#1 29-12-2013 16:39:56

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4671
Site web

Interview de ZuluTrade au sujet de la modernisation du trading social

Interview avec la direction de ZuluTrade
au sujet de la modernisation du trading social


http://www.broker-forex.fr/img/logo/zulutrade-logo.jpg


Cette année a été riche en événements pour les fournisseurs de plates-formes de trading social. Historiquement, le trading social et le trading miroir ont été menés par une poignée de sociétés qui ont fourni aux utilisateurs de la plate-forme MetaTrader 4 un moyen de sélectionner des signaux de trading offerts par les autres traders d'un réseau social de trading. L'automatisation complète du système permet désormais d'exécuter automatiquement les opérations de trading.

Le trading social a permis aux courtiers forex d'augmenter la durée de vie des traders débutants à moindre coût. Les fournisseurs de plateformes sociales comme Tradency et ZuluTrade ont bénéficié de revenus stables et croissants, souvent basés sur le partage de revenus.

Les progrès technologiques dans ce domaine ont été motivées par deux facteurs. Tout d'abord, la nécessité d'informer de plus en plus les traders de détail via une plate-forme de trading qui offre un accès direct aux marchés, mais aussi en partie à cause du changement soudain de politique de MetaQuotes qui a accusé certaines sociétés de piratage du protocole MetaTrader 4. Les fournisseurs de plates-formes sociale ont donc élargir leurs horizons vers des solutions plus souples.

ForexMagnat a interviewé Leon Yohai, le PDG et fondateur de ZuluTrade :

Veuillez détailler votre parcours professionnel et ce qui vous a amené à votre poste de direction chez ZuluTrade.

J'étais entrepreneur, co-fondateur de INTQ: LSE, co-fondateur de la version grecque d'Ebay qui est appelée emarket.gr, ainsi que fondateur de QMobile Inc, un service de messagerie aux États-Unis.

J'étais aussi trader avec FXCM et en 2005 j'ai eu l'idée de développer des stratégies d'autotrading via une API et non via un EA ! J'ai rencontré Drew Niv de FXCM pour lui expliquer l'idée et il a vraiment aimé. J'ai ensuite construit un logiciel simple avec l'API de FXCM pour copier des stratégies sur le web pour mon intérêt personnel. Je suis devenu un IB de FXCM et quelques amis ont adoré l'idée et ouvert des comptes chez FXCM pour utiliser mon logiciel. Il est vite devenu un service bêta en 2008.

Qu'est-ce que vous cherchiez à réaliser ?

Je voulais faire de bons traders et une bonne exécution. Les API n'étaient pas aussi puissantes qu'elles le sont maintenant, donc nous avons dû attendre jusqu'à ce que la technologie soit prête.

Zulutrade est un des leader du trading social, comment avez-vous évoluer avec le temps ?

Eh bien, nous avons maintenant plus de 120 employés, 40 personnes pour le support clients qui fonctionne 24h/24, 7 jours par semaine, couvrant 15 langues. Il y a aussi le bureau de la conformité et une pléthore de serveurs. Au départ, j'avais lancé l'entreprise dans le salon de ma maison en Virginie avec un seul développeur qui était en fait mon colocataire.

Les plateformes de trading social et copiage de trades sont devenus des outils qui permettent aux courtiers forex d'attirer de nouveaux clients et d'accroître les volumes de transactions. Pensez-vous que les autorités réglementaires vont commencer à examiner les fournisseurs de signaux et exiger qu'ils soient réglementés comme des conseillers financiers ?

L'ESMA en Europe considère ces services comme de la gestion d'actifs, lorsque les clients copient des trades en temps réel. Nous avons demandé une licence il y a un an et nous sommes maintenant dans la phase finale, nous devrions l'obtenir dans un mois. Les fournisseurs de signaux n'auront pas besoin d'être enregistrés, notre licence est destinée à couvrir toutes ces exigences.

Pensez-vous que les plates-formes de trading avec des fonctions intégrées de trading social comme la plate-forme d'options binaires Strategix de Tradesmarter ont un avenir ?

Je crois aux communautés qui récompensent les traders pour leur contribution avec une commission.

Au cours des dernières années, un écosystème système de copiage des trades et de trading social a été construit autour des courtiers qui utilisent MetaTrader 4. Mais MetaQuotes a émis un avertissement aux courtiers contre l'utilisation des plateformes de trading social. Tradency a été le premier à mettre fin à ses relations avec MetaQuotes, ZuluTrade et trois de ses homologues ont conservé une relation à cause de la popularité de MetaTrader 4. Alpari a remplacé la plate-forme ZuluTrade avec les signaux MetaQuotes et HotForex regarde aussi ailleurs. Considérez-vous que c'est une victoire pour MetaQuotes ?

Les courtiers que vous avez mentionnés ont perdu de nouveaux comptes qui sont maintenant répartit dans le reste de l'écosystème ZuluTrade. La demande de ZuluTrade est la même. Tous les nouveaux comptes sont ouverts avec les autres courtiers inscrits sur notre plate-forme. MetaQuotes oblige les courtiers à arrêter de travailler avec ZuluTrade et 100 autres services pour limiter la concurrence.

Le secteur du trading social (Zulu + toutes les plates-formes sociales) a introduit près d'un milliard de dollars de nouveaux dépôts pour les courtiers. Les courtiers qui satisferont MetaQuotes, perdront des clients à long terme.

Pensez-vous que les nouveaux arrivants comme iSTRAT de TickCOM amélioreront le trading social et le segment du trading miroir ? Y a-t-il une différence de valeur entre ces stratégies automatisées ou sont-elles semblable aux entreprises existantes ?

Je n'ai pas regardé en profondeur ces sociétés, mais d'après les infos sur leurs sites, elles fournissent des logiciels aux courtiers et pas un service comme MT4. ZuluTrade est un service qui fonctionne pour un courtier dès le premier jour, il permet aux brokers d'attirer immédiatement de nouveaux clients. Les brokers n'ont pas à investir de temps et d'effort, contrairement aux logiciels pour MT4 qui nécessitent des dépenses publicitaires pour attirer des clients. Avec ZuluTrade le courtier n'investit pas dans la publicité, car c'est ZuluTrade qui trouve les clients. MetaQuotes fournit la plate-forme. Nous fournissons des clients et une plate-forme aux courtiers !

En termes de modèle de coût, de nombreux courtiers de détail opèrent dans le marché STP où les spreads sont faibles. Comment ZuluTrade peut-il faire pour avoir une marge suffisante afin de financer les coûts ?

Généralement, les clients qui suivent une stratégie d'investissement doivent payer 20 à 30 % de frais sur les bénéfices et 2 % pour les frais de gestion. Donc tout le monde s'attend à payer quelque chose en plus. La plupart des courtiers offre un spread de 2 pips sur EUR / USD. ZuluTrade se rémunère en augmentant le spread d'un pip et honnêtement, je n'ai jamais reçu de plaintes pour ce pip supplémentaire.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums