#1 18-07-2012 11:32:53

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4716
Site web

Le régulateur à Singapour veut réduire le levier Forex

Le régulateur à Singapour veut réduire le levier Forex


Les régulateurs des économies développées luttent contre les nombreux risques associés aux produits négociés de gré à gré. Singapour est le leader de l'économie du Sud-Est asiatique, la MAS se penche en ce moment sur les risques de l'effet de levier forex et CFD. De nouvelles propositions du régulateur pourraient réduire l'effet de levier de 2 % à 5 % (50:1 à 20:1).

L'Autorité monétaire de Singapour analyse les difficultés des investisseurs de détail avec les produits de gré à gré. Le montant élevé des pertes et le manque de compréhension sont les principales préoccupations soulevées par les investisseurs. Singapour est une économie avancée qui rivalise avec Hong Kong pour être l'épicentre financier de l'Asie. Avec un environnement robuste et une réglementation rigoureuse, la petite île est le foyer de l'un des marchés financiers les plus liquides de l'Asie.

Les traders singapouriens ont investi dans un large éventail de produits, dont les actions, les contrats à terme et depuis 2005 les contrats pour la différence (CFD). La MAS réglemente les courtiers CFD qui permettent le trading des actions, matières premières et du forex.

Les courtiers du Royaume-Uni ont été les premiers à mettre en place leur quartier général en Asie sous l'autorité de la MAS, y compris IG, CITY, CMC Markets, GFT et Saxo Bank. Les acteurs locaux ont également occupé une place importante avec Phillip Capital qui domine la scène.

Les produits de gré à gré sont réglementé par la Commodity Trading Act, les nouvelles propositions visent à donner à la Securities and Futures Act plus de pouvoirs. En outre, la MAS propose d'élargir le champ d'application de la SFA pour réglementer les produits dérivés over-the-counter sur les classes d'actifs des matières premières, crédit, actions, devises et taux d'intérêt.

Le dollar de Singapour se négocie actuellement à 1,26 face au billet vert.

Les nouveaux règlements visent à apporter la lumière sur les points suivants :

Améliorer la gestion du risque de crédit par des courtiers et d'atténuer le risque de sur-endettement lié à l'effet de levier pour les investisseurs de détail.

Vérifier que les brokers forex et CFD pour les traders particuliers sont suffisamment capitalisés pour fonctionner dans le respect des exigences réglementaires, et en cas d'insolvabilité,  faciliter une liquidation ordonnée de l'entreprise.

Améliorer la protection et la récupération de sommes d'argent des investisseurs de détail et des biens en cas d'insolvabilité du courtier.

Améliorer la communication des risques afin de mieux mettre en évidence les risques et les conséquences liées à la spéculation de produits dérivés sur marge de manière à aider les investisseurs à prendre des décisions éclairées.

Singapour est le 5e plus grand centre du forex dans le monde, son volume quotidien moyen est de 50 milliards de dollars.

Singapour est un lieu idéal pour les investisseurs avertis, de nombreuses écoles de formation ont été mises en place à travers le pays. Les prestataires de formation ont montré la voie en introduisant les clients des courtiers, non seulement en provenance de Singapour, mais de toute la Malaisie et l'Indonésie.

Le changement de levier a eu des impacts majeurs sur le nombre de clients aux Etats-Unis et au Japon, les potentiels changements à Singapour pourrait avoir un impact négatifs, en particulier si les entreprises chinoises et indiennes cherchent des sites alternatifs pour gérer leur risque de change.


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

En ligne

 

Pied de page des forums