#1 23-04-2012 10:43:12

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4713
Site web

Le marché commence à s'intéresser aux élections françaises.

Le marché commence à s'intéresser aux élections françaises.


Quand Wall Street subit l’influence de la présidentielle française.

Alors que vendredi dernier, Wall Street terminait sur une notre positive, la bourse de New York aborde cette semaine avec nervosité, les yeux rivés sur les résultats du premier tour de l'élection présidentielle française, tout en espérant que se confirment aux Etats-Unis les débuts encourageants de la saison des résultats trimestriels d'entreprises.

Outre la situation préoccupante de l'Espagne, dont les taux d'emprunts souverains ont encore augmenté, Wall Street a été très influencée par les résultats globalement positifs des grandes entreprises américaines.

Cette tendance devrait se poursuivre dans les prochains jours. Le marché se prépare à une semaine chargée en publications trimestrielles, avec les résultats notamment de Boeing mercredi, d'ExxonMobil, Amazon, Pepsi ou Ford jeudi, et de Chevron vendredi.

Mais au-delà des performances des sociétés américaines, les investisseurs regardent vers l'Europe. Les opérateurs scrutaient ainsi nerveusement la France, et l’opposition entre le président sortant Nicolas Sarkozy, perçu à Wall Street comme étant plus favorable aux marchés, et le candidat socialiste François Hollande, favori des sondages.

Après une relative indifférence de la part de la Bourse de New York, cette élection commence à apparaître comme un facteur de poids. Les investisseurs se réveillent et comprennent qu'un gouvernement socialiste ne soutiendra pas nécessairement une politique d'austérité. Or, l'austérité est « supposée » être la solution à la crise souveraine en Europe….

Tokyo reste prudente en ce début de semaine.

Ce lundi matin, la bourse de Tokyo a terminé la séance en léger recul de 0,20%, sur fond de prudence avant une série de résultats d'entreprises et une décision de politique monétaire de la Banque du Japon.

·         A la clôture, l'indice Nikkei 225 a cédé 19,19 points à 9542,17 points. L'activité a été faible, avec 1,53 milliard d'actions échangées sur le marché.

Le Nikkei avait pourtant ouvert dans le vert, encouragé par de bons résultats d'entreprises américaines publiés en fin de semaine dernière. Mais a subi les conséquences d'un certain renforcement du yen face à l'euro, en raison des perspectives de victoire de François Hollande à l'élection présidentielle.. L'activité est restée calme, nombre d'investisseurs attendant les résultats annuels de poids lourds  tokyoïte d'ici vendredi, comme Honda, NTT Docomo ou Sharp.

Des opérateurs sont restés attentistes avant la réunion de la Banque du Japon qui doit rendre vendredi sa décision de politique monétaire. Certains tablent sur un nouvel assouplissement monétaire de l'institut pour favoriser l'activité.

Le marché choisit son candidat.

A l'ouverture, la bourse de Paris évoluait en nette baisse, dans un marché méfiant quant à l'issue des élections en France.

·         A 10h20 le contrat future sur l’indice CAC 40 perd 1,44% à 3143,67 points.

Dans la foulée, le taux à 10 ans de la France se tendait sur le marché obligataire, signe d'une certaine nervosité des investisseurs.

Le premier tour des élections présidentielles françaises n'a pas délivré de message clair, ce qui pourrait accroître les inquiétudes sur la situation de la France.

Quoiqu'il en soit, concernant les deux candidats qui se disputeront la victoire, il manque aux deux programmes une stratégie crédible et intelligible pour doper la compétitivité et la croissance, estiment les analystes.

D'autres analystes, voit dans l'éventuelle victoire de François Hollande le risque que la chancelière allemande perde son principal allié, Nicolas Sarkozy, dans la gestion de la crise de la dette.

Cette élection se tient, alors que la situation en zone euro inquiète les investisseurs qui se demandent comment les déficits pourront être réduits comme prévu dans un contexte de faible croissance ou de récession.

·         L'euro perd du terrain ce matin, dans un marché préoccupé par l'arrivée en tête du candidat socialiste François Hollande au premier tour de l'élection présidentielle française.

·         Au niveau de l'or noir, le baril de Brent de la mer du Nord s’échange à 118,60 dollars. Le marché est d'humeur prudente actuellement, et nous avons des chiffres importants attendus pour cette semaine, dont l'indice sur l'activité manufacturière pour la Chine, qui est un important acheteur de pétrole.

Indicateurs économiques :

Nous n'attendons aucune annonce économique majeure pour la séance d’aujourd’hui.

Proverbe :

« Lire attentivement les cours de la Bourse, c'est une étude ; achetez quelques valeurs, c'est une leçon »

René Dorin

Bonne journée à tous et bon trading !

Daniel Gravier
XTB France


Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

Hors ligne

 

Pied de page des forums