Menu

Compte de trading au comptant ou compte sur marge : Quelle est la différence ?

Un compte de courtage permet d'avoir accès aux meilleures actions des marchés boursiers, mais par rapport à l'ouverture d'un compte bancaire, le processus d'ouverture d'un compte de courtage peut sembler intimidant, surtout pour ceux qui commencent à peine à investir.

Une question qui revient presque toujours avec les comptes de courtage est de savoir s'il faut ouvrir un compte au comptant ou un compte sur marge.

Principales différence entre un compte au comptant et un compte sur marge

En termes simples, la principale différence entre un compte au comptant et un compte sur marge est l'effet de levier que la plupart des courtiers offrent aux clients qui veulent emprunter de l'argent afin d'investir. Pour profiter de cette possibilité d'emprunt, vous devez obligatoirement avoir un compte sur marge.

Une autre différence est qu'un compte sur marge basé sur des contrats pour différence (CFD) offre la possibilité de faire une vente à découvert pour parier sur la baisse du cours d'une action.

Le compte sur marge offre également un accès à une gamme de produits plus large. (devises, actions, indices, ETFs, matières première, obligations.)

Cette définition simple fait qu'il semble assez facile de décider quel type de compte vous voulez. Dans la pratique, cependant, il y a d'autres choses que vous devriez considérer. Même si vous n'avez pas l'intention d'investir en utilisant un effet de levier, il y a des situations où avoir un compte sur marge peut rendre les choses beaucoup plus simples.

Comment fonctionnent les comptes au comptant

Les comptes de courtage au comptant tirent leur nom du fait que toutes les transactions dans le compte de courtage doivent être effectuées avec les fonds qui sont disponibles au moment de la transaction. Si vous décidez d'acheter une action, vous devez payer l'action à temps pour que l'opération soit réglée. De nombreux courtiers vont un peu plus loin et exigent que vous ayez l'argent dans votre compte lorsque vous exécutez votre transaction. Si vous n'avez pas assez d'argent liquide dans votre compte, vous ne serez pas autorisé à acheter les actions en premier lieu.

Le même problème se pose lorsque vous vendez des actions. Dans un compte au comptant, vous n'êtes pas autorisé à retirer le produit en espèces d'une vente d'actions jusqu'à ce que l'opération soit réglée. Vous n'avez également qu'une capacité limitée d'utiliser le produit de la vente pour acheter de nouvelles actions, car les organismes de réglementation examinent attentivement les comptes de trésorerie pour s'assurer que les clients ne cherchent pas à contourner les restrictions plus strictes qui s'appliquent à eux.

Dans le cas des comptes au comptant, certaines stratégies ne sont tout simplement pas à votre portée. La trading de contrats à terme exige l'utilisation d'une marge, de sorte que vous ne pouvez généralement pas négocier de contrats à terme dans un compte au comptant. Si vous investissez à l'aide d'options, les comptes au comptant ne rendent pas le trading d'options impossible, mais il n'existe qu'un nombre limité de stratégies liées aux options que vous pouvez utiliser avec un compte au comptant. Par exemple, l'achat d'options d'achat et de vente est généralement permis, mais si vous voulez vendre des options, alors vos positions doivent être couvertes soit par des actions du titre en question, soit par suffisamment d'argent pour faire face à vos obligations si l'option est exercée. (Voir notre article sur le trading des options vanilles)

L'un des avantages que de nombreux investisseurs voient dans les comptes au comptant est que les courtiers ne sont pas autorisés à prendre les actions qu'ils détiennent pour le compte de leurs clients dans des comptes au comptant pour les utiliser dans le cadre de leurs pratiques de prêt de titres pour la vente à découvert. Le prêt de titres est une source importante de revenus pour les courtiers, mais il comporte le risque que les parties à qui ils prêtent des actions ne soient pas en mesure de rembourser le prêt.

Les bases des comptes sur marge

Par contre, les comptes sur marge impliquent la conclusion d'une entente de crédit avec votre courtier. Vous pouvez utiliser la marge qu'un compte sur marge offre de plusieurs façons différentes.

D'abord et avant tout, les comptes sur marge vous permettent d'emprunter sur la valeur de vos actions et d'autres placements pour faire d'autres achats d'actifs. Cela vous donne essentiellement un effet de levier sur vos placements, car vous pouvez acheter plus d'actions en empruntant que vous ne pourriez en acheter uniquement avec vos liquidités disponibles. En échange, le courtier perçoit des intérêts sur le montant du prêt sur marge (SWAP). Les limites des prêts sur marge varient, mais par exemple en Europe, l'effet de levier maximum des contrats pour différence (CFD) sur action est de 1:20 pour les clients professionnels et de 1:5 pour les clients particuliers.

Un exemple peut rendre cette situation plus facile à comprendre. Supposons que vous avez 10 000 € et que vous voulez acheter une action au prix de 100 € l'action. Avec un compte au comptant, vous pouvez acheter jusqu'à 100 actions, mais avec un compte sur marge et un effet de levier de 1:5, votre courtier pourrait vous permettre d'emprunter 40 000 € de plus, ce qui vous permettrait d'acheter 500 actions d'une valeur de 50 000 € tout en lui devant 10 000 €.

Les dangers des comptes sur marge

Chaque fois que vous avez affaire à la marge, il y a la possibilité que les choses tournent mal. Le problème n'est pas inhérent à la structure même du compte sur marge, mais plutôt à la façon dont vous utilisez votre marge.

Dans les termes les plus larges possibles, le principal risque lié à l'utilisation de la marge est que si la valeur de votre position baisse, vous pourriez vous retrouver avec des pertes si importantes que votre courtier serait dans l'obligation de liquider vos positions (Appel de marge ou Stop Out). Les accords de marge donnent toujours au courtier la possibilité, dans des situations définies, de prendre des mesures pour protéger le compte contre des pertes plus importantes que ce que les actifs du compte peuvent couvrir.

Soyez intelligent avec la marge

Les investisseurs avisés ont donc deux choix. Vous pouvez vous en tenir à un compte au comptant et ne jamais être tenté d'avoir une marge disponible. C'est la décision la plus simple pour ceux qui ne veulent jamais se soucier de la marge.

Cependant, la meilleure option pour la plupart des investisseurs est d'obtenir un compte sur marge et de ne jamais abuser de l'effet de levier. Les comptes sur marge vous donnent plus de souplesse dans certaines situations, la clé est de contrôler le montant de l'effet de levier que vous utilisez. Tant que vous ne mettez pas tout votre compte en danger, la marge peut être un outil précieux.

L'ouverture d'un compte de courtage fait peur aux investisseurs débutants, et comprendre la différence entre les comptes au comptant et les comptes sur marge est l'un des aspects les plus difficiles du processus. En reconnaissant les risques, vous pouvez choisir le compte qui convient à vos besoins.

Horizon d'investissement

Les positions conservées plus d'un jour avec des CFD sont soumises à des frais de financement (SWAP) sur la marge utilisée. Les CFD sont donc plus adaptés au trading à court terme pour du scalping ou du trading intraday.

Les actions au comptant sont quant à elles plus adaptées au trading sur le moyen/long terme, car les frais de courtage seront inférieurs au coût de financement d'un CFD sur une longue période. Pour un horizon de placement supérieur à un mois, privilégiez l'achat au comptant.

Utiliser le mauvais courtier pourrait vous coûter très cher

À long terme, il n'y a pas de meilleur moyen de faire fructifier votre patrimoine que d'investir sur le marché boursier. Mais le recours à un mauvais courtier pourrait avoir un impact important sur le rendement de vos placements.

Voici une sélection de courtiers qui offrent les deux types de compte pour investir sur les actions et les ETFs avec ou sans effet de levier.

Trading au comptant XTB Admiral Markets
Plateformes xStation
MetaTrader 4
MetaTrader 5
Dépôt minimum 1€ 1€
Effet de levier non non
Vente a découvert non non
Appel de marge non non
Frais de financement (SWAP) non non
Actions au comptant 2235 4350
Commissions actions (Europe) 0,12%, min. 10€ 0,12%, min. 5€
Commissions actions (Etats-Unis) 0,12%, min. 10$ 0.01 $ par action, min. 1$
ETFs au comptant 174 158
Commissions ETFs (Europe) 0.10%, min. 1.89€ 0,12%, min. 5€
Commissions ETFs (Etats-Unis) 0.10%, min. 1.89€ 0.01 $ par ETF, min. 1$
  compte XTB compte Admiral Markets

 

Trading sur marge (CFD) XTB Admiral Markets
Plateformes xStation
MetaTrader 4
MetaTrader 4 et 5
Dépôt minimum 1€ 100€
Effet de levier 1:5 1:5
Vente a découvert oui oui
Appel de marge 50% 50%
Frais de financement (SWAP) oui oui
CFD actions 1718 3689
Commissions CFD actions (Europe) 0,08%, min. 8€ 1€
Commissions CFD actions (Etats-Unis) 0,08%, min. 8$ 1$
CFD ETFs 103 300
Commissions CFD ETFs (Europe) 0,08%, min. 8€ 0.12%, min. 5€
Commissions CFD ETFs (Etats-Unis) 0,08%, min. 8$ 0.01$, min. 1$
  compte XTB compte Admiral Markets
Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.

 

Précédent : Guide du trader forex débutantSuivant : Comment Devenir Trader ? - Formation, Études, Embauche