#1 25-11-2013 23:05:23

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4713
Site web

La taxe sur les transactions financières en Europe face à des défis

La taxe sur les transactions financières en Europe face à des défis

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/TTF-europe.jpg


Selon une étude de PricewaterhouseCoopers LLP commandée par l'industrie financière, la taxe sur les transactions financières prévue en Europe pourrait ne pas réduire les risques des marchés et augmenter les dépenses des ménages.

Selon le rapport, la taxe sur les transactions financières, ou TTF, pourrait réduire la croissance du produit intérieur brut de 0,3 % à 2,4 %. Elle pourrait aussi échouer dans le traitement des sources du risque systémique des marchés, comme l'interconnexion entre les établissements financiers.

Anthony Belchambers, le directeur général de la Futures & Options Association, a déclaré lors d'une interview : "Penser que la TTF va augmenter le chiffre d'affaires attendu est irréel. Il y aura forcement une perte importante des volumes de trading en fonction du marché et le coût ne sera pas uniquement supporté par les banques.

Le président français François Hollande, qui a désigné la finance comme son "plus grand adversaire" après son élection, a adopté une taxe sur le trading des actions. L'an dernier, la chancelière allemande Angela Merkel a soutenu un plan de la commission européenne pour une taxe généralisée sur les trades en actions, obligations, produits dérivés et autres actifs. La commission européenne a ensuite envoyé une proposition de TTF pour l'ensemble des 11 pays de l'Union européenne qui ont accepté de la mettre en oeuvre.

Le rapport de PwC a été commandé par 27 groupes de trading, incluant la Futures and Options Association, Paris Europlace, British Bankers Association et l'association de gestion de placements.

La commission européenne a publié une proposition de taxe sur les transactions financières en 2011 dans le but de réduire la volatilité et de rendre les marchés plus sûrs pour les investisseurs. La commission a indiqué que les objectifs de la taxe sont de créer un effet dissuasif pour les pratiques de trading qui n'améliorent pas l'efficience du marché, de faire contribuer les institutions financières à la couverture des coûts de la crise récente et d'harmoniser la législation fiscale indirecte.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums