Menu

Le trading du forex au Danemark et les brokers danois

Brokers danois

Tout comme ses voisins scandinaves, le Danemark fait partie des pays les plus riches et les plus avancés du monde. Il possède une petite économie ouverte qui soutient le libre-échange et peut être caractérisée par un niveau élevé de services gouvernementaux et une répartition équitable des revenus. Le marché des changes, ainsi que tous les marchés des capitaux, sont facilement accessibles aux Danois qui bénéficient d'une grande sécurité grâce à la réglementation stricte du secteur financier.

Si le trading des devises est effectivement très réglementé au Danemark, cela ne signifie pas pour autant que le pays n'est pas attrayant pour les entreprises et les investissements. Au contraire, c'est l'une des destinations les plus prisées pour faire des affaires en Europe et les raisons en sont très claires : le gouvernement soutient la libéralisation du commerce tout en parvenant à maintenir un niveau de vie exceptionnellement élevé. Les impôts sont élevés, mais le gouvernement mène une politique fiscale intéressante : avec 22 %, l'impôt sur les sociétés est inférieur à la moyenne de l'OCDE et de l'UE. Le Danemark est également le seul pays nordique à ne pas imposer deux fois les entreprises danoises ayant des succursales à l'étranger.

Bien entendu, le Danemark est également perçu comme l'un des pays les plus modernes et les moins corrompus du monde. Les vastes mesures sociales du gouvernement suscitent de nombreuses critiques à l'étranger, mais dans l'ensemble, le Danemark reste un lieu attrayant pour faire des affaires et négocier sur le marché des changes.

Législation du forex au Danemark

Comme le marché des changes ou Forex est un marché décentralisé fonctionnant à plusieurs niveaux, il n'est pas réglementé à l'échelle mondiale. C'est pourquoi la plupart des pays, qui autorisent le libre-échange des devises, surveillent le marché et les participants au marché à l'intérieur de leurs frontières. Comme tous les autres États scandinaves, le Danemark impose des réglementations strictes aux brokers forex dans le pays et sur l'ensemble du marché.

En tant que membre de l'Union européenne, le Danemark a basé son cadre législatif sur les lois européennes relatives aux marchés financiers. Bien entendu, il a conservé une certaine autonomie et tous les brokers qui souhaitent offrir leurs services aux traders danois sont tenus d'obtenir une licence de l'autorité de régulation locale Finanstilsynet (Autorité danoise de surveillance financière ou FSA). En fait, toutes les institutions financières, intermédiaires, traders ou brokers doivent obtenir une autorisation locale de la FSA afin de pouvoir opérer légalement dans le pays.

Cependant, il n'y a pas beaucoup de brokers forex enregistrés et agréés au Danemark - en trouver un pourrait être un défi et les traders devraient rechercher chaque société de courtage dans le Registre des sociétés de la FSA. Les traders peuvent accéder légalement au marché du forex et négocier diverses paires de devises, même si le broker ne possède pas de licence danoise spécifique. Cela est possible grâce à une petite exception, pourtant cruciale, à la réglementation actuelle : en vertu du droit communautaire, les brokers réglementés dans une autre juridiction de l'Espace économique européen peuvent offrir leurs services aux traders basés au Danemark.

Toutefois, pour prévenir le blanchiment d'argent, le pays n'autorise pas les investisseurs à envoyer ou à recevoir de l'argent à des personnes ou des institutions tierces sans autorisation préalable des autorités, y compris la FSA. Étant donné que le Danemark est membre de l'UE, bien qu'il ne fasse pas partie de la zone euro et n'utilise pas l'euro, une grande partie de sa législation relative au forex suit les règles introduites par l'Autorité européenne des marchés financiers (AEMF).

Par conséquent, le Danemark applique les règles fixées dans la directive 2004/39/CE sur les marchés d'instruments financiers, la principale loi européenne qui régit les services d'investissement dans les 31 États membres de l'EEE. La version actualisée de la loi, MiFID II, qui est entrée en vigueur en janvier 2018, impose des limites à l'effet de levier que peuvent offrir les brokers. Les limites varient en fonction de l'instrument particulier qui est négocié.

Ainsi, pour les crypto-monnaies, l'effet de levier maximum est de 2:1, pour les actions individuelles et autres valeurs de référence, il est de 5:1, et pour les matières premières (à l'exception de l'or et des indices d'actions non majeurs), il est de 10:1. Le levier maximum autorisé est de 20:1 pour les paires de devises non majeures, l'or et les indices majeurs, tandis que pour les paires de devises majeures, il est de 30:1.

Les brokers au Danemark et dans l'UE doivent également mettre en œuvre des règles spécifiques de clôture de marge et de protection des soldes négatifs pour tous les comptes des clients particuliers. La nouvelle législation restreint également l'offre de diverses incitations au trading de CFD, telles que les bonus, et exige l'affichage obligatoire d'avertissements de risque standardisés.

Régulateurs financiers danois

La principale autorité responsable de la réglementation des marchés financiers au Danemark est l'autorité danoise de surveillance financière (FSA) ou Finanstilsynet en danois. Il s'agit d'une agence dépendant du ministère de l'économie et des affaires commerciales, elle fait également office de secrétariat pour le Conseil des affaires financières, le Conseil danois des valeurs mobilières et le Panel sur l'argent et les pensions.

La FSA a été créée en 1988 par la fusion de l'Autorité de surveillance des assurances et de l'Autorité de surveillance des banques et des caisses d'épargne. Depuis lors, elle est responsable de la surveillance et de la réglementation des marchés financiers du pays et de tous leurs participants. Il s'agit notamment des banques, des bourses, des chambres de compensation, des brokers, des fonds de pension, des sociétés et associations d'investissement, des compagnies d'assurances, etc.

La FSA collecte également des données et des statistiques financières auprès de tous ces acteurs du marché et prend diverses mesures pour rendre les marchés plus transparents. L'agence est membre de l'Autorité européenne des marchés financiers (AEMF) et de l'Organisation internationale des commissions de valeurs.

Brokers Réglementation Plateformes de Trading Site officiel
CNMV, FCA, KNF, CySEC, BIFSC MetaTrader 4
XStation
Site XTB
FCA, CySEC, DFSA, FSCA, FSA MetaTrader 4 et 5 Site HF Markets
CySEC, ASIC, BIFSC MetaTrader 4 et 5 Site XM
FCA, ASIC, CySEC MetaTrader 4 et 5 Site Admiral Markets
CNMV : Espagne, FCA : Royaume-Uni, FRSA : Abu Dhabi, DFSA: Dubaï, KNF : Pologne, CySEC : Chypre, BIFSC : Belize, ASIC : Australie, FSA : Seychelles, FSCA : Afrique du Sud
Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

Méthodes pour alimenter un compte de trading au Danemark

Le Danemark est l'un des pays les plus numérisés au monde et il se classe au premier rang de l'Union européenne pour l'utilisation des cartes de crédits. En fait, les Danois aiment les nouvelles technologies, y compris les technologies dans les services de paiement - chaque citoyen du pays a un numéro d'identification unique, qui est lié à une signature numérique. Les signatures numériques sont utilisées pour la vérification de l'identité dans les services bancaires en ligne, entre autres.

Étant donné que le pays utilise sa monnaie nationale, la couronne danoise (DKK), plutôt que l'euro, les brokers forex qui accueillent les traders danois devraient pouvoir proposer des comptes en DKK. Toutefois, seule une poignée de sociétés de courtage a mis en œuvre la couronne dans leurs systèmes de paiement, de sorte que les traders peuvent avoir besoin d'utiliser un compte ou une carte bancaire en euros pour financer leurs comptes de trading. Toutefois, cela est toujours lié au paiement d'un supplément pour les frais de change.

Les cartes de crédit et de débit sont de loin le moyen de paiement le plus populaire au Danemark et les cartes Mastercard, Visa, Visa Electron et Maestro sont largement utilisées dans tout le pays. Parfois, Diners Club International et American Express sont également acceptées. Toutefois, la carte la plus populaire est la carte danoise Dankort, qui est généralement co-marquée et que l'on trouve sous le nom de Visa/Dankort.

Jusqu'à 90 % de tous les achats dans le pays sont effectués par carte de débit/crédit et environ 80 % de la population danoise possède une carte Visa/Dankort. Ce qu'il y a de mieux avec ce type de carte, c'est que les traders peuvent l'utiliser même sur les sites web des brokers forex offshore qui n'acceptent pas les paiements Dankort. Dans ce cas, la carte sera traitée comme une carte de marque Visa.

Bien entendu, les principaux porte-monnaie électroniques tels que PayPal, Neteller et Skrill sont également disponibles pour les traders danois et proposés par la plupart des brokers forex. En outre, certains brokers acceptent les paiements instantanés via la banque en ligne danoise. Les paiements instantanés ont été rendus possibles dans le pays en 2014 grâce à la mise en place d'un nouveau système de paiement appelé Straksclearing. Ce système bancaire permet d'effectuer des virements instantanés jusqu'à 500 000 couronnes danoises.

Enfin, la plupart des Danois préfèrent aujourd'hui payer avec l'application MobilePay. Elle a été développée par la Danske Bank et fonctionne comme un portefeuille mobile - les utilisateurs installent l'application et enregistrent un compte, puis ils associent leur compte MobilePay à leur carte de crédit et transfèrent librement des fonds entre les deux.

Les plateformes de trading les plus populaires au Danemark

Les traders danois ont accès à un grand nombre de brokers forex / CFD autorisés qui offrent un large éventail de plateformes de trading. Le choix du logiciel de trading est important, car certaines plateformes ont été conçues spécifiquement pour le trading des devises, et d'autres pour permettre aux investisseurs d'accéder aux bourses mondiales.

Bien entendu, les opérateurs doivent également rechercher des logiciels qui semblent adaptés à leur niveau individuel d'expérience et de connaissance du marché des changes. La plupart des stations de trading comportent des tutoriels détaillés sur la manière d'ouvrir une transaction, de personnaliser la plateforme en fonction de vos besoins individuels et bien d'autres choses encore. Les plateformes dotées de nombreux outils éducatifs et d'études de marché sont incroyablement populaires. Presque tous les grands brokers permettent aux investisseurs de créer un compte de démonstration et de tester différentes plateformes.

La plateforme de trading la plus populaire pour les paires de devises au Danemark est MetaTrader 4, elle a été lancée il y a 15 ans spécifiquement pour le trading sur le forex. De nombreuses autres plateformes ont été créées depuis lors, mais MT4 reste le type de logiciel le plus préféré. Il est livré avec une interface et un support multilingues relativement simples, intuitifs et faciles à utiliser.

MT4 est également disponible sous la forme d'une plateforme web qui peut être ouverte instantanément dans un navigateur web, mais la plupart des investisseurs préfèrent télécharger le logiciel MT4 sur leur ordinateur. Il fonctionne sur les PC Windows, Mac et Linux, ainsi que sur divers appareils mobiles. Pour y accéder sur leurs téléphones ou tablettes, les traders doivent télécharger l'application MT4 pour Android ou iOS à partir de Google Play ou de l'App Store. La plus grande force de la plateforme, cependant, est sa fonctionnalité - elle est dotée d'une conception pratique, d'un large éventail d'indicateurs techniques, d'outils de personnalisation, d'analyse de marché, de robots de trading, de la fonction de copy trading, etc.

Certains brokers offrent également l'accès à la plateforme cTrader, une autre plateforme de trading très populaire lancée en 2011 par la société chypriote Spotware Systems. Il s'agit d'un système de pointe pour le trading sur le marché des changes qui comprend plus de 70 indicateurs, divers types d'alertes, de multiples classes d'actifs, ainsi qu'un véritable environnement de trading ECN.

Trading mobile au Danemark

Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, les Danois sont incroyablement doués pour la technologie et les nouvelles technologies ont profondément pénétré la vie quotidienne au Danemark. Selon des données récentes de JPMorgan, le Danemark a le taux de pénétration des smartphones le plus élevé d'Europe, soit 78,2 %. Comme dans toute la Scandinavie, le pays tente de créer une société sans numéraire, tandis que les paiements par téléphone portable prennent lentement, mais sûrement le pas sur les méthodes traditionnelles.

Les gens commencent à utiliser leur téléphone portable pour envoyer et recevoir des appels, des SMS ou faire des achats, mais aussi pour faire presque tout ce qu'ils veulent avec leur téléphone. Cela inclut bien sûr le paiement de factures, la réservation de vacances et le trading des paires de devises étrangères. De nombreux traders danois recherchent des brokers forex en ligne qui offrent une expérience de trading mobile rapide et transparente.

La plupart des brokers disponibles au Danemark ont introduit des applications natives qui permettent à leurs clients de gérer facilement leurs comptes et d'ouvrir des transactions directement à partir de leurs appareils mobiles. Les traders peuvent facilement remarquer que la majorité des sites de courtage proposent des applications pour les appareils iOS et Android. Les applications peuvent être téléchargées gratuitement sur l'App Store d'Apple ou sur Google Play et l'installation ne prend généralement que quelques minutes.

Une fois l'application de courtage installée sur leur téléphone, les traders peuvent s'inscrire ou se connecter à leur compte de trading. Les plateformes de trading mobiles sont souvent aussi fonctionnelles que celles conçues pour les ordinateurs de bureau, ces applications sont très intuitives et faciles à utiliser. Elles sont souvent disponibles en plusieurs langues, dont le danois.

F.A.Q.

1. Le forex est-il légal au Danemark ?
Oui, l'accès au marché des changes est légal au Danemark. La trading sur le marché des changes est une activité légale et entièrement réglementée dans le pays. En raison de la réglementation stricte et des diverses mesures prises par les autorités financières danoises, le trading forex est également totalement sûr pour les investisseurs.

2. Le trading forex inclut-il un risque ?
Oui, le trading sur marge ou le trading avec un effet de levier est lié à un risque plus élevé puisque les traders sont autorisés à investir plus de capital qu'ils n'en possèdent. Le marché des changes se caractérise par une grande liquidité et une vulnérabilité aux nouvelles économiques quotidiennes.

3. Comment puis-je échanger des paires de devises au Danemark ?
Comme partout ailleurs dans le monde, les traders au Danemark peuvent accéder au marché des changes en ouvrant un compte auprès d'un broker forex sûr et réputé. De nombreux brokers en ligne accueillent les clients danois - certains d'entre eux sont même disponibles en danois et acceptent les paiements en DKK.

4. Qui réglemente le marché du forex au Danemark ?
L'autorité danoise de surveillance financière (FSA) ou Finanstilsynet en danois est l'agence gouvernementale qui supervise les marchés financiers. Elle réglemente tous les acteurs du marché, y compris les brokers de devises, et elle autorise les maisons de courtage à offrir leurs services dans le pays.

5. Quels sont les instruments financiers que je peux négocier au Danemark ?
En plus des paires de devises, la plupart des brokers en ligne accessibles aux investisseurs danois offrent également à leurs clients la possibilité de négocier des produits dérivés - le plus souvent sous la forme de contrats pour différence, également appelés CFD. Avec ce type d'instrument dérivé, vous pouvez négocier l'actif sous-jacent - actions, indices, matières premières, etc.

Les meilleurs brokers forex pour les traders danois

Brokers Réglementation Plateformes de Trading Site officiel
CNMV, FCA, KNF, CySEC, BIFSC MetaTrader 4
XStation
Site XTB
FCA, CySEC, DFSA, FSCA, FSA MetaTrader 4 et 5 Site HF Markets
CySEC, ASIC, BIFSC MetaTrader 4 et 5 Site XM
FCA, ASIC, CySEC MetaTrader 4 et 5 Site Admiral Markets
CNMV : Espagne, FCA : Royaume-Uni, FRSA : Abu Dhabi, DFSA: Dubaï, KNF : Pologne, CySEC : Chypre, BIFSC : Belize, ASIC : Australie, FSA : Seychelles, FSCA : Afrique du Sud
Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.