#1 30-07-2012 10:55:05

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4544
Site web

Des mesures de soutien annoncées d'une voix forte par Mario Draghi

Des mesures de soutien annoncées d'une voix forte par Mario Draghi, il n’en fallait pas plus…


Wall Street encouragée par la BCE, mais la prudence reste de mise.

Vendredi soir, Wall Street a terminé en hausse, clôturant au-delà des 13.000 points pour la première fois depuis début 3 mois grâce à l'enthousiasme suscité par les dirigeants européens.

·         A la clôture, le Dow Jones a finalement pris 1,46% à 13.075,66 points, et le Nasdaq, 2,24% à 2958,09 points. L'indice S&P 500 s'est adjugé pour sa part 1,91% à 1385,97 points.

Cette bonne séance, et l'accélération qui en découle s'explique par les soutiens apportés par la France et l'Allemagne à Mario Draghi, le président de la BCE qui s'est dit prêt à faire le nécessaire pour préserver l'euro.

Selon ses mots : "La BCE est prête à faire tout ce qui est nécessaire pour préserver l'euro, et croyez-moi, ce sera suffisant".

De plus la France et l'Allemagne restent fondamentalement attachées à l'intégrité de la zone euro. Elles sont déterminées à tout faire pour la protéger. Ceci semble annoncer une action concertée entre les gouvernements de la zone euro et les autorités monétaires.

Du coté des investisseurs, ceci ont tendance à croire que la BCE est en train de plancher sur des mesures fortes pour acheter de la dette espagnole et italienne. Mais la prudence reste toujours de mise, car en cas de déception, les conséquences seraient très graves sur les marchés actions, et encore plus sur le marché obligataire.

Les courtiers ont par ailleurs continué à digérer les résultats mitigés des entreprises américaines. Si la performance du groupe pharmaceutique Merck (+4,07%) a été saluée par le marché, le réseau social Facebook a été très lourdement sanctionné par le marché au lendemain de sa publication sans relief, son titre dévissant de 11,70%.

Le Nikkei se reprend après la validation d'une « ETE ».

Ce matin, la bourse de Tokyo a terminé la séance en hausse de 0,80%, les déclarations de plusieurs leaders européens en faveur de l'euro favorisant le retour d'un optimisme prudent parmi les investisseurs.

·         A la clôture, l'indice Nikkei des valeurs vedettes a gagné 68,80 points (+0,80%) à 8635,44 points. Le volume des transactions est resté faible, avec 1,32 milliard de titres échangés sur le marché.

A Tokyo, le marché a désormais les yeux tournés vers la BCE qui se réunit jeudi, et pourrait décider d'intervenir sur le marché obligataire. L'issue de cette réunion pourrait modifier complètement la direction du marché.

Les valeurs des groupes japonais les plus dépendants du marché européen ont bénéficié de ce climat. Konica Minolta a gagné 5,77%, Olympus 1,31%, Ricoh 1,74%, Bridgestone 2,83%.

Fujifilm a connu une des plus fortes hausses du Nikkei (+6,20%) après avoir annoncé vendredi un bénéfice d'exploitation meilleur que prévu au premier trimestre. Nissan, qui a maintenu ses objectifs ambitieux pour l'exercice malgré un premier trimestre difficile, a pris 1,24%.

La bourse de Paris profite toujours de l’effet Draghi.

Depuis l'ouverture des transactions, la bourse de Paris évoluait en nette hausse, poursuivant sur sa lancée des dernières séances grâce au discours volontariste des dirigeants de la zone euro décidés à enrayer la crise.

·         A 09H45, l'indice CAC 40 prenait 0,64% à 3301,38 points.

Le marché parisien était toujours soutenu par l'espoir d'une intervention des dirigeants européens pour enrayer la crise de la dette et soulager les pays les plus vulnérables. Ces propos réconfortants dans la bouche des trois plus importants responsables européens ont ramené du calme et ont rassuré des marchés agités.

Hier soir le président de l'Eurogroupe, a déclaré que la zone euro était prête à agir avec la BCE et à activer le Fond européen de secours. Des propos qui souligne le fait qu’il n’y a plus de temps à perdre si l’Europe veut sortir du marasme dans lequel elle se trouve depuis maintenant 1 an.

Les investisseurs misent en réalité sur une reprise du programme d'achat de titres souverains de la BCE. Les marchés attendent donc les banques centrales au tournant cette semaine, d'autant que la FED tient également une réunion mardi et mercredi.

Les opérateurs surveilleront pour leur part un emprunt de moyen et long terme de l'Italie dans la matinée, ainsi qu'une rencontre à Berlin entre le secrétaire au Trésor américain, Timothy Geithner, le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble et Mario Draghi.

Les valeurs bancaires tiraient une nouvelle fois le marché parisien vers le haut, sur fond d'optimisme en zone euro, à l'image de BNP Paribas (+2,85%), Crédit Agricole (+2,93%) et Société Générale (+2,83%).

Indicateurs économiques

Nous n’attendons aucune annonce économique majeure pour la séance d’aujourd’hui.

Daniel Gravier
XTB (X Trade-Brokers)


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums