#1 26-07-2012 11:04:13

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4629
Site web

Une séance marquée par les publications à la bourse de Paris.

Une séance marquée par les publications à la bourse de Paris.


L’été de tous les dangers à New York.

En fin de journée, la bourse de New York a terminé en légère hausse, incapable de rebondir nettement en raison de la lourde chute d'Apple, dont les résultats décevants ont pénalisé le secteur technologique. le Dow Jones a pris 0,47% mais le Nasdaq a perdu 0,31%.

·         A la clôture, le Dow Jones Industrial a gagné 0,47% à 12.676,05 points, tandis que le Nasdaq, a reculé de 0,31% à 2854,24 points. L'indice S&P 500 a perdu pour sa part 0,03% à 1337,89 points.

Cette tentative de rebond est surtout due aux commentaires de la Fed qui avait l'intention d'annoncer la semaine prochaine ou début septembre de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire. Ceci a bien sur encouragé les investisseurs américains.

La plupart des opérateurs s'attendaient toutefois à ce que la Fed n'annonce rien de définitif, car le marché ne table plus que sur un impact très limité de ce genre de mesures.

En outre, le rebond du Dow Jones provenait d'un réflexe haussier du marché qui cherche à rattraper la baisse excessive de ces dernières séances. Le rebond du Nasdaq a toutefois été rendu difficile en raison du recul d'Apple (-4,32%)

On a un l'impression que le marché n'a pas de direction autre que d'être extrêmement hésitant. C'est un peu l'été de tous les dangers, ce qui pousse les investisseurs à être absent du marché et explique la faiblesse du rebond.

Apaisement des cours du Yen, et soutient de la BCE au MES favorisent un rebond du Nikkei.

Au petit matin, la bourse de Tokyo a terminé la séance en hausse de 0,92%, en raison d'achats opportunistes sur fond de léger repli du yen face à l'euro.

·         A la clôture, l'indice Nikkei 225 a gagné 77,20 points à 8443,10 points. L'activité a été très moyenne, avec 1,91 milliard d'actions échangées sur le marché.

Après plusieurs jours de recul dû aux inquiétudes persistantes pour l'endettement européen et la croissance mondiale, le Nikkei avait clôturé hier à son plus bas niveau depuis début juin. Certains investisseurs ont vu dans la séance stable de Wall Street mercredi une opportunité pour revenir acheter des titres à Tokyo aujourd’hui, en profitant d'une cotation bon marché de nombreux titres.

Il y a un peu de soulagement sur le marché, car les résultats trimestriels décevants d'Apple publiés mardi n'ont pas touché Wall Street autant que les investisseurs le craignaient.

Des opérateurs ont aussi été encouragés par un léger repli du yen face à l'euro. La monnaie unique a été soutenue par des commentaires d'un membre du conseil des gouverneurs de la BCE, , semblant favoriser l'octroi d'une licence bancaire au MES lui permettant d'emprunter directement à la BCE et augmentant sa capacité financière.

Un tel changement pourrait soulager les pays de la zone euro les plus fragiles, ce qui a apaisé les investisseurs et soutenu la monnaie unique européenne.

Rassurés par la perspective d'un geste de la BCE pour apaiser les tensions financières, les valeurs bancaires ont bondi: Mitsubishi UFJ Financial Group de 4,25, Mizuho Financial Group de 4,16 et Sumitomo Mitsui Financial Group de 3,04%.

Paris en attente avant les publications de cet après-midi.

Dès l’ouverture des transactions, la bourse de Paris était en timide hausse, évoluant au rythme des nombreuses publications d'entreprises, dans un marché toujours focalisé sur l'Espagne.

·         A 10h30 l’indice CAC 40 prenait 0,12% à 3085,57 points.

Les opérateurs espèrent que la détente des taux espagnols que l'on a connus hier sur le marché obligataire va se poursuivre. De toutes les façons, plus ces rendements s'envolent, plus la BCE est au pied du mur pour agir.

La BCE a en effet évoqué l'éventualité de doter d'une licence bancaire le futur fonds de secours européen, le Mécanisme européen de stabilité, pour accroître sa force de frappe financière.

Les très nombreuses publications d'entreprises, dont certains poids lourds de la cote, rythmaient les échanges.

Alcatel-Lucent enregistrait la plus forte chute du CAC 40 (-6,97%), évoluant à un nouveau plus bas historique. Les investisseurs sanctionnent la perte enregistrée au second trimestre par l'équipementier et l'annonce d'un nouveau plan d'économies qui prévoit notamment la suppression de 5.000 postes dans le monde.

Daniel Gravier
XTB (X Trade-Brokers)


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums