#1 07-02-2014 10:59:26

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4717
Site web

Analyse du 07/02/2014 par IronFX

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/ironfx-analyses.PNG


La situation dans son ensemble

La journée des emplois non agricoles (Non Farm Payrolls). La réunion de la BCE d'hier n'a entrainé aucun changement de politique. Avec des taux proche de zéro, la BCE a très peu de marge de manœuvre et puisque les nouvelles économiques sont allées dans leur sens, ils ont décidé d'attendre plus de données avant de prendre une décision. La surprise a été que la révision du mois prochain inclura les prévisions pour 2016, neuf mois à l'avance. En général, la BCE ne fait des prévisions que deux ans à l'avance. Cela pourrait bien les paralyser : si la BCE prévoit que l'inflation restera bien en-dessous de leur cible en-dessous de 2% mais proche de cette limite" même en 2016 alors ils cibleront en fait l'ancrage des attentes de l'inflation de marché dont ils sont inquiets et ils seront probablement forcés d'assouplir la politique davantage. En bref, la réunion de la BCE du mois prochain sera un évènement important.

Les données économiques US ont été mitigées. Les nouvelles demandes de chômage sont restées aux mêmes niveaux que ces derniers mois. Le déficit commercial s'est approfondi en décembre à cause d'une baisse des exportations, ce qui enlèvera quelques points de base à la croissance du PNB du 4ième Trimestre. Mais les coûts de main d'œuvre unitaire ont baissé pour le deuxième trimestre consécutif et sont maintenant en baisse en glissement annuel, ce qui pourra aider la situation du marché du travail (mais fera baisser l'inflation davantage). Néanmoins, les rendements obligataires US ont augmenté et les taux d'intérêt implicites des fonds fédéraux continuent de remonter doucement, les craintes d'une chute des ME se calmant. En fait, les actions des ME se sont mieux comportées que les actions des MD hier, la plupart des devises des ME étaient inchangées à plus élevées, et l'indice VIX a beaucoup baissé (-2.7 points) indiquant que la crainte s'estompe. Face à cette situation, le JPY a été le grand perdant de la journée, la ruée vers les valeurs refuges s'inversant. La paire AUD/USD a aussi beaucoup baissé après la déclaration de politique monétaire trimestrielle de la RBA ayant indiqué que "il est fort probable que les conditions commerciales baissent, le taux de change pourrait aussi baisser dans le temps". le dollar a été stable face au CAD après que le déficit commercial du Canada se soit élargi beaucoup plus que prévu en décembre. Il a aussi été stable grâce au NZD, mais a perdu du terrain face au reste des devises du G10,

L'avènement principal aujourd'hui sera les créations d’emplois non agricoles pour janvier. Les chiffres du rapport de décembre ont été pires que prévu avec les salaires augmentant seulement de 74.000, car le mauvais temps a fait baisser la croissance du marché du travail. Il y a aussi eu des périodes de temps froid en janvier, mais le temps a été plus normal pendant la semaine de l'enquête. Le marché prévoit que les chiffres reviennent aux niveaux normaux à 180k, tandis que le taux de chômage est prévu inchangé à 6.7%. Si les chiffres n'atteignent pas les attentes, on essaiera de savoir si cela est dû encore une fois au mauvais temps ou si quelque chose de plus structurel est en jeu. La façon pour discerner cela sera de regarder l'emploi de la construction, qui est fortement affecté par le temps. Les salaires de la construction ont baissé de 16.000 en décembre, renversant la tendance des petits gains pendant une grande partie de l'année. L'ADP, l'agence des salaires, a indiqué que le marché du travail de la construction privée a connu une croissance de 25.000 le mois dernier. Le rapport d'aujourd'hui inclura aussi les révisions annuelles qui pourraient redessiner les visions du marché, ainsi que celles de la Fed, du marché du travail en 2013. Les données montrent, en ce moment, une augmentation de 182k postes par mois l'année dernière. Les révisions de 2012 ont ajouté près de 30k par mois aux estimations pour cette année ; une révision similaire pour 2013 améliorerait la perception de l'économie US, faisant probablement grimper les attentes de taux d'intérêt quelque peu et renforçant le dollar. Bien entendu, le contraire est aussi possible.

La paire à choisir dépend de la possibilité des salaires à dépasser ou pas les estimations. Si les chiffres dépassent les prévisions, alors les devises les plus volatiles sont JPY, l’argent, MXN, or, NOK, DKK et EUR, dans cet ordre. Si elles sont en-dessous des prévisions, alors les paires les plus volatiles sont MXN, CHF, JPY et l'or (basé sur des données des trois dernières années). Des chiffres au-dessus des prévisions ont tendance à engendre plus de volatilité que les chiffres en-dessous des prévisions, peut-être parce que la plupart du temps les investisseurs ont pensé qu'un chiffre fort pourrait amener un changement de politique, tandis qu'un chiffre faible signifierait simplement la continuation de la politique actuelle. Cette relation pourrait ne pas se poursuivre.

Quant aux restes des indicateurs, le surplus commercial de l'Allemagne est prévu en baisse en décembre, tandis que le surplus du compte courant du pays est prévu en légère baisse. Les déficits commerciaux de la France et du RU sont estimés en rétrécissement. Nous aurons aussi la production industrielle pour décembre de la Suède, Norvège, Allemagne et le RU. L'IP de la Suède est prévu en baisse en glissement mensuel, tandis que l'IP de l'Allemagne est prévu en ralentissement. D'autre part, la production industrielle britannique est prévue en accélération, ce qui pourrait bien stimuler la livre, qui a récemment été endommagée. Le taux de chômage du Canada est prévu en baisse à 7.1% en janvier comparé à 7.2% en décembre.

Nous avons quatre conférenciers sur l'agenda de vendredi. Pendant la session asiatique du matin, le président de la Fed de Boston, Eric Rosengren, fera un discours au New Collège de Floride. Le membre du conseil exécutif de la BCE, Yves Mersch, fera un discours sur la croissance dans la zone euro, le membre du conseil d'administration, George Provopoulos fera un discours sur "la crise financière en Grèce et le gouverneur adjoint de la Banque du Canada, Tiff Macklen, fera aussi un discours.

EUR/USD

La paire EUR/USD a augmenté hier après que le président de la BCE, Draghi, n'ait donné aucune indication d'assouplissement durant les réunions à venir. La hausse a été stoppée par la barrière de 1.3618 (R1) proche de la moyenne mobile des 200 périodes. Toutefois, la possibilité d'un plafond plus bas existe toujours et seule une rupture claire au-dessus de la barrière de 1.3735 (R3) signalerait que la baisse du 27 décembre est terminée. Je prévoie que le taux reste proche de ses niveaux actuels jusqu'à ce que les emplois non agricoles soient publiés. Une publication positive pourrait confirmer le plafond plus élevé et faire baisser le taux en-dessous de 1.3555 (S1) ciblant une nouvelle fois le support à 1.3480 (S2). D'autre part, une surprise négative pourrait générer une nouvelle augmentation défiant la zone de 1.3700 (R2).

Support : 1.3555 (S1), 1.3480 (S2), 1.3400 (S3)
Résistance : 1.3618 (R1), 1.3700 (R2), 1.3735 (R3)

EUR/JPY

La paire EUR/JPY a aussi augmenté suite aux commentaires de Draghi et est de retour dans le canal baissier. Tant que le plafond de 141.25 (R2) tient, la tendance sur le court terme reste une tendance baissière. L'oscillateur MACD, déjà au-dessus de sa ligne de cible, est rentré en territoire positif, confirmant le rythme positif actuel. Je prévoie que toute nouvelle avancée soit limitée proche de la moyenne mobile des 200 périodes de temps et de la frontière haute du canal baissier.

Support : 137.55 (S1), 136.20 (S2), 134.10 (S3)
Résistance : 139.15 (R1), 141.25 (R2), 142.45 (R3)

GBP/USD

La paire GBP/USD n'a pas réussi à dépasser la forte barrière de 1.6260 (S1) et s'est mis en mode de consolidation entre cette barrière et la résistance de 1.6335 (R1). Une augmentation de la production industrielle britannique prévue aujourd'hui pourrait donner l'élan pour une rupture au-dessus de la résistance de 1.6335 (R1). Néanmoins, tant que la paire se situe en-dessous des plafonds et en-dessous des planchers dans le canal baissier et la moyenne mobile des 50 périodes se situent en-dessous de la moyenne mobile des 200 périodes, la tendance à court terme reste baissière. Par conséquent, je considèrerai toute avancée supplémentaire aujourd'hui comme une vague corrective. La vague corrective est aussi favorisée par deux bougies en marteau sur le graphique journalier.

Support : 1.6260 (S1), 1.6135 (S2), 1.6060 (S3)
Résistance : 1.6335 (R1), 1.6465 (R2), 1.6640 (R3)

Or

L'or a légèrement augmenté hier, restant entre le support de 1250 (S1) et la résistance à 1268 (R1) Le prix du métal précieux est resté au-dessus des moyennes mobiles, ce qui est une indication haussière. Une clôture journalière au-dessus de la résistance mentionnée plus haut pourrait rendre, une nouvelle fois, la situation positive. D'autre part, une rupture en-dessous de la barrière de support de 1235 (S2) est nécessaire pour confirmer que l'avancée du 19 déc. au 27 janv. était un simple retracement de la tendance baissière principale.

Support : 1250 (S1), 1235 (S2), 1220 (S3)
Résistance : 1268 (R1), 1290 (R2), 1315 (R3)

Pétrole

Le WTI a atteint la ligne de tendance haussière du court terme précédente et a légèrement baissé. Une violation à la baisse du support de 96.50 (S1) signalerait la fin de l'inversion à court-terme et avoir des implications baissières plus importantes. D'autre part, une rupture au-dessus de la résistance à 98,80 (R2) pourrait rendre, une nouvelle fois, la situation haussière. La situation mitigée est confirmée par le fait que le prix s'échange au-dessus des deux moyennes mobiles, tandis que le MACD et le RSI continuent de baisser. Sur le graphique hebdomadaire, une bougie toupie pourrait bien se terminer après la clôture de cette semaine et confirmer l'environnement neutre dans lequel se trouve le WTI.

Support : 96.50 (S1), 95.00 (S2), 94.00 (S3)
Résistance : 98.80 (R1), 100.55 (R2), 102.00 (R3)

Les points forts aujourd'hui

• La BCE n'a pris aucune mesure pendant sa réunion

    –Avec des taux déjà proche de zéro et l'économie allant dans sa direction désirée, la BCE a décidé d'attendre
    –La révision de la prévision du personnel du mois prochain élargira la perspective à 2016
    –S'ils prévoient une inflation toujours en-dessous de la cible en 2016, ils devront probablement assouplir

• La réunion de la Banque d'Angleterre peu importante
   
• L’appétit pour le risque revient: Les actions des ME se comportent mieux que les actions des MD,les devises ME inchangées et restent élevées, l'indice VIX baisse

    –JPY le grand perdant
    –AUD baisse après que la RBA ait déclaré queles termesd’échangesaustraliennesbaisseront
    –USD/CAD inchangé après que le déficit commercial CAD plus important que prévu
    –USD s'affaiblit face aux autres devises en dépit de taux légèrement plus élevés, données mitigées

• Aujourd'hui : Données du chômage US pour janvier

    –Le marché prévoit un retour à la croissance du NFP de 180k ; la grande question est le climat. A surveiller le marché du travail de la construction pour voir l'impact du climat
    –Les révisions annuelles des données 2013 publiées aussi

• Autres données : la production industrielle pour plusieurs pays.

http://www.broker-forex.fr/img/logo/IronFX-logo.png

http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-reel.png   http://www.broker-forex.fr/img/bouton/compte-demo.png


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums