#1 18-12-2011 09:34:36

Climax
Administrateur
Date d'inscription: 30-08-2008
Messages: 4642
Site web

Régulation, trading haute fréquence: la directive MIF est insuffisante

Régulation, trading haute fréquence
la directive MIF II est insuffisante

PARIS, 16 déc 2011 (AFP)


La révision de la directive sur les marchés d'instruments financiers (MIF II) est actuellement insuffisante notamment en matière de régulation et d'encadrement du trading à haute fréquence, a estimé vendredi l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Les propositions de la Commission européenne comportent "de bonnes avancées de principe" notamment sur la protection des investisseurs et la transparence des marchés, mais "trop d'éléments restent en suspens", a déploré Thierry Francq, secrétaire général de l'AMF lors d'une conférence de presse.

Ce texte prévoit une nouvelle catégorie de plateformes de négociation, les OTF (Organised Trading Facilities), sortes d'antichambres entre les marchés de gré à gré et ceux réglementés.

"Nous craignons que certains acteurs sortent des marchés réglementés pour aller vers les OTF" où les règles d'exécution des ordres sont discrétionnaires et donc beaucoup moins contraignantes, a indiqué M. Francq.

Il faut que la directive MIF II prévoit "un mécanisme qui assure que les OTF ne soient utilisées que si cela est nécessaire c'est-à-dire quand les marchés réglementés ou organisés ne sont pas adaptés, ce qui est le cas pour certains produits dérivés", a-t-il insisté.

Le régulateur regrette aussi le manque d'encadrement du trading haute fréquence (HFT), qui concerne aujourd'hui 30 à 40% des transactions financières effectuées au sein de l'Union européenne.

L'AMF a accès aux carnets d'ordres des plateformes établies en France.

Mais la directive ne prévoit pas l'accès des régulateurs aux carnets d'ordres de l'ensemble des plateformes boursières de l'Union européenne.

"On risque de passer à côté de manipulations de cours. Il faut des règles très précises de conservation et de transmission des ordres. Cela coûte très cher, mais soit on accepte le HFT et les coûts qui vont avec, soit il faut renoncer à cette pratique", a estimé le secrétaire général.

Il a aussi proposé de donner à l'autorité de régulation financière européenne (Esma) de meilleurs outils pour encadrer le trading haute fréquence et notamment "la capacité d'agir sur la latence", le temps entre le passage et l'exécution d'un ordre en Bourse.


Le trading du forex et des CFD est réservé aux traders professionnels. Les compétences requises pour gérer les risques sont trop complexes pour les traders amateurs. Les pertes peuvent être supérieures au dépôt initial.

Hors ligne

 

Pied de page des forums