#1 27-04-2012 11:05:11

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4717
Site web

L'Europe sous le joug des agences de notations.

L'Europe sous le joug des agences de notations.


Optimisme modéré sur la place New Yorkaise

Hier soir, la bourse de New York a terminé en hausse, gagnée par un regain d'optimisme à la veille de la publication des premières estimations officielles de la croissance américaine pour le premier trimestre.

·         Le Dow Jones a gagné 0,87% à 13.204,62 points, et l'indice S&P 500 a gagné 0,67%, à 1399,98 points.

Après une ouverture en légère baisse, Wall Street s'est hissée en territoire positif, dopée par un regain d'optimisme des investisseurs à la veille de la publication des estimations officielles de la croissance américaine au premier trimestre.

Ce rebond en cours de séance traduit surement le besoin de se positionner avant la publication d'un chiffre meilleur que prévu. En outre, le marché a salué un net rebond des promesses de vente de logement aux Etats-Unis en mars, qui sont désormais à leur plus haut niveau en près de deux ans.

L'optimisme des courtiers avait toutefois été tempéré en début de séance par l'annonce d'une baisse moins forte qu'attendu des inscriptions hebdomadaires au chômage.

La banque centrale Japonaise déçoit les investisseurs.

Ce matin, la bourse de Tokyo a terminé la séance en baisse de 0,43%, les investisseurs n'ayant pas été convaincus par les mesures de la banque centrale japonaise destinées à soutenir la reprise économique.

·         A la clôture, l'indice Nikkei 225 perdait 40,94 points à 9520,89 points. L'activité a été moyenne, avec 2,19 milliards d'actions échangées sur le marché.

La bourse était dans l'attente de la réunion de la Banque centrale du Japon et la publication de résultats financiers de plusieurs grands groupes japonais. Les opérateurs n'ont pas été convaincus par les décisions du comité de politique monétaire de la Banque centrale du Japon qui a décidé d'élargir encore ses achats d'actifs afin d'impulser la reprise et de lutter contre la déflation.

Retour au premier plan des agences de notation.

A l’ouverture, le marché action parisien évoluait en nette baisse affaiblie par la dégradation de la note de l'Espagne par Standard and Poor's qui alimente les craintes sur la crise en zone euro.

·         A 10h30 l'indice CAC 40 prenait tout juste 0,24% à 3237,47 points.

La bourse de Paris était plombé par la dégradation de la note de l'Espagne de deux crans, de "A" à "BBB+", par Standard and Poor's, qui s'inquiète de la capacité du pays à respecter ses objectifs budgétaires avec une économie en récession.

Cette nouvelle n'est pas totalement une surprise mais elle pèse sur le moral des marchés en zone euro. La sanction de S&P intervient sur fond d'incertitudes politiques dans plusieurs pays et au moment où les investisseurs s'interrogent sur la manière dont les déficits peuvent être réduits dans un contexte économique déprimé.

Dans la foulée, les taux obligataires à 10 ans de l'Espagne et de l'Italie se tendaient nettement, alors que Rome se présente devant les marchés à 11H00 pour emprunter entre 3,75 et 6,25 milliards d'euros à moyen et long terme.

Indicateurs économiques :

14:30 États-Unis PIB Annualisé

Proverbe :

« L'argent est plus utile que la pauvreté, ne serait-ce que pour des questions financière » Woody Allen

Bonne journée à tous et bon trading !

Daniel Gravier
X-Trade Brokers


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums