#1 29-06-2012 11:12:33

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4629
Site web

L'accord sur l'union bancaire, premier pas d'un fédéralisme salvateur?

L'accord sur l'union bancaire, premier pas d'un fédéralisme salvateur ?


Wall Street sanctionne la réforme Obama sur la santé.

Hier soir, Wall Street a terminé en baisse en dépit d'une nette remontée en fin de séance, dans un marché focalisé sur le sommet européen de Bruxelles et digérant le oui de la Cour suprême américaine à la réforme de santé.

·         A la clôture, le Dow Jones Industrial a reculé de 0,20% à 12.602,26 points et le Nasdaq, de 0,90% points à 2849,49 points. L'indice S&P 500 a abandonné 0,21% à 1329,04 points.

Le marché s'est très bien repris en fin de séance, car, outre l'approche de la fin du trimestre vendredi, qui incitait les investisseurs à équilibrer leurs portefeuilles, les courtiers sont restés focalisés sur le sommet européen qui a débuté hier à Bruxelles, au cours duquel les dirigeants de la zone euro ont tenté d'apaiser la crise de la dette outre-Atlantique.

Les dirigeants européens tentaient hier soir de faire avancer leur intégration économique afin de sauver l'euro, mais aussi de s'entendre sur des mesures d'urgence pour aider les pays les plus fragiles.

Le marché avait été ébranlé plus tôt dans la journée par la décision de la Cour suprême des Etats-Unis de confirmer dans son intégralité la loi sur la réforme de l'assurance-maladie de Barack Obama, apportant toutefois certaines limitations à l'extension de l'aide aux plus pauvres.

Le passage de cette loi va certainement se traduire par des coûts plus importants pour les entreprises, ce qui est négatif pour les cours boursiers…

Le Nikkei au-dessus des 9000 points après les décisions en Europe.

Durant les séances asiatiques, l'indice Nikkei de la bourse de Tokyo a terminé la séance en forte hausse de 1,50% soutenu par l'affaiblissement du yen face à la monnaie européenne et par les résultats obtenus lors du sommet de la zone euro à Bruxelles.

·         Le Nikkei 225 a gagné 132,67 points pour s'afficher à 9.006,78 points, finissant au-dessus de 9.000 points pour la première fois depuis début mai. La journée boursière a été plutôt active par rapport aux jours antérieurs, avec 2 milliards de titres échangés sur le marché.

Après avoir évolué en repli, les valeurs se sont nettement redressées à la mi-journée, de bonne nouvelles étant entre-temps arrivées d'Europe et ayant donné du tonus à l'euro déprimé ces derniers jours.

La zone euro a fait part vendredi de sa volonté de mettre en place d'ici à fin 2012 un mécanisme qui permettra de recapitaliser les banques directement via ses fonds de secours, sous certaines conditions.

L'euro a vraisemblablement aussi profité du fait que l'Espagne et l'Italie ont finalement levé leurs réserves et donné leur accord au pacte de croissance d'un montant de 120 milliards d'euros. Les deux pays s'étaient lancés dans un bras de fer avec leurs partenaires européens pour qu'ils leur viennent en aide rapidement, réservant leur accord sur ce pacte.

Ces informations rassurantes, issues d'un sommet de la zone euro à Bruxelles, ont permis à nombre d'actions, de changer de direction à la mi-journée, pour finalement finir sur une note positive.

Une union bancaire bienvenue pour le marché.

Ce matin, à l’instar des autres places européennes, la bourse de Paris s’inscrit en forte hausse à la faveur de l’accord intervenu à Bruxelles sur le secteur bancaire.

En effet, les leaders européens se sont entendus sur la création d’une instance de supervision pour les établissements de la zone euro. Ils ont par ailleurs convenu que les banques pourraient être recapitalisées directement par le Mécanisme européen de stabilité financière, permettant ainsi d’éviter aux Etats d’alourdir leur dette.

Ce qui provoque depuis le début de séance un net rally sur les actifs à risque, car il semble que les leaders de la zone euro sont parvenus à leurs fins.

Les valeurs financières sont les plus recherchées, les bancaires signant la plus forte hausse sectorielle en Europe. BNP Paribas progresse de 6,29% , Crédit Agricole de 5,92%, Société Générale de 6,24%.

·         Au niveau obligataire, le coût des emprunts se détend : le rendement de l’obligation espagnole à dix ans se détend à 6,5054%, tandis que celui du papier italien de même échéance diminue à 5,88973%.

·         Sur le marché des changes, l’euro se reprend à 1,2564 $,

·         A 10h30, le Cac 40 progresse de 2,31% à 3.122,27 points.

Indicateurs économiques :


L'indicateur économique KOF en Suisse est ressorti à 1,16 en forte progression (valeur précédente 0,81 ; concensus 0,86)

Bonne journée à tous et bon trading !

Daniel Gravier
XTB (X Trade-Brokers)


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums