#1 14-02-2014 10:38:40

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4658
Site web

Analyse Forex du 14/02/14 par IronFX

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG



La situation dans son ensemble

Le dollar baisse, plus de surprise de la part de Yellen. Le dollar a été plus bas face à la plupart des devises vendredi matin, y compris la plupart des devises des ME que nous suivons. Parmi les devises du G10, la seule à baisser face à l’USD a été le SEK qui était toujours plus bas après la hausse surprise du chômage hier. Le dollar a été touché par une combinaison des chiffres de ventes au détail plus faibles que prévu pour janvier et des nouvelles demandes d'allocations chômage plus élevées que prévu. Les récentes publications d'indicateurs décevantes en provenance des Etats-Unis remettent en question la reprise. Les taux d'intérêt implicite sur les fonds fédéraux à terme, qui avaient gagné 6 pts après le récent témoignage de la président de la Fed Yellen, ont baissé de 3 pts hier, alors que les doutes sur la santé de l'économie se réveillent. C'est à noter car on s'attendait à ce qu'elle soit plus conciliante que ne l'a été et le marché avait, à ce moment-là, avait pris en compte le changement de ton de la Fed. Avec la perte de soutien des taux d'intérêt plus élevés, il serait naturel que le dollar s'affaiblisse.

Dans ce cadre, la reprise des devises des ME a été notée. Sur les 15 que nous suivons, seules la RUB et la HUF ont été plus basses comparées aux niveaux d'ouverture de jeudi. Les IDR et BRL, "les deux fragiles" ont gagné plus de 1%. Le Real a été à la hausse après que le président de la banque centrale, Tombini, ait déclaré que le pays pourrait utiliser ses réserves pour stimuler la devise, tandis que l'IDR était à la hausse après qu'il ait annoncé hier que le déficit du compte courant avait rétréci de 2% du PNB pendant le 4Trim comparé à 3.8% en 3Trim. Peu importe les raisons pour lesquelles chaque devises se sont renforcées, on pourrait penser qu'un ralentissement de l'économie la plus importante au monde ne serait pas favorable pour le commerce de ces pays et donc pour leurs devises non plus. Cela rend les gains d'hier d'autant plus remarquable. Cela pourrait signifier que la confiance revient vers les ME et le risque de contagion diminue.

Aujourd'hui c'est le jour du PNB en Europe. Nous avons le PNG préliminaire pour le 4Trim de la France, l'Allemagne, l'Italie et la zone euro dans son ensemble. Le PNB français est prévu en hausse de 0.2% en glissement trimestriel, un renversement comparé à -0.1% en glissement trimestriel dans le 3Trim. La croissance en Allemagne devrait garder le rythme du 3Trim d'augmentation (+0.3%) et le PNB de l'Italie devrait augmenter de 0.1% en glissement trimestriel, comparé à 0.0% en glissement trimestriel. Le PNB de la zone euro dans son ensemble est prévu en accélération à +0.2% en glissement trimestriel comparé à +0.1% en glissement trimestriel le 3Trim.

D'autre part, la production industrielle américaine pour janvier est prévue en ralentissement à +0.2% en glissement mensuel comparé à +0.3% en glissement mensuel en décembre et l'indice de sentiment consommateur préliminaire de l'Université du Michigan pour février est prévu à 80.2 en baisse comparé à 81.2 en janvier.

Les données de croissance positives de la zone euro, confirmant que la reprise a continué à la fin de l'année, et des indicateurs américains plus décevants pourraient encourager les baissiers EUR/USD à dépasser la zone de résistance de 1.3700/35.

Pour les conférenciers, le membre de la BCE, Weidmann fera un discours sur "l'argent stable en Europe" et le gouverneur de la Banque du Portugal et le membre du conseil d'administration de la Banque Centrale Européenne, Carlos Costa fera un discours devant une commission parlementaire.

EUR/USD

La paire EUR/USD a continué d'augmenter et s'échange maintenant au-dessus de la frontière supérieure du canal descendant et en-dessous de l'obstacle à 1.3700 (R1). Des données de croissance positive de la zone pourraient encourager les détenteurs de position longue à dépasser la zone de résistance de 1.3700/35 qui pourrait ouvrir la voie pour un nouveau test de la barrière de 1.3810 (R3). D'autre part, une clôture en-dessous de 1.3560 (R2) est nécessaire pour confirmer la poursuite du chemin baissier. Je reste neutre sur la paire tant que nous n'avons pas une image claire du chemin que le prix prendra.

Support : 1.3650 (S1), 1.3560 (S2), 1.3480 (S3)
Résistance : 1.3700 (R1), 1.3735 (R2), 1.3810 (R3)

EUR/JPY

La paire EUR/JPY a essayé de s'échapper du canal baissier mais après avoir atteint la moyenne mobile des 200 périodes de temps a baissé pour trouver du support à la barrière de 139.15 (S1) et la moyenne mobile des 50 périodes de tempos. Une nette chute en-dessous de ce niveau pourrait déclencher des extensions vers le prochain support de 137.55 (S2). Le MACD, déjà en territoire haussier, se situe en-dessous de sa ligne de cible et le RSI suit un chemin baissier, confirmant l'incapacité des détenteurs de position longue pour diriger le prix de l'action à la hausse.

Support : 139.15 (S1), 137.55 (S2), 136.20 (S3)
Résistance : 141.25 (R1), 142.85 (R2), 144.35 (R3)

GBP/USD

La paire GBP/USD teste actuellement les plafonds à 1.6665 (R1). Une violation à la hausse de cette barrière pourrait ouvrir la voie vers la prochaine résistance à 1.6740 (R2) et signaler la poursuite de la tendance haussière à long-terme. Toutefois, puisque le RSI semble avoir atteint son plafond, je prévoie une vague corrective sur le prix dès la sortie de l'oscillateur de sa zone extrême. Le MACD montre aussi des signes de plafonnement et semble prêt à franchir à la baisse sa ligne de cible.

Support : 1.6625 (S1), 1.6520 (S2), 1.6465 (S3)
Résistance : 1.6665 (R1), 1.6740 (R2), 1.6860 (R3)

Or

L'or a réussi à augmenter après s'être consolidé proche de la barrière de 1290 (S1). Le métal précieux se dirige maintenant vers la résistance de 1315 (R1), où une violation à la hausse claire pourrait ouvrir la voie pour la prochaine à 1340 (R2). Le RSI reste proche de ses niveaux extrêmes et ainsi une consolidation ou un retrait pendant le développement d'une nouvelle avancée ne peut être exclu. Puisque le métal précieux indique des plafonds plus élevés, le chemin à court-terme général reste à la hausse.

Support : 1290 (S1), 1270 (S2), 1250 (S3)
Résistance : 1315 (R1), 1340 (R2), 1360 (R3)

Pétrole

Le WTI a une nouvelle fois rencontré de la résistance à la barrière de 100.55 (R1) et a légèrement baissé. Puisque le prix s'échange au-dessus des deux moyennes mobiles et de la ligne de tendance bleue, je considère la baisse comme une vague corrective, peut-être pour tester la zone proche du support de 98.80 qui coïncide avec le niveau de retracement de 61.8% de la hausse de vendredi dernier. Une clôture claire en-dessous du support mentionné plus haut et de la ligne de tendance bleue pourrait être la première raison pour reconsidérer notre analyse. Sur le graphique journalier, après l'étoile filante de mercredi, la bougie d'hier ressemble à un pendu, augmentant les possibilités de la poursuite de la vague corrective.

Support : 98.80 (S1), 96.50 (S2), 95.00 (S3)
Résistance : 100.55 (R1), 101.35 (R2), 102.00 (R3)


Les points forts aujourd'hui

Le dollar s'affaiblit, les données américaines déçoivent

    fleche Les ventes au détail de janv n'ont pas atteint les attentes, les nouvelles demandes d'allocations sont plus élevées que prévu
    fleche Les fonds fédéraux à terme ont augmenté de 6 pts après le discours de Yellen mais ont baissé de 3 pts hier. Les rendements à 10 ans sont maintenant en-dessous du niveaux où ils étaient avant son discours
    fleche Il est naturel que l'USD baisse, car il perd le soutien du taux d'intérêt

Devises des ME généralement plus élevées

    fleche BRL gagne après que la BC ne menace d'intervenir
    fleche IDR en hausse suite aux nouvelles que le déficit du compte courant du 4T s'est considérablement rétréci
    fleche Les autres devises des ME ont aussi gagné en dépit des données US faibles : montre une confiance dans les ME, mais pourrait indiquer moins de peur de contagion et de reprise dans la confiance dans les ME

SEK a baissé suite aux données du marché du travail pires que prévu

Aujourd'hui

    fleche Les données du PNB 4T européen devrait montrer une reprise qui continue
    fleche La production industrielle américaine pour janv est prévue en ralentissement comparé au rythme de dec.
    fleche Le sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan est prévu en baisse en février.
    fleche Des stats encourageantes européennes faceà des stats décourageants US pourraient pousser la paire EUR/USD à travers la zone de résistance de 1.3700/35

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums