#1 14-06-2012 11:31:17

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4627
Site web

Les places boursières commencent à se préparer au scrutin grec

Les principales places boursières commencent à se préparer au scrutin grec.


Wall Street termine en baisse, l'avenir ne s'annonce pas vraiment radieux.

Hier soir, la bourse de New York a terminé en baisse, dans un marché sans grande inspiration dans l'attente du scrutin crucial en Grèce dimanche: le Dow Jones a cédé 0,62% et le Nasdaq 0,86%.

·         A la clôture, le Dow Jones Industrial a perdu 0,62% à 12.496,38 points, et le Nasdaq, 0,86% à 2818,61 points. L'indice S&P 500 a reculé de 0,70%  à 1314,88 points.

La faiblesse des marchés est générale et on a eu des indicateurs plutôt faibles. Les investisseurs attendent en particulier les élections législatives en Grèce dimanche et donc il n'y a pas trop d'échanges avant ce vote crucial qui va déterminer si Athènes reste ou non dans la zone euro.

Surtout que la crise en Grèce semble être en train de gagner son voisin chypriote. Après l'Irlande, le Portugal, l'Espagne, la Grèce et l'Italie, la pression des marchés s'est en effet accentuée sur le troisième plus petit Etat européen.

Les autorités de la République de Chypre, explorant les pistes de renflouement, pourraient opter pour une aide bilatérale plutôt que celle de l'Union européenne afin d'aider les banques du pays en difficulté. Reste que le sauvetage ne serait que d'une poignée de milliards de dollars, rien en comparaison avec ce qui se passe en Grèce.

En outre, Wall Street a suivi l'audition au Sénat du PDG de JPMorgan Chase, et les marchés ont semblé apprécier la performance de M. Dimon: le cours de la banque américaine a gagné 1,57% à 34,30 dollars.

Le marché Tokyoïte évolue en ordre dispersé

A la clôture du marché action japonais, l'indice Nikkei de la bourse de Tokyo a terminé la séance en baisse de 0,22%. Les investisseurs ont préféré réserver leurs achats dans l'attente des résultats d'une réunion de la Banque du Japon et d'élections cruciales en Grèce dimanche.

La forte dégradation de la note de l'Espagne par l'agence Moody's a également pesé sur le moral, de même que les statistiques décevantes relatives aux ventes de détail publiées la veille aux Etats-Unis.

·         A la clôture, l'indice Nikkei 225 a abandonné 0,22%, pour s'afficher à 8568,89 points, limitant ses pertes grâce à un léger repli du yen face à l'euro. Le volume des transactions a été particulièrement faible, avec seulement 1,39 milliard d'actions échangées sur le marché.

Les investisseurs hésitent à prendre position avant une réunion jeudi et vendredi du comité de politique monétaire de la BoJ, dont les membres sont incités par le gouvernement à amplifier le dispositif d'assouplissement monétaire.

La crise en Europe et la flambée subséquente du yen constituent d'importants facteurs de risques susceptibles d'entraver le redressement du Japon après la catastrophe de mars 2011.

Les investisseurs restaient par ailleurs tournés vers la Grèce à quatre jours d'un scrutin crucial pour le maintien du pays dans la zone euro. Les marchés craignent qu'en cas de victoire de la gauche radicale grecque, opposée aux plans d'austérité voulus par les bailleurs de fonds du pays en échange de leur aide, Athènes n'honore pas son engagement à poursuivre les réformes, contraignant à terme le pays à quitter la zone euro.

Dans ce contexte, les valeurs ont évolué en ordre dispersé...

Prudence sur le marché parisien.

Dans les premiers échanges, la Bourse de Paris fait preuve de prudence alors que les pays de la périphérie de la zone euro sont à nouveau au centre de l’attention.

Rome s’apprête à adjuger 4,5 milliards d’euros d’obligations à trois, sept et huit ans. Les investisseurs suivront d’autant plus près l’évolution des rendements de la dette transalpine que les spéculations vont bon train sur un éventuel sauvetage de l’Italie.

Comme à l’accoutumée, la séance devrait être ballottée entre les craintes de sortie de la Grèce de la zone euro avant les élections de ce week-end et les anticipations de détente monétaire aux Etats-Unis à l’occasion de la réunion du conseil de la Fed.

A 10h40, le Cac 40 cède 0,71% à 3.008,66 points.

Indicateurs économiques :

14:30 États-Unis Demande d'inscription hebdomadaire au chômage
14:30 États-Unis Indice de Prix à la Consommation
14:30 États-Unis Core IPC (Ex - Aliments et Énergie)

Bonne journée à tous et bon trading !

Daniel Gravier
X Trade-Brokers


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums