Menu

Le dollar américain (USD) - Principales caractéristiques

Dollar US

Le dollar américain (signe : $ ; code : USD ; également abrégé US $ et dénommé dollar ou dollar US) est la monnaie officielle des États-Unis et de ses territoires insulaires selon la Constitution des États-Unis. Pour des raisons pratiques, il est divisé en 100 unités de cents (¢) plus petites, mais il peut être officiellement divisé en 1000 unités (₥). La monnaie fiduciaire est constituée de billets de banque de la Réserve fédérale libellés en dollars américains.

C'est actuellement la devise la plus importante au monde et la monnaie de réserve mondiale la plus échangée sur les marchés des changes. Depuis la suspension, en 1971, de la convertibilité de la monnaie américaine métal précieux, le dollar américain est, de facto, une monnaie fiduciaire. Comme c'est de loin la monnaie la plus utilisée dans les transactions internationales, l'USD est la principale monnaie de réserve mondiale. Plusieurs pays l'utilisent comme monnaie officielle et, dans beaucoup d'autres, c'est la monnaie de facto.

Au 12 juillet 2017, il y avait environ 1,56 billions de dollars en circulation, dont 1,52 billions de dollars en billets de la Réserve fédérale. (les 40 milliards restants sont sous forme de pièces de monnaie.)

Nous décrirons ci-dessous les principales caractéristiques du dollar américain et son rôle dans l'économie mondiale, en commençant par une description de l'économie américaine par rapport à sa monnaie.

Profil économique des États-Unis

Aujourd'hui, les États-Unis représentent la plus grande puissance économique mondiale avec un produit intérieur brut qui a atteint plus de 18 billions de dollars en 2016. Cette valeur est calculée sur la base du modèle de parité de pouvoir d'achat, elle est cinq fois supérieure à celle de l'Allemagne, trois fois à celle du Japon et sept fois à celle du Royaume-Uni.

Aujourd'hui, l'économie américaine est principalement axée sur le secteur des services, plus de 80 % de son PIB étant produit par les services commerciaux, les soins de santé, la finance, l'immobilier et les transports. Toutefois, la taille importante du secteur manufacturier américain rend toujours le dollar américain très sensible à ses résultats.

Étant donné que les États-Unis ont les marchés des titres à revenu fixe et des actions les plus liquides du monde, les investisseurs étrangers augmentent régulièrement leurs achats d'actifs américains. En fait, les investissements étrangers directs aux États-Unis représentent environ 40 % des entrées nettes mondiales aux États-Unis. En termes nets, les États-Unis absorbent plus de 70 % de l'épargne étrangère totale, ce qui signifie que si les investisseurs étrangers n'étaient pas satisfaits des profits réalisés sur les marchés d'actifs américains, ils pourraient décider de rapatrier leur argent ou de l'investir ailleurs, la valeur de ces actifs et du dollar américain en souffrirait donc considérablement.

Le volume des exportations et des importations américaines est supérieur à celui de tout autre pays. La taille de son économie est telle qu'elle ne représente que 12 % du PIB. Malgré cela, elle est actuellement confrontée à un important déficit de la balance courante, qui ne cesse de croître chaque année. Ce déficit est le principal problème de l'économie américaine depuis plus d'une décennie (sans compter, bien sûr, la crise financière de 2008).

Ces dernières années, le problème s'est aggravé à mesure que le financement financier diminuait, les banques centrales d'autres pays ayant diversifié certains de leurs avoirs de réserve et changé leurs dénominations, passant du dollar à l'euro. Cet important déficit du compte courant rend le dollar très sensible aux variations des flux de capitaux. C'est pourquoi, afin d'éviter une nouvelle baisse du dollar américain due aux échanges commerciaux, les États-Unis doivent attirer un volume important d'entrées quotidiennes de capitaux.

Les États-Unis représentent environ 20 % du commerce mondial et sont également le principal partenaire commercial de la plupart des pays. C'est important, car les variations de la valeur du dollar et sa volatilité ont une influence importante sur les activités commerciales des États-Unis avec d'autres pays. Plus précisément, si le dollar est plus faible que les autres devises, il est plus probable que les exportations américaines vers les partenaires commerciaux augmentent, mais si la valeur du dollar augmente, la demande d'exportations pourrait diminuer.

Vous trouverez ci-dessous une liste des principaux partenaires commerciaux des États-Unis. La liste des principaux marchés d'exportation est pertinente car elle classe ces pays en fonction de leur croissance et de leur stabilité politique. Par exemple, si l'économie canadienne ralentit, la demande de biens et services américains diminuera, ce qui aura un effet négatif sur l'économie américaine.

  • Principaux marchés d'exportation : Canada, Mexique, Japon, Royaume-Uni et Union européenne.
  • Principales sources d'importation : Canada, Chine, Mexique, Japon et Union européenne.

Entités chargées de réglementer la politique monétaire et budgétaire américaine : la Réserve fédérale américaine (FED)

L'autorité responsable de la gestion de la politique monétaire aux États-Unis est la Federal Reserve Board (FED). La fonction de la FED est de définir et de mettre en œuvre la politique monétaire du pays par l'intermédiaire du Comité fédéral de l'open market (FOMC). Dans le FOMC, les membres votants sont les sept directeurs du Federal Reserve Board, ainsi que cinq présidents des 12 banques de réserve du district. Le FOMC tient 8 réunions par an, qui sont suivies de très près par les marchés en raison d'éventuelles annonces liées à l'évolution des taux d'intérêt ou aux prévisions de croissance.

La FED jouit aujourd'hui d'une grande indépendance dans la définition de la politique monétaire, car elle est moins soumise à l'influence politique du fait que la plupart de ses membres siègent pendant de longues périodes. Cela leur donne la possibilité de couvrir les différentes étapes au cours desquelles un parti prédomine à la présidence et/ou au congrès.

La Réserve fédérale publie un rapport semestriel sur la politique monétaire en février et juin. Vient ensuite le discours de Humphrey-Hawkins, auquel le président de la Réserve fédérale répond aux questions du Congrès américain et des comités bancaires concernant le rapport. Il est important de garder ce rapport à l'esprit, car il inclut les projections du FOMC sur le chômage, l'inflation et le PIB.

Contrairement à la plupart des banques centrales, la FED a des objectifs à long terme de croissance économique durable et de stabilité des prix. Pour atteindre ces objectifs, la Réserve fédérale doit utiliser la politique monétaire comme moyen de parvenir à une croissance équilibrée et de limiter à la fois l'inflation et le chômage. Les outils les plus utilisés par la FED pour réglementer la politique monétaire du pays sont les opérations d'open market " effectuées aux conditions de marché" et le taux cible des fonds fédéraux :

Opérations d'open market

Ces opérations comprennent l'achat par la FED de titres d'État comme des bons du Trésor. C'est l'une des méthodologies les plus utilisées par la FED pour indiquer et mettre en œuvre les changements de politique. D'une manière générale, si la FED augmente les achats de ces titres, les taux d'intérêt diminuent, alors que la vente de ces titres a pour effet d'augmenter les taux d'intérêt.

Taux cible pour les fonds fédéraux

Le principal outil de la Réserve fédérale est le taux cible des fonds fédéraux. Ce taux est défini comme le taux d'intérêt utilisé pour les prêts que la FED offre aux banques membres. Pour réduire l'inflation, la FED augmente ce taux et pour stimuler la consommation et la croissance, le réduit en fonction des perspectives économiques du pays à un moment donné.

Les marchés financiers, y compris le Forex, suivent de près les variations de ce taux, car elles impliquent généralement d'importants changements de politique et ont généralement des conséquences importantes à la fois sur les marchés des actions et des titres à revenu fixe. Les marchés prêtent également attention à toutes les déclarations de la FED, car elles peuvent fournir des signaux sur les futures mesures de politique monétaire.

En ce qui concerne la politique fiscale, elle est gérée par le Trésor américain. Les décisions en matière de politique budgétaire comprennent l'établissement du niveau le plus approprié de dépenses publiques et d'impôts. En fait, bien que les marchés financiers accordent plus d'attention à la FED, l'entité gouvernementale qui détermine réellement la politique sur le dollar est le Trésor américain. Par exemple, si le Trésor estime que le taux de change du dollar sur les marchés des changes est surévalué ou sous-évalué, c'est l'entité gouvernementale qui donne à la Réserve fédérale le pouvoir et l'ordre d'intervenir directement sur le marché, soit par achat ou vente de dollars. Par conséquent, pour le Forex, l'opinion du Trésor concernant la politique du dollar et ses variations est généralement de la plus haute importance.

Au cours des décennies précédentes, la FED et le Trésor ont tous deux eu une politique qui favorise un dollar plus fort. Sous l'administration Bush, ce point de vue a été soutenu et une préférence pour un dollar fort a été soulignée. Cependant, au cours de la période 2003-2005, peu de mesures ont été prises pour enrayer la baisse du dollar, ce qui a conduit le marché à croire que le gouvernement américain était en fait favorable à un dollar faible comme moyen de stimuler la croissance économique. Pour des raisons politiques, il est peu probable que le gouvernement américain indique ouvertement un changement dans ses préférences et sa politique.

Principales caractéristiques du dollar américain

Actuellement, plus de 90% des transactions sur le forex sont effectuées avec une paire de devises composée du dollar américain : les devises les plus liquides sur le forex sont les paires EUR/USD, USD/JPY, GBP/USD et USD/CHF, qui sont aussi les plus négociées dans le monde. Le dollar américain participe à toutes ces paires, ce qui explique la grande importance que le dollar américain a pour les traders forex. Pour cette raison, les informations économiques les plus importantes qui produisent habituellement les mouvements les plus forts sur le marché sont les données fondamentales relatives au dollar (économie américaine).

Le dollar américain a généralement une corrélation négative avec l'or : historiquement parlant, le prix du dollar américain et le prix de l'or ont eu une corrélation presque parfaitement négative. Cela signifie que lorsque le prix de l'or augmente, la valeur du dollar diminue et vice-versa, ce qui est principalement dû au fait que l'or est mesuré ou évalué en dollars. Ces dernières années, la dépréciation du dollar due à l'incertitude économique mondiale a été la cause principale de l'augmentation de la valeur de l'or, l'or étant généralement considéré comme une valeur refuge en période de crise. L'or a été considéré comme le produit de base le plus sûr et, par conséquent, en période de crise, les investisseurs ont tendance à utiliser l'or comme refuge, ce qui a essentiellement un effet négatif sur le dollar.

Plusieurs marchés émergents ont établi une parité de change entre leur monnaie et le dollar américain : cette mesure a été prise avec l'idée que les gouvernements de ces pays acceptent que le dollar devienne leur monnaie de réserve en offrant d'acheter ou de vendre tout montant de leur monnaie locale au taux de change établi. En général, ces pays doivent également s'engager à disposer d'une réserve de cette monnaie qui soit au moins équivalente au montant de la monnaie locale en circulation. C'est extrêmement important dans la mesure où les banques centrales de ces pays accumulent des sommes importantes en dollars américains et participent activement à la gestion de leurs parités fixes ou flottantes. Dans certains cas, ces pays participent activement au marché des changes.

Les marchés ont tendance à être très attentifs aux écarts de taux d'intérêt entre les bons du Trésor américain et les obligations étrangères : cette relation est très importante et devrait être surveillée de près par tous les opérateurs sur le marché des changes, car elle est un bon indicateur des fluctuations potentielles des cours des devises. Le marché américain est l'un des plus importants au monde et les investisseurs sont très sensibles aux variations des rendements des actifs américains. Les grands investisseurs sont constamment à la recherche des placements qui leur rapportent le plus, et si les rendements qu'ils obtiennent aux États-Unis diminuent ou augmentent à l'étranger, ils pourraient être tentés de vendre leurs actifs américains pour investir dans des actifs étrangers. La vente d'actifs à revenu fixe américains nécessite la vente de dollars américains et l'achat de devises étrangères, ce qui a un impact sur le forex et entraîne une baisse de la valeur du dollar. Inversement, si le rendement des actifs américains augmente ou diminue, les investisseurs sont plus disposés à investir dans des actifs américains, ce qui augmente la valeur du dollar, car il faut acheter plus de dollars pour acquérir ces actifs.

Le Dollar Index : les traders professionnels sur le marché du forex suivent de près le comportement du Dollar Index (USDX) comme indicateur de la force ou de la faiblesse globale de cette devise. L'USDX est un contrat à terme négocié sur le New York Board of Trade. Il est calculé en utilisant la moyenne géométrique de six devises et est pondéré en fonction du commerce extérieur. Il est important que le trader prête attention à cet indice, car lorsque les analystes et les participants au marché signalent une faiblesse générale du dollar ou une baisse pondérée en fonction du commerce extérieur, ils se réfèrent généralement à cet indicateur. Cependant, si le dollar fait un mouvement significatif par rapport à une devise spécifique, ce mouvement pourrait ne pas avoir été aussi important s'il est pondéré en fonction du commerce extérieur. C'est important, car certaines banques centrales peuvent choisir de se concentrer sur cet indice plutôt que sur le comportement de la paire de devises spécifique par rapport au dollar américain.

Le dollar américain était considéré comme l'une des monnaies les plus sûres avant les attentats du 11 septembre 2001 : la raison en est qu'avant les attentats du 11 septembre, le risque de volatilité élevée aux États-Unis était très faible. Ce pays était reconnu comme l'un des marchés les plus développés et les plus sûrs du monde, et le dollar avait un statut de sécurité qui permettait aux États-Unis d'attirer des investissements même à un taux de rendement inférieur. Cela signifie que 76 % des réserves monétaires mondiales étaient libellées en dollars américains. Une autre raison à cela est que le dollar est la monnaie dominante dans l'affacturage mondial. Lors du choix d'une monnaie de réserve, la sécurité offerte par le dollar a été un aspect important pris en compte par les banques étrangères dans d'autres pays. Toutefois, depuis le 11 septembre, les détenteurs d'actifs américains, y compris les banques centrales, ont réduit leurs actifs en raison de l'incertitude accrue aux États-Unis et de la baisse des taux d'intérêt. La hausse de l'euro a également menacé la position du dollar comme première monnaie de réserve mondiale. Certaines banques centrales ont même commencé à diversifier leurs réserves, ce qui s'est traduit par une réduction de leurs actifs en dollars et une augmentation de leurs actifs en euros. Toutefois, avec la crise économique que l'Europe a connue ces dernières années et la remise en question de la viabilité même de l'euro en tant que monnaie unique de cette zone économique, cette tendance pourrait connaître un changement. Les traders qui investissent sur les devises à long terme devront analyser attentivement ces conditions au cours des prochaines années.

Les opérations de change aux États-Unis sont influencées par les marchés boursiers et obligataires : il existe une forte corrélation entre la devise d'un pays et ses marchés boursiers et à revenu fixe, ce qui est clairement illustré dans le cas des États-Unis.

Facteurs influant sur la valeur du dollar américain

Comme le dollar américain est la monnaie des États-Unis, lorsque l'activité économique dans le pays est forte, le dollar se renforce habituellement ; et inversement, il s'affaiblit lorsque l'activité économique ralentit.

De plus, comme les États-Unis sont également considérés comme un havre de paix, le dollar a tendance à s'apprécier pendant les périodes de turbulences financières ou politiques mondiales. Les politiciens américains ont toujours été en faveur d'un dollar fort et le Trésor américain intervient parfois sur les marchés des changes lorsqu'il estime que le dollar est trop faible.

Aujourd'hui, le dollar américain joue un rôle unique dans le monde de la finance internationale. En tant que monnaie de réserve mondiale, le dollar est utilisé pour la plupart des transactions internationales. Lorsque les banques centrales détiennent des réserves en devises, un pourcentage élevé de ces réserves est normalement détenu en dollars américains. De même, de nombreux pays avec une petite économie choisissent de lier la valeur de leur monnaie au dollar américain ou de renoncer à leur propre monnaie, préférant utiliser le dollar américain à la place.

Plus précisément, les facteurs qui influent sur la valeur du dollar américain sont les suivants :

L'opposition entre l'offre et la demande de dollars

Lorsque les producteurs américains exportent des produits ou des services, ils créent une demande de dollars parce que leurs clients doivent payer leurs biens et services en dollars. Par conséquent, ils doivent convertir leur monnaie locale en dollars, de sorte qu'ils doivent vendre leur monnaie pour acheter des dollars afin de pouvoir effectuer le paiement. En outre, lorsque le gouvernement américain ou de grandes sociétés américaines émettent des obligations pour mobiliser des capitaux, et si ces obligations sont achetées par des étrangers, les obligations doivent être payées en dollars et le client doit vendre sa monnaie locale pour acheter des dollars pour effectuer le paiement. S'il y a une forte croissance dans le pays et que les entreprises augmentent leurs bénéfices, le désir des étrangers de posséder des actions de sociétés aux États-Unis exige également qu'ils vendent leur monnaie pour acheter des dollars afin d'acheter des actions.

Ces situations créent une plus grande demande de dollars et, par conséquent, exercent des pressions sur l'offre de dollars, ce qui augmente la valeur du dollar par rapport aux devises vendues pour acheter des dollars.

Sentiment du marché et psychologie

Mais que faire si l'économie américaine s'affaiblit et que la consommation ralentit en raison de la hausse du chômage ? Dans ce scénario, les États-Unis font face à la possibilité que les étrangers vendent leurs obligations ou leurs actions américaines et retournent l'argent de la vente de ces actifs dans leur monnaie locale. Par conséquent, ils vendent les dollars et rachètent leur monnaie locale. Ce type d'activité a un effet négatif sur le dollar.

Nouvelles et indicateurs économiques influant sur la valeur du dollar américain

Les investisseurs et les traders doivent évaluer si l'offre de dollars est supérieure ou inférieure à la demande de dollars. Pour le déterminer, il est important de prêter attention aux nouvelles et aux indicateurs économiques clés.

Logiquement, les indicateurs et les événements économiques qui influent le plus sur le dollar américain sont ceux qui sont liés à l'évolution de l'économie américaine. Différents indicateurs tels que les rapports sur le secteur du travail (comme les salaires non-agricoles), les indicateurs d'inflation, le produit intérieur brut et autres, peuvent avoir un impact plus ou moins significatif sur la valeur du dollar, en fonction principalement du contexte économique du pays au moment de la publication, des valeurs des indicateurs et dans quelle mesure ils atteignent ou non les prévisions (résultats attendus) des investisseurs et analystes. À l'occasion, selon la combinaison de ces facteurs, ces indicateurs peuvent entraîner des changements importants dans les tendances monétaires.

Comme pour toutes les monnaies, des changements majeurs dans les politiques monétaires de la banque centrale du pays, en l'occurrence la Fed, peuvent avoir un impact significatif sur le dollar, en particulier par rapport aux autres devises. L'impact est encore plus important lorsque les changements impliquent des variations de taux d'intérêt. Une hausse des taux d'intérêts américains peut presque certainement entraîner une augmentation de la valeur du dollar américain par rapport aux autres devises, avec des tendances à moyen, et même à long terme à la hausse, alors qu'une baisse des taux d'intérêt du pays peut avoir l'effet contraire. Même le moindre signal de la Fed d'une hausse ou d'une baisse possible des taux d'intérêt peut secouer les marchés. L'importance du dollar est telle qu'il arrive parfois que des annonces annonçant qu'aucun changement ne sera fait dans cette direction provoquent également des réactions sur le marché, surtout lorsque des mesures étaient attendues.

Les marchés suivent donc de près toutes les réunions du FOMC où des changements des taux d'intérêt américains peuvent être annoncés, car les investisseurs savent que ces annonces peuvent provoquer de fortes réactions et des changements sur les marchés sur lesquels ils opèrent régulièrement. Même les procès-verbaux des réunions du FOMC, qui sont publiés des semaines après chaque réunion, sont suivis par des investisseurs à la recherche de signaux concernant les changements futurs de la politique monétaire et de l'opinion des membres du FOMC concernant l'économie américaine. Les opinions de ces fonctionnaires offrent également des indices qui sont pris en compte par les investisseurs.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur les indicateurs économiques susceptibles d'influer sur le dollar américain dans l'article qui suit :

- Principaux indicateurs économiques de l'économie américaine et du dollar américain

Le sentiment du marché et les éléments d'analyse technique qui peuvent influencer le dollar

Les investisseurs doivent également déterminer le sentiment général concernant ce que les participants au marché considèrent comme le résultat probable des différents événements et indicateurs économiques, ainsi que l'évolution future de l'économie mondiale, et américaine et même le comportement du dollar lui-même. Les mouvements du marché qui ne semblent pas avoir d'explication si on les analyse du point de vue des fondamentaux, sont souvent produits par le sentiment des participants au marché, bien que ce sentiment ne semble pas logique. Très souvent, c'est le sentiment qui déterminera le marché plutôt que les fondamentaux de l'offre et de la demande. Pour ajouter à cette combinaison de facteurs, nous devons également tenir compte des tendances historiques générées par des facteurs saisonniers, des niveaux importants de supports et de résistances, des indicateurs techniques, etc. De nombreux traders pensent que ces modèles sont répétitifs et peuvent donc être utilisés pour prédire les mouvements futurs.

Le dollar sur le marché des changes

Comme indiqué ci-dessus, plus de 90% des transactions sur le forex impliquent le dollar américain, ce qui en fait la devise la plus échangée et la plus liquide. Pratiquement toutes les devises sont échangées avec le dollar, des devises des économies les plus avancées aux devises les plus exotiques des pays en développement. C'est pourquoi c'est la monnaie de réserve mondiale.

La plupart des devises, sinon toutes, sont échangées contre le dollar américain en paires de devises plus souvent que contre toute autre devise. Pour cette raison, il est essentiel que les investisseurs qui s'intéressent aux marchés des changes aient une compréhension claire des facteurs fondamentaux de l'économie américaine ainsi qu'une solide compréhension de la tendance générale à moyen et long terme du dollar.

Actuellement, les paires de dollars les plus échangées sont les principales paires de devises, c'est-à-dire celles qui sont composées des devises des principales économies mondiales (à l'exception bien sûr des États-Unis) et du dollar. Ces paires de devises sont les suivantes :

  • EUR/USD
  • USD/JPY
  • GBP/USD
  • AUD/USD
  • USD/CAD
  • USD/CHF
  • NZD/USD

Ces paires couvrent la plupart des transactions avec des devises impliquant le dollar américain, mais il y a aussi un volume important de transactions avec des devises moins connues, voire exotiques, contre la devise américaine.

Le dollar sur les marchés financiers

Le dollar américain est non seulement la monnaie la plus échangée sur les marchés des changes, mais c'est aussi la monnaie la plus utilisée pour les transactions sur les différents marchés financiers du monde. Une grande variété d'actifs et d'instruments financiers sont cotés en dollars US, c'est-à-dire dans la devise utilisée pour déterminer leur valeur. Des milliers d'actions, d'instruments financiers dérivés (futurs, options, forwards, CFDs et autres), indices, obligations, etc. sont négociés en dollars US. Bien qu'un grand nombre de ces instruments soient également négociés dans d'autres monnaies, comme l'euro, le rôle dominant est toujours détenu par le dollar, et de loin.

Par exemple, les contrats à terme standardisés, qui constituent l'un des plus grands marchés mondiaux, sont négociés principalement en dollars, qu'il s'agisse de contrats à terme sur marchandises ou sur devises.

Même les crypto-monnaies commme le Bitcoin sont négociées principalement en dollars.

Les prix de l'or et de nombreux autres produits de base (agriculture, énergie et d'autres produits de base) sont habituellement cotés en dollars américains. De plus, l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) effectue ses transactions en USD. Cela signifie que lorsqu'un pays achète ou vend du pétrole, il achète et vend également des dollars américains en même temps. Tous ces facteurs contribuent à faire du dollar la monnaie la plus importante au monde.

Il n'est donc pas surprenant que le dollar soit la monnaie la plus échangée aujourd'hui.

Précédent : Comment la politique monétaire affecte vos investissements
 Suivant : La livre sterling (GBP) - Principales caractéristiques

Compte démo gratuit