#1 08-12-2013 20:58:43

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4536
Site web

8 banques sanctionnées pour manipulation des benchmarks

8 banques sanctionnées pour manipulation
des benchmarks Euribor et Libor


http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/commission-europeenne.gif


La commission européenne a infligé une amende à 8 institutions financières internationales pour un total de 1 712 468 000 euros pour avoir participé à des ententes illicites sur les marchés des produits financiers dérivés.

Les produits dérivés sont utilisés pour transférer le risque (entre contrepartistes et spéculateurs) et trader sur les marchés financiers. Ces produits financiers permettent aux entreprises d'avoir une assurance contre les fluctuations de prix afin de réduire la volatilité de leur flux de trésorerie. Au cours des dernières années, les produits dérivés se sont développés en un pilier essentiel du système financier international, ces outils sont devenus indispensables pour la gestion des risques et à des fins d'investissement, mais leur complexité a augmenté de façon spectaculaire. Les dérivés peuvent être négociés de gré à gré (OTC) ou dans le cas des contrats à terme négociés en bourse.

Les huit établissements mentionnés comprennent (sans ordre particulier) :

        1. UBS
        2. Citigroup
        3. Barclays,
        4. Deutsche Bank
        5. RBS
        6. Société Générale
        7. JPMorgan
        8. RP Martin

Quatre de ces institutions ont participé à une entente portant sur les dérivés de taux d'intérêt libellés en euro. Six d'entre elles ont participé à une ou plusieurs ententes bilatérales relatives à des dérivés de taux d'intérêts libellés en yen japonais. Une telle collusion entre concurrents est interdite par l'article 101 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne et de l'article 53 de l'accord EEE.

Commentant le communiqué de presse officiel, Joaquín Almunia, vice-président de la commission chargée de la politique de concurrence, a déclaré : "Ce qui est choquant sur les scandales LIBOR et EURIBOR c'est non seulement la manipulation des benchmarks qui est abordée par les régulateurs financiers à travers le monde, mais aussi la collusion entre les banques qui sont censées être en concurrence les unes avec les autres. La décision envoie un message clair, la commission est déterminée à combattre et à sanctionner ces ententes dans le secteur financier. La concurrence saine et la transparence sont cruciales pour que les marchés financiers fonctionnent correctement au service de l'économie réelle plutôt que pour les intérêts de quelques-uns."

Les benchmarks comme l'Euribor ou le Libor reflètent la moyenne des cotations présentées quotidiennement par un certain nombre de banques qui sont membres d'un groupe. Ces critères visent à refléter le coût des prêts bancaires dans une monnaie donnée, ils servent de base pour divers instruments financiers dérivés.

Les banques d'investissement sont en concurrence les unes avec les autres dans le trading de ces instruments dérivés, les niveaux de ces taux de référence peuvent donc affecter les flux de trésorerie qu'une banque reçoit d'une autre partie, ou les flux de trésorerie qu'elle doit payer à l'autre partie en vertu de taux d'intérêt des contrats dérivés. Cependant, les conflits d'intérêts potentiels existes si l'une des parties du trade peut conspirer à son avantage via la fixation des taux quotidiens ou avec d'autres moyens résultant d'une participation déloyale ou d'une manipulation des taux.


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums