#1 17-07-2012 11:00:24

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4717
Site web

Ben Bernanke suscite un léger espoir dans un marché un brin morose.

Ben Bernanke suscite un léger espoir dans un marché un brin morose.


La publication d’indicateurs décevants pénalise Wall Street.

A la clôture des marchés actions américains hier soir, la Bourse de New York a terminé en baisse, les courtiers s'inquiétant d'une baisse surprise des ventes au détail aux Etats-Unis, en dépit des résultats meilleurs que prévu de la banque Citigroup.

·         Au retentissement de la cloche, le Dow Jones Industrial a abandonné 0,39% à 12.727,21 points, et le Nasdaq, a lâché 0,40% à 2896,94 points. L'indice S&P500 a reculé de 0,23% à 1353,64 points.

C'était une séance très calme, de plein milieu d'été, et si tout le monde reste focalisé sur les résultats d'entreprise, personne n'en attend grand-chose. En outre, le FMI s'est inquiété de nouveaux signes de faiblesse de l'économie mondiale, notamment en zone euro et aux Etats-Unis, et cela n'a pas aidé.

Côté indicateur, les ventes au détail ont enregistré un recul en juin. Ces ventes, regardées de très près par les investisseurs pour jauger la vigueur de l'économie américaine, dont la consommation représente un moteur essentiel, ont ainsi glissé pour le troisième mois d'affilée.

L'humeur négative du marché vient également de la Chine, et du Premier ministre chinois qui a prévenu que la deuxième économie mondiale risquait de connaître des moments difficiles.

En outre, au début d'une semaine chargée en résultats, la performance de Citigroup s'avère meilleure que prévu. La banque américaine, dont le titre est monté de 0,60%, a en effet annoncé un bénéfice net en baisse mais supérieur aux attentes.

Reprise sur fond d’achats opportunistes au Japon.

Ce matin, et pour la première séance de la semaine pour cause de jour férié au japon, la bourse de Tokyo a terminé en légère hausse de 0,35%, tirée par des achats opportunistes de titres rendus attractifs par les fortes baisses de ces dernières semaines.

·         A la clôture, l'indice Nikkei 225 a grignoté 30,88 points à 8755,00 points. L'activité a été très faible, avec 1,51 milliard d'actions échangées sur le marché.

Les investisseurs sont restés prudents, dans un climat toujours plombé par les incertitudes sur la croissance mondiale en général et sur la zone euro en particulier. Le marché a été très peu actif malgré une pause de trois jours, tout juste animé par les ordres d'achat donnés par des opérateurs scrutant les bonnes affaires à réaliser après des semaines de morne activité.

Le Nikkei restant à un niveau jugé sous-évalué par nombre d'analystes, des investisseurs ont acquis un certain nombre de titres à prix cassés, faisant relever l'indice de référence.

Les principaux bénéficiaires de ce mouvement ont été les valeurs dites "défensives", comme l'industrie pharmaceutique, Takeda gagnant 1,67%, la télécommunication mobile, Softbank augmentant de 0,98%, et l'immobilier, Mitsubishi Estate montant de 2,34%.

Publications cruciales pour la séance d’aujourd’hui.

Dans les premiers échanges, la bourse de Paris tournait autour de l’équilibre, dans un marché toujours aussi attentiste.

Les investisseurs optent en effet pour la prudence avant l’audition, programmée sur deux jours, mardi et mercredi, du patron de la FED, Ben Bernanke, devant le Congrès.

Il devrait présenter un bilan en demi-teinte de l’économie américaine et confirmer le ralentissement de l’activité depuis plusieurs mois. Pour autant, le bureau, tout comme la majorité des économistes, n’anticipe pas de nouveau programme d’assouplissement quantitatif (QE3) car la santé de l’économie ne le nécessite pas.

De nombreux noms de la cote américaine doivent publier leurs résultats dans l’après-midi, ce qui pourrait regonfler les volumes. Hier, ils ont été particulièrement faibles, avec seulement 1,76 milliard d’euros traité sur le Cac 40, soit autant qu’un jour férié !

Parmi les publications attendues, celles de Coca-Cola, Goldman Sachs, Intel, Johnson & Johnson, Mattel et Yahoo ! En France, une seule valeur du Cac 40 passe sur le gril : le groupe hôtelier Accor publiera son chiffre d’affaires après Bourse.

Indicateurs économiques :

10:30 Grande-Bretagne Indice de Prix à la Consommation
14:30 États-Unis Indice de Prix à la Consommation
14:30 États-Unis Core IPC (Ex - Aliments et Énergie)
15:15 États-Unis Production Industrielle

Bonne journée à tous et bon trading !

Daniel Gravier
XTB France


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums