#1 25-02-2014 10:53:54

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4713
Site web

Analyse Forex du 25/02/14 par IronFX

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG


On commence à s'y habituer- les indicateurs américains sont décevants et le dollar baisse légèrement.  Peut- être que le point important a étais sur les marchés de capitaux et pas ceux du FX.  Les actions ont boudé la faiblesse d'hier en Asie et les actions en Europe et aux Etats-Unis ont clôturé à la hausse.  Cela a encouragé le sentiment du risque et l'AUD et NZD ont été les grands gagnants de la journée, tandis que les valeurs refuges que sont le JPY et le CHF ont baissé.  La paire EUR/USD est restée à l'intérieur de sa fourchette récente (voir les commentaires techniques ci-dessous), les nouvelles européennes ayant freiné les espoirs d'un nouvel assouplissement de la BCE la semaine prochaine.  Bien que l'IPC de la zone euro détienne le record de la plus grande baisse jamais enregistrée sur une base mensuelle en janvier, le taux en glissement annuel a été révisé à la hausse ; les trois indices Ifo ont dépassé les prévisions du marché (et deux sur les trois ont été plus élevés) et le sentiment commercial belge - un substitut étonnamment fiable de l'activité européenne dans son ensemble - s'est quelque peu amélioré en février, allégeant ainsi la pression sur la BCE de mettre en place des nouvelles mesures d'assouplissement pendant sa réunion de la semaine prochaine.  La prochaine balise pour la BCE est les données d'inflation préliminaires pour février publiées plus tard cette semaine.  Le marché prévoit un nouveau ralentissement de l'inflation de la zone euro à +0.7% en glissement annuel comparé à +0.8% en glissement annuel, ce qui pourrait relancer les craintes d'assouplissement et faire baisser la paire EUR/USD.

Le gaz naturel a eu une journée étrange, avec le contrat de mars augmentant de près de 4% pour ensuite chuter de près de 15% après que le service météorologique national américaine ait prévu un temps plus chaud que précédemment prévu dans le Midwest à partir du 6 mars.  Une fin au temps exceptionnellement froid pourrait aussi signaler la fin des statistiques économiques américaines décevantes.  S'il y a eu une demande insatisfaite - si par exemple les individus ont attendu avant d'acheter une maison ou une voiture ou une nouvelle paire de chaussures ou autre parce qu'il faisait trop froid pour sortir - alors il est fort possible que l'activité économique se réveille pendant mars/avril et que les statistiques économiques s'inversent.  Cela aidera probablement à soutenir le dollar.

Aujourd'hui, nous avons les données de deuxième niveau de la zone euro : les données définitives du PIB allemand pour le 4T et l'indice de confiance manufacturière français pour février, qui est prévu inchangé à 100.  Les ventes au détail italiennes pour décembre sont prévues inchangées sur une base mensuelle pour le deuxième mois consécutif, tandis que l’indice de confiance consommateur du pays pour février est prévu en augmentation à 98.5 comparé à 98.0 en janvier.  Cela ne devrait pas du tout impacter le marché.

Au RU, les approbations d'hypothèque BBA pour janvier sont prévues en augmentation à 47150 comparé à 46521 en décembre.  Cela aidera probablement à soutenir la livre.

Aux États-Unis, l'indice du prix du logement de la Federal Housing Finance Agency (FHFA) pour décembre est prévu en accélération à +0.3% en glissement mensuel comparé à +0.1%, tandis que l'indice du prix du logement de S&P/Case-Shiller pour le même mois est prévu en ralentissement à 13.40% en glissement annuel comparé à 13.71% en glissement annuel. L'indice de confiance consommateur du Conference Board pour février est prévu en baisse à 80.0 comparé à 80.7 reflétant les dernières données économiques américaines décevantes.  L'enquête manufacturière de la Fed de Richmond pour le même mois est prévue en baisse à 5 comparé à 12 en janvier.  Ces chiffres pourraient s'avérer négatifs pour le dollar, et s'ajouter à la série de données américaines décevantes.

Nous avons deux conférenciers pendant la journée.  Le gouverneur de la Réserve Fédérale, Daniel Tarullo et le président de la Fed de New York, William C. Dudley.


EUR/USD

La paire EUR/USD n'a pas réussi à dépasser le plafond de 1.3770 (R1) et après avoir atteint cette barre une nouvelle fois, elle a baissé et se situe proche de la frontière basse du canal de tendance haussière.  Une rupture au-dessus de ce plafond est nécessaire pour signaler la poursuite de la tendance haussière à court-terme.  D'autre part, une chute nette en-dessous du support de 1.3700 (S1) pourrait signaler la fin d'un double fond à court-terme et déclencher de nouvelles extensions baissières.  Ma vision est maintenant neutre, puisque la paire n'a pas réussi à franchir à la hausse le plafond mentionné plus haut mais est restée dans le canal et a été bien soutenue par la moyenne mobile des 50 périodes de temps.

Support : 1.3700 (S1), 1.3650 (S2), 1.3560 (S3)
Résistance : 1.3770 (R1), 1.3810 (R2), 1.3893 (R3)

   
EUR/JPY
 
La paire EUR/JPY s'est mise en mode de consolidation, restant en-dessous de la résistance clé de 141.25 (R1).  Une rupture au-dessus de cette résistance est nécessaire pour confirmer la formation inversée "tête et épaules inversées" et que la baisse qui a démarré le 27 décembre est terminée.  Une violation de la résistance de 141.25 (R1) pourrait avoir des implications haussières et paver le chemin vers la barrière de 144.35 (R3) qui coïncide avec le niveau d'extension Fibonacci de 161.8% de la vague baissière du 29 janv. - 4 fév.  Toutefois, la divergence négative entre le MACD et le prix reste inquiétante et une chute en-dessous de 139.15 (S1) signalerait probablement que la formation inverse mentionnée plus haut n'était pas aussi valide qu'on le pensait et pourrait rendre la situation négative une nouvelle fois.

Support : 139.15 (S1), 137.55 (S2), 136.20 (S3)
Résistance : 141.25 (R1), 142.85 (R2), 144.35 (R3)

 
GBP/USD
 
La paire GBP/USD a trouvé un soutien proche du niveau de 1.6600 (S1), qui coïncide avec le niveau de retracement Fibonacci de 38.2% de la hausse du 05 -17 fév. et a légèrement augmenté.  Toutefois, le taux reste en-dessous de la résistance de 1.6725 (R1). Je considère le biais intra journalier neutre pour l'instant, puisque au-dessus de 1.6725 il pourrait déclencher une nouvelle fois le plafond de 1.6820 (R2), tandis qu'une chute en-dessous du niveau de retracement de 38.2% pourrait allonger la vague corrective.  Sur le graphique journalier, la tendance haussière à long-terme a redémarré après avoir dépassé les plafonds de janvier.

Support : 1.6600 (S1), 1.6520 (S2), 1.6465 (S3)
Résistance : 1.6725 (R1), 1.6820 (R2), 1.6885 (R3)


Or

L'or a réussi à franchir à la hausse le niveau de 1332 mais a baissé pour tester ce même niveau en tant que support cette fois-ci.  Si les haussiers sont assez forts pour maintenir le prix au-dessus de cette barrière clé, je m'attendrai à ce qu'ils ciblent la résistance à 1360 (R1).  D'autre part, une rupture en-dessous de celle-ci ferait revenir le métal dans la fourchette de 1310 (S2) - 1332 (S1) et rendre la perspective neutre une nouvelle fois.  Sur le graphique journalier, le métal jaune s'échange maintenant au-dessus de la moyenne mobile des 200 périodes de temps, faisant pencher la balance pour une nouvelle avancée.

Support : 1332 (S1), 1310 (S2), 1290 (S3)
Résistance : 1360 (R1), 1376 (R2), 1395 (R3)

   
Pétrole

Le WTI a atteint le niveau de résistance de 103.25 (R1) une nouvelle fois et a légèrement augmenté.  Une violation à la hausse claire au-dessus de ce niveau signalerait la poursuite de la tendance haussière à court-terme et pourrait ouvrir la voie vers le prochain obstacle de 104.35 (R2).  Si on considère la fin de la formation à double fond sur le graphique journalier, je prévois que le chemin haussier continu.  La situation du WTI reste positive car il forme des plafonds et des planchers plus élevés au-dessus des deux moyennes mobiles et de la ligne de tendance haussière bleue.

Support : 100.75 (S1), 98.85 (S2), 96.50 (S3)
Résistance : 103.25 (R1), 104.35 (R2), 108.15 (R3)

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums