#1 26-06-2012 11:08:20

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4658
Site web

Le CAC en légère hausse dans un contexte toujours aussi incertain

Le CAC en légère hausse dans un contexte politico-économique toujours aussi incertain.


C’est toute l’économie qui tourne au ralenti.

Hier soir, la bourse de New York a fini en baisse, déprimée par la poursuite de la crise de la dette en Europe, avec la demande d'aide formulée par Chypre à quelques jours d'un sommet crucial.

·         A la clôture, le Dow Jones Industrial a reculé de 1,09% à 12.502,66 points, et le Nasdaq, 1,95%  à 2836,16 points. L'indice S&P 500 a perdu 1,60%  à 1313,72 points.

Ces dernières séances, les investisseurs essaient au maximum de réduire l'exposition au risque de leur portefeuille. Ils craignent que le sommet européen à venir accouche encore une fois d’un plan stérile.

Les indices new-yorkais suivent les marchés européens à la baisse, alors que l'incertitude des investisseurs a été renforcée par la demande formelle d'aide financière soumise par l'Espagne pour ses banques.

Le gouvernement espagnol avait annoncé que ses banques auraient besoin de 62 milliards d'euros au maximum, tandis que la zone euro a proposé au maximum 100 milliards d'euros.

Au-delà des seuls cas ibérique et italien, l'impatience est grande à l'extérieur de la zone euro. Les marchés attendent avec anxiété des solutions notables et concrètes de la part des dirigeants de la zone euro lors du sommet à venir.

Ceci, alors que la crise continue de s'étendre: la République de Chypre a présenté officiellement une demande d'aide financière à la zone euro pour renflouer son système bancaire.

En outre, les investisseurs américains suivent avec appréhension l'énorme ralentissement en Chine, moteur de la croissance économique dont les statistiques sont vraiment en bernes.

Cette tension générale se reportait sur les valeurs financières. Bank of America a cédé 4,28%, Citigroup 4,43%.

Tokyo s’ajuste à la baisse suite aux tensions politiques internes.

Ce matin, l'indice Nikkei de la bourse de Tokyo a terminé la séance en baisse de 0,81% sous l'effet d'une hausse tendancielle du yen face à l'euro et au dollar, des affres de la zone euro et du vote d'une augmentation de la taxe sur la consommation au Japon.

·         A la clôture, l'indice Nikkei 225 a cédé 70,63 points pour s'afficher à 8663,99 points. La séance a été modérément active, avec 1,8 milliard de titres échangés sur le marché.

Le marché tokyoïte a reflété les inquiétudes redoublées concernant la capacité de la zone euro à sortir du cercle infernal de l'endettement et à sauver ses banques en difficultés après la demande d'aide financière formulée par l'Espagne puis Chypre.

Le marasme européen pèse sur l'économie japonaise en faisant flamber le yen face au dollar et à la devise européenne, pénalisant les exportations nippones. La devise du Japon sert de monnaie refuge convoitée par les investisseurs fuyant les actifs risqués comme l'euro.

Les acteurs de la place tokyoïte attendaient par ailleurs le vote par la chambre basse japonaise d'une réforme fiscale comprenant une loi sur l'augmentation de la taxe sur la consommation.

Le but de ce texte est de rééquilibrer en partie les recettes publiques, le budget de l'Etat reposant depuis plusieurs années pour plus de moitié sur l'émission d'obligations qui gonflent la dette nationale déjà disproportionnée.

Timide rebond à la bourse de Paris

Dès l’ouverture des transactions, la bourse de Paris reprend quelques couleurs, dans un marché qui reste cependant nerveux dans l’attente du sommet européen des 28 et 29 juin.

Les intervenants continuent de s’interroger sur la capacité des leaders politiques à adopter les mesures susceptibles d’enrayer la crise de la zone euro. Chypre a été hier soir le cinquième pays à demander l’aide de l’Union européenne, tandis que Moody’s a annoncé avoir déclassé les notes de 28 banques espagnoles, décision qui fait suite à l’abaissement de la note souveraine du pays par l’agence.

Largement anticipée, cette dégradation n’a pour l’heure guère d’impact sur l’euro, qui se reprend à 1,2519 $.

L’évolution du coût du crédit sera de nouveau au centre de l’attention à l’occasion de l’adjudication par Rome de 2 à 3 milliards d’euros de bons du Trésor, tandis que Madrid doit procéder à l’émission de bons à trois et six mois.

·         A 10h25, le Cac 40 gagne 0,17% à 3.026,88 points.

Indicateurs économiques :

16:00 États-Unis Confiance des Consommateurs Juin 63.5 64.9


Bonne journée à tous et bon trading !

Daniel Gravier
XTB (X Trade-Brokers)


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums