#1 06-10-2013 12:05:14

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4642
Site web

La FINMA enquête sur des manipulations du forex

La FINMA enquête sur des manipulations du forex par des institutions suisses

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/finma.png


L'autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) enquête en ce moment sur plusieurs établissements financiers suisses dans le cadre d'une présomption de manipulations des marchés des changes.

Dans un communiqué publié sur son site Internet, le régulateur Suisse a annoncé qu'il travaille en étroite collaboration avec les régulateurs étrangers, car plusieurs banques de plusieurs pays pourraient être impliquées. Il y a 353 banques qui sont autorisées par la FINMA comme négociants en valeurs mobilières, 319 banques coopératives et 98 bureaux de représentation de banques étrangères.

La portée et la profondeur de cette enquête n'est pas claire pour le moment. La FINMA a déclaré que pour l'instant elle ne fournira pas d'autres détails concernant l'enquête ou les banques potentiellement concernées.

Les deux principaux brokers forex Suisse Dukascopy Bank et Swissquote ont précisé qu'ils ne font pas partie de l'enquête.

Qui peut manipuler les marchés Forex ?

Il est encore difficile de savoir si cette enquête est liée directement aux déclarations en Aout de Bloomberg qui a fournit des informations faisant allusion à une éventuelle manipulation des taux de change par une série d'institutions à travers le monde.

Les grands marchés financiers sont de plus en plus sous surveillance depuis que la CFTC a sanctionné plusieurs banques pour des manipulations du Libor et que le régulateur financier de Singapour a sanctionné des traders forex pour manipulation des Benchmarks.

Un document de travail de la Banque des règlements internationaux (BRI) qui a analysé les trades des cambistes a conclu que l'observation des flux d'ordres des clients dans un marché opaque est très précieuse pour les courtiers. Les résultats suggèrent que le marché des changes est peuplé d'acteurs très hétérogènes et que l'observation de leurs transactions, de leurs différentes capacités prédicatives et de leurs styles de trading permet d'acquérir de précieuses connaissances économiques.

Le document de la BRI a également conclu que les brokers ont un intérêt fort à gagner des parts de marché (en plus d'autres raisons comme par exemple des économies dans la fourniture d'infrastructures de trading) et de mettre en place un trading qui révèle les utilisateurs finaux et leurs identités. Ces conclusions sur l'asymétries de l'information et les intérêts des différents acteurs devraient être utiles pour éclairer les discussions politiques au sujet des marchés de gré à gré.

La part importante des volumes forex des grandes banques leur permet d'avoir un aperçu des flux d'ordres de leurs qui sont des indicateurs très efficaces pour anticiper les variations de prix des devises. En outre, étant donné qu'il existe de nombreuses sources de prix, certaines sources peuvent être à la traîne pendant que d'autres sont en tête à un moment donné. Cette différence de prix pourrait permettre une manipulation arbitraire des taux en faveur de l'une des parties.

Objectif collectif : le traitement équitable des prix pour tout le monde

Le principal enjeu est le traitement équitable des prix, l'éthique du routage des ordres et de la technologie de market making.

Il sera intéressant de voir si la FINMA trouve de réelles manipulations et dans quelle mesure, car étant donné la taille du marché des changes, même les banques centrales ont du mal à influencer les taux en leur faveur.

Andy Naranjo, professeur de finance spécialisé dans les marchés FX à l'Université de Floride de Gainesville a déclaré : "Je suis sceptique quant à la capacité des opérateurs à manipuler les principales devises d'une manière significative étant donné la taille énorme de ce marché. Les gouvernements eux-mêmes ont souvent des difficultés pour se déplacer dans le marché des changes à travers leurs interventions, mais ils ont une capacité supplémentaire pour créer la monnaie fiduciaire et modifier à la fois les politiques monétaires et budgétaires."

Compte tenu des énormes volumes échangés quotidiennement (5,3 trillions de dollars par jour en moyenne, selon le dernier rapport BIR), même le plus petit avantage de prix sur une grande transaction peut avoir une valeur significative. Et inversement, un petit avantage de prix sur un grand nombre de transactions peut aussi avoir une valeur cumulée égale. Par conséquent, un petit déplacement (ou une petite manipulation) du marché changes est suffisant pour être bénéfique à une partie au détriment d'une autre.


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums