#1 01-08-2013 16:37:15

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4642
Site web

Le trading forex de détail devient une force en Australie

Le trading forex de détail devient une force

http://www.broker-forex.fr/forum/userimages/forex-australie-japon.jpg


Un article intéressant paru dans l'Australian Financial Review souligne l'importance croissante du trading forex de détail en Australie, au Japon et partout dans le monde.

Il n'y a pas d'estimations précises de la scission entre l'activité de détail et institutionnels sur le marché des changes australien. Mais cette année, dans le cadre du rapport triennal 2013 sur les devises mondiales de la Banque des règlements internationaux, la Banque de réserve se joindra à ses homologues du monde entier.

Ce sera la première fois que la banque pourra estimer la part du trading de détail de l'ensemble du marché. Les résultats sont attendus en septembre.

Michael McCarthy, directeur des stratégies de marchés chez CMC Markets, définit un trader institutionnel comme quelqu'un qui est employé pour spéculer au nom de quelqu'un d'autre. "Il y a moins de chiffre d'affaires provenant de ce groupe, car ils ont moins d'appétit pour le risque. Les traders pour compte propre ont poussé à la hausse l'effet de levier. Nous sommes à 400:1, mais ils utilisent aussi des outils de gestion du risque de façon plus agressive. "

McCarthy et d'autres disent que la part du chiffre d'affaires du trading de détail reste trop faible pour être significatif en Australie - environ 1 %, selon une estimation - mais en dehors de l'Australie la catégorie assume un rôle plus important.

Greenwich Associates, des chercheurs américains, estiment que les agrégateurs de détail (ou plateformes) génèrent 20 % du volume des transactions de change mondiale en 2012, contre environ 12 % en 2009. "Les temps ont changé, maintenant les plates-formes de détail et leurs clients pour compte propre sont considérés comme un élément important de la liquidité du marché des changes. En tant que source d'activité de trading, les agrégateurs de détail sont au deuxième rang après les banques qui génèrent environ 26 % du volume global"

Voilà de bonnes nouvelles pour les plates-formes et il y a également des implications pour les stratèges et les régulateurs.

UBS Australie et la Nouvelle-Zélande sont en tête des ventes de devises, Dino Spinelli qui a récemment été nommé à Sydney après un passage à Singapour, affirme que les données d'UBS confirment les conclusions de Greenwich.

Le trading au détail devient une force sur laquelle il faut compter. En Asie, le volume du trading de détail d'une seule journée peut représenter jusqu'à 40 % du volume total. En Australie, le trading de détail est en croissance, mais il n'est pas aussi important qu'au Japon, à Singapour et à Hong Kong. Cela fait partie de la culture là-bas.

Au Japon, les commentateurs aiment citer le soi-disant "effet Mme Watanabe" - Watanabe étant l'équivalent d'un nom commun. Cette Mme Watanabe envoie ses enfants à l'école chaque jour, puis s'installe sur son ordinateur pour prendre des positions sur les marchés. Mme Watanabe est si ponctuel le matin qu'elle peut imposer du stress opérationnel sur les plates-formes au Japon.

Les plateformes de trading trouvent la liquidité avec de grandes banques comme Barclays, UBS, Deutsche et Citibank. Les banques ont donc la capacité d'analyser les données de la demande et de dégager des tendances.

Spinelli a déclaré : "Lorsque le yen s'est affaibli, les traders de détail japonais ont vendu en masse du yens pour acheter des dollars américains. Une grande partie de cette position a ensuite été débouclée. Mais ces traders ont une influence sur le forex, donc par exemple, quand il commencent le matin, on peut estimer ce qui se passera l'après-midi."

"Le trading de détail au Japon est plus lent à se déplacer par rapport aux hedge funds, mais il est certainement plus rapide à réagir que la communauté des gestionnaires d'actifs qui a généralement un horizon d'investissement sur les devises à plus long terme.

La montée du forex de détail constitue un point intéressant d'analyse pour les grandes banques, les régulateurs ont un regard différent. D'une part, il y a l'effet de levier élevé qui pourrait avoir des conséquences sur les économies des petits traders, de l'autre il y a la sauvegarde de la stabilité du système.

L'Australie ne limite pas l'effet de levier autorisé sur les plateformes de trading forex, a déclaré Greg Tanzer, un représentant de l'Australian Securities and Investments Commission.

Par contre, l'ASIC s'attend à ce que les plates-formes fournissent de bonnes ressources éducatives aux clients et qu'elles analysent les attentes de risque de chaque client. L'ASIC à le pouvoir de déterminer si ces attentes sont respectées.

Il y a aussi des exigences de capital pour les courtiers forex afin d'assurer la stabilité du système. La législation fédérale est sur le point de réglementer une mesure qui permettra d'utiliser les fonds fiduciaires pour maintenir les marges.

Sean Lee, de l'entreprise de services pour les traders FXWW, se demande s'il y aura des évolutions réglementaires visant spécifiquement le trading miroir qui permet aux traders performants de fournir des signaux de trading automatiquement exécutés sur les comptes des suiveurs.

"Le trading miroir est de plus en plus populaire, les opérateurs ont de grandes responsabilités, mais cela permet aussi aux traders inexpérimentés d'apprendre les techniques de trading forex".

L'ASIC a déclaré dans un courriel : "Nous sommes conscients de la pratique du trading miroir et nous surveillons cette pratique. Les investisseurs doivent bien réfléchir lorsqu'il s'agit de produits financiers qui suppriment la responsabilité de l'investisseur individuel. Avec ce type d'investissement, vous pouvez perdre plus que votre investissement initial et vous ne connaissez pas la situation financière de la personne qui exécute les trades à votre place."


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums