#1 29-08-2013 22:39:44

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4544
Site web

Manipulation des taux de changes par les institutions financières ?

Manipulation des taux de changes
les institutions financières fixent-elles les prix ?


La suspicion potentielle de jeu déloyal dans une industrie avec un produit immatériel entraîne souvent des conséquences néfastes, en particulier lorsque l'avantage d'une partie se fait au détriment d'une autre.

Bloomberg a récemment fournit des informations faisant allusion à une éventuelle manipulation des taux de change par une série d'institutions à travers le monde.

La manipulation des taux de change par les cambistes est une infraction grave, les régulateurs des marchés financiers étudient donc sérieusement la question. Par exemple, en juin l'autorité monétaire de Singapour a accusé 133 traders de manipulation des repères financiers (benchmarks) en créant une apparence trompeuse des prix.

Plus récemment, selon une affirmation de Bloomberg, cette pratique serait potentiellement répandue chez les institutions financières. Le dernier vendredi de juin, dans un délai de 20 minutes, la valeur du dollar US a été dopée de 0,57 % par rapport au dollar canadien, ce qui représentait le plus grand mouvement du mois et en moins d'une heure, le gain a diminué des deux tiers.

Le même phénomène, également suivi d'une reprise rapide s'est produit le dernier jour de bourse du mois à Londres. Cela s'est produit 31 % du temps à travers quatorze paires de devises au cours des deux dernières années selon les données recueillies par Bloomberg.

Dans ce cas particulier, l'autorité de conduite financière, le régulateur des marchés financiers du Royaume-Uni, examine la question et mène des enquêtes pour savoir si les cambistes se livrent des pratiques douteuses et illégales de manipulation en vue de fausser la valeur de milliards de dollars des fonds d'investissement qui pistent les indices mondiaux.

L'autorité monétaire de Singapour qui a confirmé une plainte contre un grand nombre de traders, ainsi que d'autres institutions et régulateurs nationaux se penchent sur cette situation.

En Amérique du Nord, Barclays Plc, Royal Bank of Scotland Group Plc et UBS AG ont été condamnés à une amende combinée de 2,5 milliards de dollars pour avoir truqué le taux interbancaire Libor de Londres qui servent à évaluer 300 milliards de dollars de titres de prêts étudiants et prêts hypothécaires.

Plus d'une douzaine de banques ont été cités à comparaître par la Commodity Trading Commission Futures US sur des allégations selon lesquelles les traders ont travaillé avec des courtiers à l'ICAP Plc (IAP) pour manipuler le ISDAfix, un point de référence (benchmarks) utilisé pour les taux d'intérêts des produits dérivés. Cependant, à l'époque, le directeur de l'ICAP Michael Spencer, avait publiquement déclaré que l'enquête interne n'avait trouvé aucune preuve d'actes répréhensibles.

James Cochrane, directeur de l'analyse à l'investissement Technology Group Inc basé à New York a expliqué dans une interview avec Bloomberg que l'effet préjudiciable et coûteux de ces comportements peut être examiné. "Les petites distorsions dans les taux de change peuvent coûter des centaines de millions de dollars par an aux investisseurs et diminuer les rendements des épargnants et des retraités".

"Ce qui a commencé comme un simple outil de référence est devenu quelque chose d'incroyablement important et il n'y a aucun organisme de réglementation qui s'en occupe. Chaque point de base vaut énormément d'argent".

Les régulateurs mondiaux, en particulier en Extrême-Orient et en Australie, ont recours à des systèmes de surveillance pour recueillir les données en temps réel et les irrégularités dans tous les aspects des opérations.

Le régulateur de Singapour a réussi à condamner les 133 traders relevant de sa compétence pour manipulation suite à une opération de surveillance menée sur une période d'un an, ce qui démontre que cette méthode est efficace.


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums