse du 5 au 17 février.  Le MACD se situe au-dessus de ses lignes nulles et de cible, confirmant le rythme haussier récent du prix de l'action.

Support : 1.6725 (S1), 1.6600 (S2), 1.6520 (S3)
Résistance : 1.6820 (R1), 1.6885 (R2), 1.7000 (R3)


Or
 
L'or a rebondi proche de la moyenne mobile des 50 périodes de temps et a augmenté pour atteindre une nouvelle fois la résistance de 1345 (R1).  Une rupture claire de cet obstacle peut signaler la poursuite de la tendance haussière et déclencher la prochaine barrière à 1360 (R2).  Néanmoins, la divergence négative entre le prix et le MACD reste valide, indiquant la décélération du rythme du métal.  Par conséquent, je préférerais que a rupture mentionné plus haut soit accompagnée d'une évolution du MACD au-dessus de sa ligne de résistance bleue.  Cela confirmerait davantage la reprise de la tendance haussière.

Support : 1310 (S1), 1290 (S2), 1270 (S3)
Résistance : 1345 (R1), 1360 (R2), 1376 (R3)
     
   
Pétrole

Le WTI a aussi augmenté, après avoir rebondi de la ligne de tendance haussière bleue.  Le prix a dépassé la barre des 103.25 et a rencontré de la résistance à 104.65 (R1).  Je considère la perspective à court-terme baissière et je prévois une rupture probable au-dessus de la résistance de 104.65 (R1) qui devrait paver le chemin vers la prochaine à 108.15 (R2).  le MACD a rebondi de sa ligne nulle et a augmenté, au-dessus de sa ligne de signal donnant des indications haussières.  Sur le graphique journalier, l'avancée ultérieure dès la fin de la formation à double fond reste valide.

Support : 103.25 (S1), 100.75 (S2), 98.85 (S3)
Résistance : 104.65 (R1), 108.15 (R2), 110.75 (R3)

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums