#1 15-05-2012 13:05:32

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4627
Site web

Aucun signe d’amélioration dans le dossier grec

Aucun signe d’amélioration dans le dossier grec


Wall Street touche un plus bas annuel

Hier soir, Wall Street a clôturé sur un fort recul, retrouvant des niveaux plus vus depuis fin janvier, hantée par le blocage politique en Grèce et par le climat de tension prédominant en Europe.

A la clôture, le Dow Jones Industrial a cédé 0,98% à 12.695,35 points, et le Nasdaq a reculé de 1,06% à 2902,58 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 1,11% à 1338,35 points, son niveau le plus bas depuis février.

Durant la séance, l'Europe, le ralentissement de l'économie en Chine, et l'absence de nouvelles aux Etats-Unis, rien n’a été fait pour remonter le moral des courtiers, et ceci a lourdement pesé sur le marché.

Du coté de la Grèce, le chef de l'Etat a tenté de provoquer un choc en proposant un gouvernement de technocrates et une nouvelle réunion des dirigeants de partis.

En dépit de ces efforts, la nervosité des marchés à l'égard d'une possible faillite de la Grèce et d'une sortie du pays de la zone euro, est restée palpable sur la place new-yorkaise tout au long de la séance.

L'économie grecque n'est pas en soi assez importante pour déstabiliser l'économie mondiale, mais le risque de contagion sur le marché de la dette est assez réel pour que cela mette les marchés financiers sous tension.

D’un autre coté l'indice S&P 500 est passé en-deçà du seuil psychologique de 1.340 points pour la première fois depuis début février, laissant paraître la méfiance profonde des investisseurs.

Par ailleurs, le faible volume d'échanges a empiré les choses car il est plus difficile de stabiliser le marché en l'absence de nombreux participants, dans des séances de plus en plus volatils.

Tokyo ne semble plus croire à une solution sans casse.

Au petit matin sur les marchés asiatiques, le réveil fut douloureux, avec la bourse de Tokyo qui terminait en baisse de 0,81%, à cause d'inquiétudes persistantes pour la zone euro confrontée au casse-tête grec.

A la clôture, l'indice Nikkei 225 a cédé 73,10 points à 8900,74 points. L'activité a été moyenne, avec 2,06 milliards d'actions échangées sur le marché.

Les investisseurs sont restés focalisés sur l'incertitude politique en Grèce, où aucun gouvernement de coalition n'était formé. Des craintes s'exprimaient quant à l'avenir de la Grèce dans la zone euro, et plus largement sur les risques encourus par l'union monétaire si Athènes devait s'en retirer.

Un certain attentisme prévalait en outre avant la première rencontre prévue plus tard dans la journée entre le nouveau président français, François Hollande, et la chancelière allemande, Angela Merkel.

Certains redoutaient des divergences au sein du couple franco-allemand, moteur de l'Union européenne, M. Hollande appelant à des mesures en faveur de la croissance tandis que Mme Merkel insiste sur la stricte maîtrise des déficits.

Ces difficultés européennes renforçaient les doutes déjà nombreux des opérateurs quant à la vigueur de la reprise économique mondiale, la croissance en Chine donnant des signes de ralentissement.

L'anxiété générale maintenait de surcroît le yen sur la pente ascendante, la monnaie japonaise étant considérée comme une valeur refuge par les investisseurs par temps économique difficile.

Rebond technique à la bourse de Paris.

En ce début de séance, la bourse de Paris progresse dans les premiers échanges.

Le Cac 40, reprend 1,15%à 3.092,89 points à 10h00.

Le rebond domine également ailleurs en Europe. Le Footsie reprend 0,64% à Londres et le Dax est en hausse de 0,58% à Francfort.

Les craintes entourant la zone euro restent pour autant bien présentes et trouvent un écho sur le marché des devises, où la monnaie unique se traite toujours à moins de 1,29 dollar (1,2866), au plus bas depuis janvier.

Et sur le marché secondaire de la dette, le rendement de l’obligation souveraine espagnole à 10 ans reste bien hissé au-dessus du seuil jugé critique de 6% . A noter d’ailleurs que Moody’s a dégradé la note de crédit de long terme de 26 banques italiennes.

Indicateurs économiques

11:00 Zone Euro PIB s.a.
14:30 Etats-Unis indice de Prix à la Consommation
14:30 Etats-Unis  Core IPC (Ex - Aliments et Énergie)
14:30 Etats-Unis Ventes au Détail hors automobiles
14:30 Etats-Unis Ventes au Détail

Commentaires de marché fournis par XTB


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums